Présidentielle 2022 : Christiane Taubira « envisage d’être candidate à l’élection présidentielle »

L'ELUE? L’ancienne garde des Sceaux, très populaire à gauche, a officialisé sa candidature qui était réclamée avec force par de nombreux militants et soutiens politiques

Xavier Regnier
— 
Christiane Taubira lors des commémorations du quarantième anniversaire de l'abolition de la peine de mort, le 9 octobre au Panthéon.
Christiane Taubira lors des commémorations du quarantième anniversaire de l'abolition de la peine de mort, le 9 octobre au Panthéon. — STEPHANE LEMOUTON-POOL/SIPA

Taubira candidate ! Des milliers d’électeurs de gauche en frémissaient d’espoirs et d’impatience. Largement en tête des sollicitations sur le site de la  Primaire Populaire, Christiane Taubira refusait jusque-là de se lancer dans la  course à l'Elysée pour 2022. L’appel d’Anne Hidalgo, candidate intronisée par le PS, à une primaire pour désigner une candidature unique lui a ouvert la voie.



L’ancienne garde des Sceaux, très populaire à gauche, a annoncé sur Facebook « envisager d’être candidate à l’élection présidentielle », tout en refusant d’être « une candidate de plus ». Elle indique vouloir « mettre toutes ses forces dans les chances de l’union ». A la fin d’une courte vidéo, où elle a balayé les thèmes comme l’écologie ou la justice sociale, elle a également donné « rendez-vous à la mi-janvier ». Une allusion à la primaire de la gauche proposée par Anne Hidago ?

Les écologistes partagés

Chez les écologistes, deux lignes différentes ont déjà réagi. « C’est bien, elle met les pieds dans le plat de l’union », a applaudi Sandrine Rousseau. « Là, on commence vraiment […] à voir un gouvernement de gauche, donc allons-y ! », s’est-elle réjouie sur RMC. L’initiative de Christiane Taubira « n’est pas totalement à la hauteur des difficultés que rencontre notre pays », a jugé pour sa part  le candidat Yannick Jadot sur France Bleu.

Côté LFI, le député Eric Coquerel a décrié une intervention « pas sérieuse ». « Il faut arrêter, on n’est pas dans une cour de récréation ! », a-t-il raillé sur BFMTV. « Ce n’est pas une candidature en plus, mais une candidature au-dessus », s’est défendu pour sa part à l’AFP Guillaume Lacroix, président du PRG et proche de Christiane Taubira.

« Une tentative désespérée de la gauche », selon l’entourage de Zemmour

A l’extrême droite, Marine Le Pen a fustigé une gauche « en perdition », « incapable de se mettre autour d’une candidature unique », en marge d’un déplacement à Mayotte. « Ça ressemble à une tentative désespérée de la gauche dans une présidentielle très mal embarquée pour elle », a raillé un membre de l’entourage d’Eric Zemmour.

Christiane Taubira avait multiplié ces dernières semaines les contacts avec les entourages de plusieurs candidats, faisant espérer une possible candidature aux partisans d’une « union ». Jeudi soir, elle a contacté tour à tour les candidats de gauche pour leur expliquer sa démarche et tenter de « fédérer ces différentes volontés de la gauche ».