Régionales en Paca : Eric Ciotti fait partie « des Lepéno-compatibles » selon Christian Estrosi

POLITIQUE Le scrutin régional a ravivé les tensions entre les deux élus des Alpes-Maritimes

F.Bi.

— 

Eric Ciotti et Christian Estrosi (Archives)
Eric Ciotti et Christian Estrosi (Archives) — DOMINIQUE FAGET / AFP

Le scrutin régional aura eu raison de leur fragile rabibochage, arrangé juste avant les élections municipales de 2020. Interrogé sur les prises de position d’Eric Ciotti à l’occasion de la campagne de Renaud Muselier en Paca, opposé au second tour au candidat du Rassemblement national Thierry Mariani, Christian Estrosi a assuré à l’antenne de France Bleu Azur que le député Les Républicains des Alpes-Maritimes « faisait aujourd’hui partie des Lepéno-compatibles ».

« Il n’est pas seul, a ajouté le maire de Nice. La digue a cédé. [Thierry] Mariani a été un des pionniers. Maintenant, il y en a d’autres qui suivent et qui suivent de plus en plus ». Rappelant la « ligne blanche » fixée par Jacques Chirac, Christian Estrosi a martelé : « On ne pactise pas avec les extrémistes ».

Il a voté blanc au premier tour

Le soutien de LREM à Renaud Muselier, qui accueille plusieurs candidats de la majorité présidentielle sur sa liste, avait provoqué une crise chez Les Républicains, et suscité de vives critiques, notamment de la part d’Eric Ciotti. La fédération LR des Alpes-Maritimes, qu’il dirige, avait annoncé mi-mai son soutien à la liste du président sortant de Paca. Le député s’était également vu critiqué après avoir affirmé que ce qui « différencie » son parti du RN est la « capacité à gouverner ».

Après avoir voté blanc au premier tour, Eric Ciotti a pourtant confirmé au Figaro qu’il «  voterait pour le candidat des Républicains, Renaud Muselier » au second, dimanche. « Il a retrouvé la raison », a réagi le candidat LR ce jeudi sur BFMTV.