Résultats des régionales en Ile-de-France : Valérie Pécresse largement en tête, Jordan bardella et Julien Bayou au coude à coude

ELECTIONS Revivez avec nous cette soirée consacrée au premier tour des élections régionales en Ile-de-France

C.Po.

— 

Valérie Pécresse serait largement en tête au premier tour en Ile-de-France
Valérie Pécresse serait largement en tête au premier tour en Ile-de-France — Jacques Witt/SIPA

L’ESSENTIEL

  • La présidente sortante de la région, Valérie Pécresse (Libres!, ex-LR) est arrivée largement en tête du premier tour, suivi, au coude à coude, par Jordan Bardella (RN) et Julien Bayou (EELV). Laurent Saint-Martin (LREM), Audrey Pulvar (PS) et Clémentine Autain (LFI) se qualifient également pour le second tour. 
  • La soirée a été marquée par l'abstention record, un peu plus de 67% en Ile-de-France. 
  • Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales en Île-de-France du dimanche 20 juin sur 20minutes.fr.

A LIRE AUSSI

A VOIR

 

Ce live est désormais fermé. Merci de l'avoir suivi. 

0h12 : Allez, au dodo tout le monde !

Merci encore d’avoir suivi ce live. Et si vous ne l’avez pas suivi, voici les trois informations principales.

- L’abstention, d’abord, record. En Ile-de-France, elle se situe entre 67,5 % et 68,9 % selon les instituts de sondage.

- Valérie Pécresse (Libres, ex-LR) arrive très largement en tête (34,7 %), suivie par Jordan Bardella (RN) et Julien Bayou (EELV) ex aequo avec 13,9 % des suffrages. Ils précèdent Laurent Saint-Martin (LREM) qui obtient 11,7 % des voix, Audrey Pulvar (PS), 11,3 % et Clémentine Autain 10,2 %. (estimations Ipsos)

- Anne Hidalgo a appelé les listes de gauche à se ranger derrière Julien Bayou. Clémentine Autain a déjà annoncé son ralliement, Audrey Pulvar se tient "à disposition".

 

Bonne nuit à tous et à demain !

23h55 : Ça donne quoi les départementales en Seine-et-Marne ?

Les résultats des élections départementales tombent au compte-goutte. En Seine-et-Marne, où l’abstention dépassée les 72 % :

LR : 23,15 %

RN : 21,15 %

Union de Gauche avec les écologistes : 10,69 %

Union de Gauche : 8,12 %

DVD : 7,72 %

 

 

23h40 : Audrey Pulvar « à disposition »

Dans une courte déclaration, Audrey Pulvar a également annoncé qu’elle se tenait « à la disposition » de Clémentine Autain et Julien Bayou pour « trouver le chemin d’une large union de la gauche ». En clair : que les tractations commencent ! Rappelons néanmoins qu’Anne Hidalgo (dont Audrey Pulvar est une de ses adjointes) a plaidé un peu plus tôt dans la soirée pour le rassemblement des forces de gauche derrière Julien Bayou, arrivé largement en tête des forces de gauche.

23h30: Clémentine Autain annonce qu'elle fera alliance avec Julien Bayou

Ce n'est pas vraiment une suprise, mais quand même. La candidate LFI, Clémentine Autain, arrivée à la 6e place du premier tour en Ile-de-France avec 10,2% des voix annonce qu'elle fera alliance avec Julien Bayou, le candidat EELV, largement en tête des forces de la gauche. 

 

23h12 : Qui se ralliera à Julien Bayou ?

Le scrutin à peine terminé, l’heure est désormais aux discussions. Julien Bayou, tête de liste d’EELV, arrivé largement en tête des forces de gauche en Ile-de-France, a indiqué sur Twitter entamé «dès ce soir les discussions pour former le grand rassemblement des écologistes avec les forces qui le souhaitent». Un message à peine voilé à Audrey Pulvar (PS – 11,7 %) et Clémentine Autain (LFI – 10,2 %). Un peu plus tôt dans la soirée, la maire de Paris, Anne Hidalgo, avait appelé à ce rassemblement.

Les listes pour ce second tour doivent être déposées en préfecture avant mardi 18 heures.

