Résultats des régionales en Ile-de-France : « La victoire est belle », clame Valérie Pécresse

ELECTIONS Suivez avec nous en direct les résultats du second tour des élections régionales et départementales en Île-de-France ce dimanche 27 juin

C.Po.
— 
Valérie Pécresse conservera-t-elle sa place de présidente de la région Ile-de-France
Valérie Pécresse conservera-t-elle sa place de présidente de la région Ile-de-France — Jacques Witt/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Valérie Pécresse (Libres !, ex-LR) est largement réélue à la tête de la région Ile-de-France avec 45,5 % des suffrages. Elle était déjà largement en tête au premier tour.
  • Julien Bayou, tête de liste EELV qui a fait alliance avec Audrey Pulvar et Clémentine Autain a obtenu près de 34 % des suffrages, Jordan Bardella (FN) 11 % et Laurent Saint-Martin (LREM) obtient 9,4 % des voix.
  • L’abstention a encore battu tous les records : 67 % des Franciliens se sont abstenus. Ils étaient 69 % au premier tour mais seulement 45 % en 2015. Retrouvez les résultats des élections régionales en Bretagne du dimanche 27 juin dès 20 heures sur 20minutes.fr.

A LIRE AUSSI

A VOIR AUSSI

 

Ce live électoral prend fin, Valérie Pécresse (Libres!, ex-LR) rempile donc pour six ans à la tête de la région Ile-de-France. La grande gagnante reste toutefois l'abstention. Merci encore de nous avoir suivi ce soir et bonne nuit (on vous souhaite quand même de ne pas trop rêver d'urnes, d'isoloirs, de sondages...).

23h15: Stéphane Troussel, à la tête de Seine-Saint-Denis, annonce sa victoire

"Ce soir, le département de Seine-Saint-Denis reste à gauche", s'est réjoui Stéphane Troussel qui rempile donc pour un second mandat. 

 

23h10 : L’abstention de tous les records

L’abstention a encore battu de tristes records ce soir : 67 % des Franciliens se sont abstenus. Ils étaient certes 69 % au premier tour mais « seulement » 45 % en 2015.

23h03 : Et à Paris, on a voté pour qui ?

Les dépouillements touchent à leur fin dans la capitale. Valérie Pécresse arrive en tête dans 10 arrondissements, Julien Bayou dans les 10 autres.

 

22h53 : Le Val-de-Marne serait en passe de basculer à droite

Le dernier bastion communiste qu’était le Val-de-Marne aurait basculé à droite, selon nos confrères du Parisien. Les résultats définitifs ne sont pas encore tombés mais les premières tendances donnent la droite vainqueur dans les cantons clés. Un véritable coup de tonnerre dans cette banlieue traditionnellement acquise au PCF.

 

22h42 : « Aucun scénario n’est écrit d’avance », réagit Anne Hidalgo

Dans un court communiqué, Anne Hidalgo a félicité les présidents de région tout juste élus tout en regrettant la forte abstention « qui doit plus que jamais nous inviter à un sursaut collectif ». Signe que ce scrutin est un prélude de la présidentielle qui se tiendra l’année prochaine, Anne Hidalgo note « qu’aucun scenario n’est jamais écrit d’avance. Les électrices et les électeurs ont déjoué tous les pronostics. Ils nous ont envoyé un message très clair qui doit être entendu. » Une déclaration surprenante car en Ile-de-France, le suspense était aussi intense qu’un épisode de Peppa Pig…

Et la maire de Paris d’ajouter : « Avec les Français, nous devons trouver des solutions à leurs attentes légitimes : vivre dignement de leur travail, se loger, se soigner, offrir grâce à l’école un avenir à leurs enfants, réussir la transition écologique. » De là à y voir l’esquisse d’une candidature nationale, il n’y a qu’un pas…

22h30 : Départementales en Seine-et-Marne

Ce dimanche, à l’exception des Parisiens, les électeurs étaient également appelés à voter pour les départementales. Les premiers résultats viennent de tomber en Seine-et-Marne :

 

LR obtient 37,77 % des suffrages, soit 22 sièges

Le PS obtient 10,21 % des suffrages, soit 8 sièges

L’Union du centre et de la droite obtient 4,57 % des suffrages, soit 4 sièges.

L’Union de gauche, l’UDI, divers centre et l’union de la gauche et des écologistes obtiennent chacun 2 sièges.

 

 

22h08 : Laurent Saint-Martin en queue de peloton

Laurent Saint-Martin, tête de liste de LREM, a obtenu, selon les estimations, entre 9,4 et 9,8 % des voix, soit sensiblement moins qu’au premier tour (11,5 %). Il arrive dernier de ce second tour, juste derrière le candidat RN, Jordan Bardella. « L’abstention doit nous interroger sur le désintérêt des citoyens pour ces élections qui concernant leur vie quotidienne », a-t-il déclaré à l’issue du scrutin.

 

21h40 : Un résultat « très encourageant » pour Julien Bayou

Saluant un résultat « très encourageant » aux régionales, Julien Bayou, qui a porté la liste d’union de la gauche en Ile-de-France arrivée deuxième, avec 35 % des voix, derrière la liste de droite de Valérie Pécresse, s’est réjoui que « la gauche et l’écologie (soient) de retour » en vue des prochaines échéances électorales. Interrogée quelques minutes plus tard, la tête de liste s’est félicitée de la naissance d' « une belle dynamique ». « Ce soir il y a un vrai espoir qui est né (…) Nous avons fait le choix du rassemblement, avec Audrey Pulvar et Clémentine Autain, nous avons voulu écrire une nouvelle page », a-t-il ajouté.

