Régionales en Pays-de-la-Loire : La droite de Morançais renforce sa majorité, la gauche affaiblie

POLITIQUE Christelle Morançais (LR) est facilement réélue avec 46,4 % des voix. La gauche de Matthieu Orphelin n’a pas su séduire au-delà de ses fidèles. Le RN et, surtout, LREM sont largement distancés

Frédéric Brenon
— 
Christelle Morançais (LR) et Matthieu Orphelin (gauche unie) après l'annonce des résultats dimanche soir.
Christelle Morançais (LR) et Matthieu Orphelin (gauche unie) après l'annonce des résultats dimanche soir. — J-F.Monier/AFP - S.Salom-Gomis/Sipa
  • Agée de 46 ans, Christelle Morançais restera présidente de la région Pays-de-la-Loire.
  • La droite est même parvenue à augmenter sa majorité par rapport à 2015.
  • La gauche unie restera dans l’opposition un mandat de plus.

Certains espéraient des surprises. Le second tour des élections régionales en Pays-de-la-Loire s’est finalement conclu sur deux confirmations dimanche soir : une abstention exceptionnellement forte (68,3 %) et le succès de Christelle Morançais. La candidate des Républicains a en effet été réélue à la tête de la région. Le point.

Morançais augmente son avance

Avec 46,45% des voix, la présidente sortante LR devance largement la liste de Matthieu Orphelin (EELV-PS-LFI) qui, elle, ne totalise que 34,87 %. Christelle Morançais a ainsi bénéficié d’un report de voix favorable du centre et de l’extrême droite lui permettant de progresser significativement (+12 points) par rapport au premier tour. Elle fait mieux, également, que son prédécesseur Bruno Retailleau en 2015 (42,7 %).

« Je tiens à dire à ceux qui n’ont pas voté pour moi que je serai une présidente de rassemblement, a commenté Christelle Morançais, avant d’aller fêter son succès avec ses militants, place Graslin à Nantes. J’ai mené une campagne de sincérité, avec beaucoup de détermination et aussi d’humilité. Une victoire face à une gauche rassemblée, une gauche dure, une gauche de la décroissance qui a perdu sa boussole. Cette victoire me donne encore plus de force pour me battre pour cette belle région. »

La majorité de Christelle Morançais disposera de 57 sièges dans la future assemblée. Sa priorité sera « l’emploi », a-t-elle confirmé dimanche soir. Elle créera également un poste de vice-président à la sécurité, thématique qui n’est pourtant pas une compétence spécifique d’un conseil régional.

La gauche accuse le coup

Forte de l’union des listes de Matthieu Orphelin (EELV-LFI) et de Guillaume Garot (PS), la gauche pensait vraiment pouvoir « aller chercher la victoire » ce dimanche. Elle est finalement défaite et s’est même légèrement affaiblie par rapport au premier tour (35 %). Elle fait également moins bien qu’aux élections régionales de 2015 (37,5 %).

« Vous comprendrez ma déception ce soir, a réagi Matthieu Orphelin, la tête de liste. Notre défaite s’inscrit dans un contexte national peu porteur au changement d’exécutif dans toutes les régions. D’autres combats viendront très vite car la situation exige que nous restions mobilisés pour répondre aux enjeux écologiques, en particulier face au dérèglement climatique qui devient hors de contrôle partout. » La gauche disposera de 24 sièges dans la nouvelle assemblée, contre 26 dans le précédent mandat.

Le RN et LREM ont perdu des voix

Comme au premier tour, le Rassemblement national n’est pas parvenu à peser. Avec 10,48 % des voix, son chef de file régional, Hervé Juvin, fait nettement moins bien que Pascal Gannat en 2015 (19,7 %). Une partie des voix du premier tour se sont dirigées vers Christelle Morançais. « Nous n’avons pas su mobiliser nos électeurs, regrette Hervé Juvin. Il y a manifestement eu un vote utile par peur de la gauche. » Le RN comptera sept sièges dans la nouvelle assemblée.

Quant à la liste LREM menée par François de Rugy, la défaite est encore plus sévère : 8,2 % des suffrages seulement. L’ancien ministre a reconnu une « grosse déception ». « C’est un nouvel échec de la majorité présidentielle pour son implantation locale », a-t-il concédé. La République en marche disposera de cinq élus au conseil régional.

Retrouvez ici les résultats du second tour des élections en Pays-de-la-Loire