 

23h01: Abstention historique

On l'a dit et redit (et peut-être même re-redit), mais la première leçon de cette soirée électorale est l'abstention record. Selon les instituts de sondage, il oscille entre 67,5% et 68,9% alors qu'il était de 54,1% au premier tour en 2015. La question désormais est de savoir si la semaine prochaine, pour le second tour, les électeurs qui ont boudé les urnes décideront d'en faire de même.

22h40 : Les résultats s’affinent, l’écart se resserre entre Jordan Bardella et Julien Bayou

Et si finalement, la surprise venait de Julien Bayou, candidat EELV ? D’abord donné troisième de ce premier tour, il est désormais au coude à coude avec Jordan Bardella, le candidat RN. Selon la dernière estimation Ipsos/Sopra Steria, tous deux auraient obtenu 13,6 % des suffrages, loin derrière Valérie Pécresse (34,4 %). Ils précèdent Laurent Saint-Martin (LREM) qui obtient 11,7 % des voix, Audrey Pulvar (PS), 11,3 % et Clémentine Autain 10,2 %.

22h28: Valérie Pécresse en tête, six listes qualifiées... Les premiers enseignements de ce scrutin

Valérie Pécresse a-t-elle bénéficié de la « prime aux sortants » qui a largement profité au niveau national aux présidents de région en place ? Voici un premier bilan de ce premier tour des élections régionales en Ile-de-France >> Six listes qualifiées pour le second tour, Pécresse en tête

22h25: Et ailleurs?

Que s'est-il passé dans les régions voisines? Voici notre carte des résultats.

 

22h13 : A Paris, le trio de tête est différent des résultats régionaux

Selon un tweet d’un de nos confrères du Parisien, les résultats provisoires à Paris donnent un trio de tête bien différent de ce qu’il est à l’échelle régionale :

Valérie Pécresse (Libres !, ex-LR) : 32,5 %

Julien Bayou (EELV) : 18,1 %

Laurent Saint-Martin (LREM) : 13,8 %

Audrey Pulvar (PS) : 12,9 %

Clémentine Autain (LFI) : 12,5 %

Jordan Bardella (RN) : 7,8 %

 

22h05 : Anne Hidalgo appelle à un rassemblement des listes de gauche

La maire de Paris, Anne Hidalgo, appelle à un rassemblement des listes de gauche, tant à l’échelle nationale que locale, « pour préparer l’avenir du pays et construire l’alternance ». En Ile-de-France, Julien Bayou (EELV) est arrivé en troisième position, au coude-à-coude avec Jordan Bardella. Audrey Pulvar (PS) et Clémentine Autain (LFI) ont recueilli un peu plus de 11 % des voix pour la première et 10 % pour la seconde.

 

21h57: «Une dynamique est enclenchée», se félicite Valérie Pécresse

La présidente sortante de la région, Valérie Pécresse (Libres!, ex-LR) s'est félicitée ce soir, dans une courte allocution, de la «dynamique enclenchée» par ces résultats du premier tour (entre 34,6 et 36,6%, selon les instituts). Et d'ajouter: «Mais nous devons la rendre encore plus forte. J'ai besoin d'une majorité claire.» La candidate assure qu'elle déposera dès demain la «même liste, le même projet» en préfecture. «Nous avons fait prendre à la région le cap de la sécurité, de l’écologie, de la relance et de l’emploi. C’est comme cela que j’ai fait reculer l’extrême-droite», a-t-elle assuré. 

21h42: Soulagement chez LREM

Notre journaliste, Laure Cometti, passe la soirée dans le QG de LREM. Elle note, malgré la déception du parti présidentiel compte tenu des premiers résultats, un certain soulagement en Ile-de-France. 

 

21h35 : Julien Bayou veut « créer la surprise »

En tête du trio de gauche, Julien Bayou, le candidat à la tête d’EELV, souhaite « créer la surprise » au second tour. « Il nous revient (…) de rassembler, de s’adresser aux personnes qui pensaient que les élections étaient déjà jouées », insiste le leader vert. Il espère ainsi « tourner la page de l’ère Pécresse ».

