Régionales en Auvergne-Rhône-Alpes : L’écologiste Fabienne Grébert va conduire « une gauche unie » au second tour

POLITIQUE Arrivée en tête des forces de gauche ce dimanche, Fabienne Grébert (EELV) sera accompagnée de la socialiste Najat Vallaud-Belkacem pour défier Laurent Wauquiez au second tour des régionales

Jérémy Laugier

— 

La candidate écologiste Fabienne Grébert, ici lors d'une conférence de presse d'EELV le mois dernier à Lyon. PHILIPPE DESMAZES
La candidate écologiste Fabienne Grébert, ici lors d'une conférence de presse d'EELV le mois dernier à Lyon. PHILIPPE DESMAZES — AFP
  • Derrière Laurent Wauquiez, ultra-favori pour se succéder à la tête de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Verts et PS vont fusionner leurs listes.
  • La tête de liste sera l’écologiste Fabienne Grébert, arrivée deuxième avec environ 14,45 % des voix.
  • En additionnant leurs deux scores, elles devront combler un écart de près de 20 points sur la liste LR.

Les tractations n’ont pas traîné à gauche, en Auvergne-Rhône-Alpes, en vue d’un second tour pour lequel Laurent Wauquiez (LR) est ultra-favori après son score autour de 43,79 % récolté dimanche soir. L’annonce est venue de la socialiste Najat Vallaud-Belkacem, arrivée en quatrième position avec 11,4 % des suffrages. « Je prends acte qu’au sein des forces de gauche, c’est EELV qui est arrivé devant, indique l’ancienne ministre de l’Education nationale. Nous nous étions dit que celle qui serait la première mènerait la liste au second tour. »

Ce rôle de tête de liste sera donc occupé par l’écologiste Fabienne Grébert, arrivée deuxième devant Andréa Kotarac (RN), avec 14,45 % des voix. Malgré sa déception personnelle, Najat Vallaud Belkacem assure aborder « avec énergie et combativité » cette liste de « gauche unie », pour laquelle elle aurait selon elle plaidé avant même le premier tour. Avant de poser en fin de soirée, à la préfecture du Rhône, aux côtés de NVB, Fabienne Grébert ne l’a jamais citée durant sa conférence de presse, mais elle a insisté sur son envie d’unir pour tenter de contrer le deuxième mandat consécutif de Laurent Wauquiez.

« J’ai la responsabilité de rassembler toutes les forces citoyennes »

« Ce soir, j’ai la responsabilité de rassembler toutes les forces citoyennes, de gauche, écologistes et humanistes, tous ceux qui aspirent à la justice sociale et environnementale, et qui refusent de laisser la région à la droite extrême et à la droite du Rassemblement national », a expliqué la candidate écologiste.

Non qualifiée pour le second tour, la communiste Cécile Cukierman devrait aussi appeler ses électeurs (5,56 %) à voter pour la liste EELV. « Ce qu’il faut retenir, c’est que la sociale écologie n’a pas dit son dernier mot dans notre pays », martèle Najat Vallaud-Belkacem. Au point de réussir une improbable remontée sur Laurent Wauquiez ?