Présidentielle 2022 : L'ancien Premier ministre de droite Jean-Pierre Raffarin soutient Emmanuel Macron

RALLIEMENT D’après l’ancien Premier ministre, « pour réussir son second mandat, [Emmanuel Macron] a tout en main »

20 Minutes avec AFP
Jean-Pierre Raffarin en 2021.
Jean-Pierre Raffarin en 2021. — Lionel GUERICOLAS /MPP/SIPA

Nouveau ralliement pour le candidat putatif à l’élection présidentielle. L’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a apporté ce mercredi son soutien à Emmanuel Macron. Il s’agit, selon lui du candidat « le plus jeune et le plus expérimenté » et qui « a tout en main pour réussir son second mandat ».

« Ce quinquennat restera sans doute comme l’un des plus difficiles de notre histoire : le président, selon moi, a été à la hauteur de la fonction, je souhaite sa candidature et je le soutiendrai », a annoncé sur LCI l’ancien chef du gouvernement de Jacques Chirac (2002-2005) qui a quitté LR depuis plusieurs années.


« J’ai beaucoup réfléchi »

« Emmanuel Macron est à la fois le candidat le plus jeune et le plus expérimenté, c’est rare d’être jeune et expérimenté et je sais que c’est très important aujourd’hui pour réussir un second mandat d’avoir la leçon du succès mais aussi des échecs du mandat précédent », a-t-il expliqué, ajoutant que « pour réussir son second mandat, il a tout en main ».

« J’ai beaucoup réfléchi sur ce sujet parce que j’ai pour Valérie Pécresse considération et affection, mais la dangerosité de la situation internationale aujourd’hui lève toute hésitation, le temps est à l’unité nationale, il faut se rassembler derrière le chef de notre exécutif », a-t-il mis en avant.

Se dépêcher de se déclarer

« Je souhaite que le débat (de la présidentielle) ne soit pas escamoté, donc c’est pour ça que je souhaite que le président puisse déclarer sa candidature vite parce que c’est de la qualité du débat que viendra la légitimité de l’élection », a-t-il cependant mis en garde.

« Je soutiendrai les efforts de mon ami Édouard Philippe, en qui j’ai toute confiance pour construire ce qu’a toujours été ma famille politique, c’est-à-dire un nouveau centre droit », a ajouté Jean-Pierre Raffarin, qui souhaite « faire en sorte qu’on élargisse la majorité d’Emmanuel Macron ».

« Sorte de nouvelle UDF »

« Ce n’est pas parce qu’on soutient Macron qu’on est devenu socialiste », a-t-il précisé, voyant plutôt dans le mouvement d’Edouard Philippe, Horizons, « un retour à une sorte de nouvelle UDF ». « Je pense que Valérie Pécresse n’a pas cette capacité aujourd’hui d’être un barrage à l’extrême droite et donc, par sécurité, il est clair que ceux qui veulent un barrage à l’extrême droite ont à voter Macron », a-t-il argumenté.

Le soutien de l’ancien Premier ministre a immédiatement été salué sur Twitter par la présidente déléguée du Groupe LREM à l’Assemblée nationale Aurore Bergé, qui s’est dite « très heureuse de retrouver Jean Pierre Raffarin à nos côtés dans cette campagne présidentielle ».