Présidentielle 2022 : « J’opère les travaux qui doivent être opérés et je rouvre Fessenheim », lâche Marine Le Pen

POLITIQUE La candidate du Rassemblement national veut aussi construire « six EPR »

T.G.
— 
Marine Le Pen.
Marine Le Pen. — Alain ROBERT/SIPA

Le nucléaire s’invite dans la campagne présidentielle ces derniers jours. Il avait déjà été un sujet du débat entre les candidats à l'investiture Les Républicains lundi dernier. Puis, le lendemain, Emmanuel Macron avait annoncé sa volonté de « relancer la construction de réacteurs nucléaires ».

Ce lundi, c’est Marine Le Pen qui s’est exprimé sur ce thème. La représentante du Rassemblement national (RN) a d’abord attaqué l’actuel président de la République sur la fermeture en 2020 de la centrale nucléaire de Fessenheim « Il a commis une erreur absolument majeure au-delà des 3.000 voire 5.000 emplois indirects qui sont touchés par cette décision. »

Puis la candidate RN a annoncé vouloir relancer le site alsacien. « J’opère les travaux qui doivent être opérés […] Je construis six EPR et je rouvre Fessenheim », a-t-elle insisté en demandant encore un « moratoire sur le démantèlement de Fessenheim ».