Menton : Yves Juhel gagne l'élection municipale et conserve son écharpe de maire

RESULTATS Il a obtenu 43,11 % des suffrages, devant la liste LR de Sandra Paire (40,24 %)

Fabien Binacchi
— 
Yves Juhel dans son bureau de maire avant l'élection municipale partielle
Yves Juhel dans son bureau de maire avant l'élection municipale partielle — Ville de Menton
  • Engagé dans une triangulaire, l’ancien deuxième adjoint divers droite a remporté le second tour avec 43,11 % des suffrages et une avance modérée.
  • Cette nouvelle élection avait été rendue nécessaire après la démission de vingt-trois élus, qui reprochaient à Yves Juhel d’avoir été choisi pour succéder à Jean-Claude Guibal grâce aux voix des élus d’un groupe d’opposition, notamment RN.

Il garde son écharpe de maire. Choisi par le conseil municipal pour succéder à Jean-Claude Guibal,  décédé le 25 octobre 2021, Yves Juhel a remporté dimanche soir l’élection municipale exceptionnelle organisée après  la démission de vingt-trois élus.

Engagé dans une triangulaire, l’ancien deuxième adjoint divers droite a remporté le second tour avec 43,11 % des suffrages et une avance modérée. Il devance ainsi de moins de trois points la liste LR de Sandra Paire (40,24 %). Le candidat soutenu par le RN Anthony Malvault a de son côté obtenu 16,65 % des voix.


Fin novembre, la préfecture des Alpes-Maritimes avait confirmé la défection de vingt-trois élus du conseil municipal (sur un total de 35) et annoncé, conformément au Code général des collectivités territoriales, qu’une nouvelle élection devait se tenir. Les démissionnaires, dont Sandra Paire faisait partie, reprochaient à Yves Juhel d’avoir été désigné grâce aux voix des élus d’un groupe d’opposition, notamment RN.

Félicité par Christian Estrosi

Une ambiance qui s’est poursuivie dans la campagne éclair menée avant cette élection municipale partielle, particulièrement tendue entre les candidats. Avec, en toile de fond, la rivalité entre Christian Estrosi et Eric Ciotti. Le premier soutenant le candidat élu et le député des Alpes-Maritimes celle de Sandra Paire.

Dimanche soir, le maire de Nice a d’ailleurs immédiatement « salué la victoire d’Yves Juhel », lui « souhaitant, ainsi qu’à son équipe, bonne chance et leur adressant [ses] vœux de réussite au service de Menton et des Mentonnais ». L’installation du prochain conseil municipal de la ville est programmée samedi, à 11 heures, et l’ambiance pourrait être encore électrique.