Présidentielle 2022 : Eric Zemmour au secours d’une statue symbole des « traditions chrétiennes » en Vendée

CAMPAGNE Le candidat d’extrême droite a dénoncé une justice instrumentalisée, selon lui, par la « cancel culture »

20 Minutes avec AFP
— 
Le candidat a également tenu un petit meeting aux Sables d'Olonne, où l'on pouvait apercevoir le drapeau européen.
Le candidat a également tenu un petit meeting aux Sables d'Olonne, où l'on pouvait apercevoir le drapeau européen. — Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

Après s’être offusqué de voir le drapeau européen sous l’Arc de Triomphe,  Eric Zemmour est resté sur son terrain favori en allant défendre, aux Sables d’Olonne en Vendée, une statue de Saint-Michel « symbole des traditions chrétiennes ». La statue de Saint-Michel, dont la justice a ordonné le retrait d’une place publique, fait « l’objet de la vindicte imbécile de laïcards désuets », a lancé le polémiste devenu candidat à  l’élection présidentielle devant environ 250 soutiens et défenseurs du monument, appelant au « respect des traditions et de l’histoire ».

La décision du tribunal administratif de Nantes faisait suite à une requête de la fédération vendéenne de l’association de la Libre pensée, qui demandait le retrait de la statue du domaine public en tant qu'« objet religieux manifeste ». « Nous ne nous laisserons pas éradiquer par un bras armé judiciaire ennemi des traditions chrétiennes », a ajouté Eric Zemmour, qui se tenait aux côtés du souverainiste Philippe de Villiers et de Patrick Buisson, ancien conseiller à l’Elysée sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Un discours devant 500 personnes

Dans un communiqué, le candidat avait dénoncé une « nouvelle victoire de la "cancel culture" qui instrumentalise la justice pour imposer son idéologie destructrice ». Un peu plus tôt dans la matinée, il a été accueilli à l’Hôtel de ville par le maire des Sables d’Olonne Yannick Moreau (ex-LR), défenseur de la statue de Saint-Michel. Celui-ci avait fait appel en décembre de la décision du tribunal administratif.

Eric Zemmour s’est ensuite exprimé devant environ 500 personnes dans une salle municipale. Longuement applaudi par une foule scandant « Zemmour président » et « On est chez nous », il y a salué le « patriotisme ardent » de la Vendée et vanté son « rayonnement culturel » ainsi que sa « réussite industrielle ».