Régionales dans les Hauts-de-France : Arrivé en tête, Xavier Bertrand se félicite d’avoir brisé « les mâchoires du FN »

POLITIQUE Arrivé largement en tête au premier tour de l’élection régionale dans les Hauts-de-France, le président de région sortant, Xavier Bertrand, fustige l'« ennemi » Rassemblement national

20 Minutes avec AFP

— 

Elections régionales : Top et flop du premier tour — 20 Minutes

Donné largement en tête au premier tour des régionales devant le RN, avec un score qui semble lui assurer la victoire au second tour, le président sortant ex-LR des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, s’est félicité dimanche d’avoir « desserré, pour les briser, les mâchoires du FN ».

Egalement candidat déclaré à la présidentielle, Xavier Bertrand recueille entre 39 % et 46,9 % des voix selon les estimations, loin devant son rival du RN, Sébastien Chenu (de 22,5 % à 24,4 %), tandis que le candidat de la majorité présidentielle Laurent Pietraszewski n’est pas qualifié selon les estimations pour le second tour (entre 7,3 % et 9,1 %).

Le RN est « mon seul et unique ennemi »

« Ici nous avons desserré, pour les briser, les mâchoires du Front national, leur démagogie, leurs propositions stériles, leur intolérance, tout ce qui divise et tout ce qui est le Front national », a-t-il déclaré depuis son fief de Saint-Quentin, dans l’Aisne.

Xavier Bertrand, qui a conditionné sa candidature à la présidentielle à sa victoire aux régionales, apparaît ainsi conforté dans sa course à l’Elysée. « J’ai pris mes responsabilités en faisant du FN mon seul et unique ennemi », assure-t-il.

« Dès demain matin, je confirmerai le dépôt de la même liste, avec la même ambition et le même projet : se battre pour vous », a-t-il encore dit, reprenant le slogan de sa campagne.