 

21h09: Les premiers enseignements de la soirée

Valérie Pécresse, comme tous les présidents de région candidats à leur réélection, est donnée largement en tête de ce second tour avec plus de 45% des suffrages. La liste d'union de gauche menée par Julien Bayou est loin derrière. Lire notre article: Valérie Pécresse remporte la mise, la liste d’union de gauche loin derrière

20h45 : «Je continuerai à diriger la région comme je l’ai fait depuis 6 ans»

Quelques minutes après les premières estimations la donnant largement en tête, Valérie Pécresse (Libres, ex-LR) a pris la parole. «A tous, je veux dire que je continuerai à diriger la région comme je l’ai fait depuis 6 ans», a insisté la présidente de la région Ile-de-France, se présentant comme la présidente de tous les Franciliens. 

Mais son discours, loin d’être uniquement local, jette les bases d’une éventuelle candidature à l’élection présidentielle. Se définissant comme une «femme d’ordre, libre, fière de servir sa région et son pays», Valérie Pécresse a affirmé vouloir «amplifier» son combat pour «les valeurs de la République»

 

20h36 : Des estimations similaires

Un autre institut de sondage, Ipsos, donne des premières estimations relativement similaires. Valérie Pécresse (Libres !, ex-LR) arrive largement en tête avec 44,1 % des voix, suivie de Julien Bayou, à la tête de la liste EELV, obtient 34,6 % des suffrages. Jordan Bardella pour le RN obtient 11,8 % des voix et Laurent Saint-Martin (LREM), 9,5 %.

20h30: Les premières estimations donnent Valérie Pécresse largement en tête

Selon les premières estimations de l'institut de sondage Ifop, Valérie Pécresse (Libres!, ex-LR) arrive largement en tête avec 45,5% des suffrages. Elle est suivie de Julien Bayou (EELV), 32,5%, Jordan Bardella (FN) avec 11,5% des suffrages et Laurent Saint-Martin (LREM), 10,5%

20h15 : « C’est un échec pour l’intégralité de la classe politique »

Avant même les résultats en Ile-de-France, Jordan Bardella affirme accueillir les premières estimations de ces élections avec « humilité ». Le candidat RN est longuement revenu sur l’abstention, large vainqueur de ce scrutin. « C’est un échec pour l’intégralité de la classe politique », a estimé Jordan Bardella, insistant également sur les dysfonctionnements lors de ce scrutin, notamment lors de l’envoi des professions de foi.

 

20h10 : Les présidents sortants largement réélus

Pour l’heure, les premières estimations de ce second tour des élections régionales donnent tous les présidents sortants gagnants : Xavier Bertrand, Renaud Muselier, Laurent Wauquiez… De bon augure pour Valérie Pécresse ?

20h05: Patience, patience...

Pourquoi n’y a-t-il encore aucune estimation pour l’Ile-de-France ? Tout simplement parce que les bureaux de vote ferment généralement à 20 heures dans la région et les estimations sont donc plus tardives. Alors patience !

19h55: Tic-tac, tic-tac...

Plus que 5 minutes avant la fermeture des derniers bureaux de vote. Ils ne rouvriront que l'année prochaine, pour la présidentielle, vraisemblablement en avril.

 

19h30 : Laurent Saint-Martin, le petit poucet de ce second tour

Laurent Saint-Martin, tête de liste LREM, était arrivé 4e du premier tour avec 11,8 % des suffrages. Un score suffisant pour se maintenir au second tour mais qui ne laisse que peu d’espoir au marcheur pour le second.

 

19h17 : Jordan Bardella conservera-t-il sa seconde place ?

Avec 13,12 % des suffrages, Jordan Bardella, tête de liste RN, est arrivé en seconde position au premier tour des élections dimanche dernier. Pour autant, ces résultats étaient en-deça de ses attentes.

 

19h13: Julien Bayou crééra-t-il la surprise?

Julien Bayou, à la tête d'EELV, était arrivé en troisième position lors du premier tour, raflant 12,95% des suffrages. Mais son alliance, dans l'entre-deux-tours, avec Audrey Pulvar (PS) et Clémentine Autain (LFI) pourrait-elle changer la donne? 

 

19h03: Valérie Pécresse rempilera-t-elle?

Elle est la grande favorite du scrutin en Ile-de-France. Valérie Pécresse (Libres, ex-LR) sera-t-elle élue pour un second mandat ? Elle a obtenu près de 36% des suffrages au premier tour. 

 

18h48 : L’abstention toujours à un niveau record

Ces élections s’apprêtent à signer un triste record : celui de l’abstention. A 17 heures, le taux de participation en Île-de-France est de 23,67 %. C’est certes légèrement mieux qu’au premier tour – 21,97 % – mais largement moins qu’en 2015 où il était de 41,83 %. A noter, néanmoins, les Franciliens votent traditionnellement plus tard que dans le reste de la France.

Paris : 24,26 %

Seine-et-Marne : 27,43 %

Yvelines : 23,70 %

Essonne : 21,36 %

Hauts-de-Seine : 25,50 %

Seine-Saint-Denis : 19,39 %

Val-de-Marne : 27,04 %

Val-d’Oise : 18,99 %

Bonjour à tous et bienvenue dans ce live ! Nous allons suivre ensemble le second tour de l’élection régionale et les péripéties de nos quatre finalistes : Valérie Pécresse (Libres, ex-LR), arrivée largement en tête au premier tour, Jordan Bardella (FN), second mais déçu de son score, Julien Bayou (EELV), arrivé sur la troisième marche du podium mais ralliée par Audrey Pulvar (PS) et Clémentine Autain (EELV) et Laurent Saint-Martin (LREM).