Elections départementales dans les Alpes-Maritimes : Ciotti et Lisnard réélus, le RN et LR au coude à coude dans tous les cantons sauf deux

RESULTATS Avec 77,75 % des voix, le maire LR de Cannes a obtenu le meilleur score du département

Elise Martin

— 

David Lisnard, maire LR de Cannes, le 11 juin 2021
David Lisnard, maire LR de Cannes, le 11 juin 2021 — L. Urman / SIPA
  • La majorité LR sortante a obtenu 43,5 % des suffrages exprimés dans le département. La plupart des seconds tours se joueront face au RN, sauf deux.
  • Eric Ciotti et David Lisnard ont tous les deux été élus dès le premier tour. Pour l’actuel président du conseil départemental, il faudra encore attendre faute d’avoir eu assez de participation dans le canton de Vence.

Pour ces élections départementales, dans les  Alpes-Maritimes, 54 conseillers devaient être élus pour les 27 cantons. Les électeurs avaient le choix entre 110 binômes. Avec un taux de participation à 34 %, les Maralpins qui se sont déplacés ont choisi de voter majoritairement bleu (43,45 %) voire bleu marine 28,97 %). Bilan de ce premier tour des élections.

Plébiscite pour Eric Ciotti et David Lisnard

Sans aucun suspens, le maire LR de Cannes, David Lisnard, qui vient de lancer son propre parti à l'approche des présidentielles, a été réélu avec son binôme Alexandra Martin dans le canton de Cannes-2 avec 77,75 % des suffrages exprimés. C’est 21 points de plus que lors des dernières élections départementales en 2015 et c’est le meilleur score du département.

Avec 63,25 % des voix, Eric Ciotti (LR) s’est lui aussi imposé dès le premier tour avec son binôme Christelle D’intorini dans le canton de Tourrette-Levens. « Quand la droite est de droite elle laisse moins de place aux adversaires. Naturellement, j’en ressens une immense émotion et une grande responsabilité », s’est-il exprimé le soir des élections sur France 3 Côte d’Azur.

Dans le canton de Vence, il faudra un deuxième tour pour le président sortant du Conseil départemental, Charles-Ange Ginésy, et son binôme Anne Sattonet. Même avec 59,78 % des voix, ils n’ont pas atteint les 25 % d’inscrits nécessaires pour être élus au premier tour. Ils seront face à Iris Biondo et Jean-Pierre Daugreilh du Rassemblement national, qui ont obtenu 21,53 % des suffrages.

C’est aussi le cas de Joseph Segura, maire de Saint-Laurent-du-Var, et Pierrette Alberici (Union de la droite) qui arrivent en tête au premier tour de scrutin, avec 54,64 % à Cagnes-sur-Mer 2. Ils affronteront dimanche prochain le binôme RN Sandrine Belot et Bryan Masson, qui ont récolté 35.39 % des suffrages exprimés.

Les coudes à coudes entre droite et extrême droite

Dans plusieurs cantons, le Rassemblement national talonne les représentants de l’Union de la droite. Ces binômes sont parfois même en tête. Comme à Cagnes-sur-Mer 1 où Caroline André et Cyril Tribuiani devancent Roland Constant et Carine Papy avec 35,62 % des voix face à 28,49 %.

A Menton, aussi, Anthony Malvault et Pascale Veran ont récolté le plus de suffrages exprimés avec 41,15 %. Ils retrouveront au second tour Gabrielle Bineau et Patrick Cesari (UD) qui ont reçu 37,39 % des voix. L’abstention dans ce canton était de 66,66 %.

C’est plus serré dans le canton Nice-8, où le binôme RN Odile Texier et Thierry Venem et celui de l’UD Bernard Chaix et Anne Ramos-Mazzucco ont respectivement récolté 38,26 % et 37,08 % des voix.

A surveiller également dimanche prochain, le duel du canton Nice-9. L’adjoint à la mairie de Nice, étiqueté LREM, Philippe Soussi et son binôme Gaëlle Frontoni ont obtenu 37,86 % des voix juste devant le duo RN de Virginie Acchiardo et Laurent Merengone qui a eu 37,13 % des suffrages exprimés.

Du rouge au milieu de la vague bleue

Parmi les 27 cantons, les seconds tours se joueront principalement entre l’Union de la droite et le Rassemblement national. Principalement, mais pas tous ! Deux duels se feront avec des candidats de gauche. Il se peut même qu’ils remportent cette élection au vu de leur avance lors du premier tour. Comme à Contes, avec le binôme Tujague-Tomasini du PCF qui a récolté 41,03 % des voix. Il sera face à Céline Duquesne et Sébastien Olharan de la majorité départementale, qui ont sept points de moins, 33,88 % des votes.

Le canton Grasse-2 a lui aussi vu la gauche arriver en tête. Représentée par Marie-Louise Gourdon et Mathieu Panciatici, elle a obtenu 35,54 % des voix. Dimanche prochain, c’est contre Liliane Tomas et Jean-Yves Tussy du RN, qui ont comptabilisé 23,28 % des suffrages, que l’adjointe à la mairie de Mouans-Sartoux et son binôme seront au second tour.