Présidentielles 2022 : L’Alsace hors du Grand-Est en cas de réélection d’Emmanuel Macron ?

POLITIQUE Il opterait pour cette option afin d’affaiblir l’actuel président du Grand-Est Jean Rottner, selon « Le Canard Enchaîné »

T.G.
— 
L'ambiance ne serait plus vraiment à la poignée de mains entre Emmanuel Macron et Jean Rottner, comme ici en 2018.
L'ambiance ne serait plus vraiment à la poignée de mains entre Emmanuel Macron et Jean Rottner, comme ici en 2018. — Frederic MAIGROT-POOL/SIPA

La lancinante question de la sortie du Bas-Rhin et Haut-Rhin du Grand-Est s’invite dans la campagne présidentielle. Dans son édition de ce mercredi, Le Canard Enchaîné assure   qu'Emmanuel Macron envisage un « redécoupage » de la grande région en cas de réélection en avril.  L'Alsace retrouverait alors « une autonomie très largement réclamée par ses habitants ».

Pourquoi un tel choix ? A en croire l’hebdomadaire, il serait lié à Jean Rottner. Ou plutôt à des représailles contre l’actuel président mulhousien du Grand-Est… qui vient de rallier le camp de  Valérie Pécresse (Les Républicains). Après avoir longtemps fait croire à Emmanuel Macron qu’il pourrait le soutenir. « Rottner a fait pendant des mois le siège du Président de la République, offrant ses services pour devenir ministre », croit ainsi savoir le journal satirique.

En cas d’éclatement du Grand-Est, des élections devraient être organisées. De quoi, peut-être, remettre en cause, la place de son actuel président.