Résultats des régionales en Hauts-de-France : Xavier Bertrand a plié le match du premier tour face au RN, la gauche unie et LREM

POLITIQUE Le président sortant de la région est arrivé largement en tête du premier tour dans une élection régionale marquée par une énorme abstention

Francois Launay

— 

Elections régionales : Top et flop du premier tour — 20 Minutes
  • En atteignant entre 39 et 43% des suffrages selon les premières estimations, la liste de Xavier Bertrand est arrivée largement en tête du premier tour des élections régionales dans les Hauts-de-France.
  • Le second tour opposera la liste de Bertrand dans une triangulaire au RN de Sébastien Chenu, bien loin de ses attentes avec entre 22 et 24 %, et la gauche unie de Karima Delli (entre 16,5 et 18%).
  • Grosse contre performance de la liste LREM. Malgré la présence de cinq ministres, la majorité présidentielle n'atteint pas la barre des 10 % (entre 7 et 9%) et ne peut donc pas participer au second tour.

Triste record. Avec près de 67 % d’abstention dans les Hauts-de-France, le premier tour des élections régionales a été clairement déserté par les électeurs. Seulement un tiers des gens ont daigné prendre le chemin des urnes quand les autres ont préféré ne pas se déplacer.

Si la liste de Xavier Bertrand (DVD) arrive très largement en tête devant celles du RN et de la gauche unie qu’il affrontera dans une triangulaire au deuxième tour, si la liste LREM et ses cinq ministres n’atteignent même pas les 10 %, c’est avant tout une catastrophe démocratique qu’on retiendra de ce premier tour.

Xavier Bertrand bien plus haut que prévu

Il avait fait de sa victoire aux régionales une condition indispensable à sa candidature à la présidentielle de 2022. Xavier Bertrand peut être rassuré. En réunissant entre 39 % et 43 % des suffrages selon les premières estimations dimanche soir, le président sortant de la région fait bien mieux que ce que lui prédisaient les sondages. Ce score très important le place désormais en grand favori à sa réélection.

« J’ai pris mes responsabilités en faisant du RN, mon seul et unique adversaire. Dès lundi, je déposerai la même liste, avec la même ambition et le même projet, se battre pour vous. J’ai la conviction qu’une fois encore nous ferons rempart contre le RN » a déclaré dimanche soir le candidat. En devançant largement un RN historiquement fort dans la région, une gauche unie et cinq ministres réunis sur une liste LREM, Bertrand a plié d’entrée un match compliqué. De quoi lui donner des ailes avant d’entamer le second tour et d’envisager avec confiance sa prochaine campagne présidentielle.

Le RN et la gauche très loin de leurs attentes

Près de 20 points d’écart avec Xavier Bertrand. Aucun sondage n’avait placé le RN si loin du président sortant. En n’atteignant qu’entre 22,5 % et 24, 4 % des suffrages exprimés, Sébastien Chenu fait beaucoup moins bien que Marine Le Pen arrivée en tête en 2015 avec 40 % des voix. Dans une région qui lui est pourtant favorable depuis des années, le RN marque clairement le pas dans cette élection régionale.

Derrière lui, la liste de la gauche unie de Karima Delli n’aura pas fait de miracles. Malgré l’union unique en France des écolos, insoumis, socialistes et communistes, la gauche (entre 16 et 18 %) fait autant que le seul PS (18 %) en 2015. Seule différence notable : contrairement à 2015, la gauche participera à la triangulaire du deuxième tour et retrouvera donc des élus au conseil régional.

La grosse claque pour LREM

Avec cinq ministres sur une même liste, LREM avait sorti l’artillerie lourde pour concurrencer Xavier Bertrand, président sortant et concurrent affiché d’Emmanuel Macron pour la prochaine élection présidentielle. Las, en ne franchissant pas la barre des 10 % (donnée entre 7,3 % et 9,1 %), la liste de la majorité présidentielle ne pourra même pas jouer les faiseurs de roi au second tour. Comme un désaveu, Laurent Pietraszewski, la tête de liste LREM, a appelé ses électeurs à voter pour Xavier Bertrand au deuxième tour.

Retrouvez les résultats du premier tour des élections régionales en Hauts-de-France le dimanche 20 juin dès 20 heures sur 20minutes.fr