21h25 : La « déception » de Jordan Bardella

Jordan Bardella (RN) arrivé en seconde position (entre 13,7 % et 13,9 % selon les premières estimations des différents instituts de sondage) confie sur le plateau de TF1 sa « déception » ce soir au vu de son propre score et plus généralement celui du RN, plus faible que ce que prévoyaient les sondages. «C’est difficile d’en tirer les enseignements quand deux électeurs sur trois sont restés chez lui», insiste-t-il néanmoins. Il met en avant le «mille-feuille administratif» qui rend la lisibilité de ces scrutins compliqués.

21h06 : De légères différences dans les estimations selon les instituts

Selon les estimations d’Ipsos-Sopra Steria, Valérie Pécresse (Libres !, ex-LR) est en tête avec 34,2 % des voix, suivie de Jordan Bardella (RN) avec 13,9 % et Julien Bayou (EELV) 13,7 %. Laurent Saint-Martin (LREM) prend la quatrième place avec 11,8% des voix, suivi d'Audrey Pulvar (PS) 11,2 % et enfin Clémentine Autain (LFI) 10,1%.

 

20h55: Pécresse serait largement en tête, cinq autres candidats qualifiés au second tour

Selon les premières estimations IFOP-Fiducial, la présidente sortante Valérie Pécresse (Libres, ex-LR) serait largement en tête avec 36,4% des voix. Cinq autres candidats auraient obtenu des scores supérieures à 10% et seraient donc qualifiés pour le second tour. Des alliances sont néanmoins possibles:

Jordan Bardella (RN): 13,7%

Julien Bayou (EELV): 12,9%

Laurent Saint-Martin (LREM): 11,6%

Audrey Pulvar (PS): 10,5%

Clémentine Autain (LFI): 10,2%

20h30 : Jordan Bardella a de l’espoir pour le second tour

Si les résultats en Ile-de-France ne sont pas encore connus, les premiers résultats dans l’Hexagone semblent attester d’une prime au sortant. Xavier Bertrand dans les Hauts-de-France, Laurent Wauquiez en Auvergne-Rhône-Alpes… arrivent ainsi largement en tête. Et Valérie Pécresse est donnée favorite. « Il reste un second tour, il reste des possibilités de victoire pour le rassemblement national », assure néanmoins Jordan Bardella, le candidat RN en Ile-de-France. Selon lui, ces résultats et l’abstention s’expliquent notamment par le manque de « lisibilité » du scrutin.

 

20h22 : Patience, patience…

Pourquoi n’y a-t-il encore aucune estimation pour l’Ile-de-France ? Tout simplement parce que les bureaux de vote ferment généralement à 20 heures dans la région et les estimations sont donc plus tardives. Alors patience !

20h13: L'absention a un niveau «particulièrement préoccupant»

«Le niveau de l'abstention est particulièrement préoccupant», a déclaré dans un tweet le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. «Notre travail collectif doit être tourné vers la mobilisation des Français pour le second tour», a-t-il ajouté, alors que l'abstention atteint selon les estimations des instituts de sondage un niveau record entre 66,5% et 68,6%.

 

20h02: Les premières estimations en France

A l'échelle nationale, la droite arrive en tête, devant le Rassemblement national, moins fort que prévu. Les diverses listes de gauche obtiennent un score plus important que prévu. Il faut encore un peu de patience pour les résultats en Ile-de-France. 

 

20h00: Tous les bureaux de vote ferment leurs portes

C'en est fini de ce premier tour des élections régionales et départementales: tous les bureaux de vote ont fermé.

19h50 : Et la réponse à la polémique (tte)

Le maire PS de Saint-Denis, Mathieu Hanotin, s’est fendu d’une longue réponse sur les réseaux sociaux à cette polémique naissante. « Ce qui n’a pas sa place dans notre démocratie, ce n’est pas qu’une femme qui porte le voile participe à la bonne tenue des élections mais plutôt ce discours insupportable qui consiste à brandir le drapeau de la laïcité pour mieux stigmatiser une religion ou une autre. »

 

19h47 : La polémique(tte) du jour

Face à Valérie Pécresse, le Rassemblent national a investi son n°2, le député européen Jordan Bardella. On lui doit d’ailleurs, la polémique (à deux sous) du jour après la publication d’une photo de lui sur les réseaux sociaux face à une assesseure, à Saint-Denis, portant un voile. Pour rappel, ces derniers ne sont pas tenus à la neutralité religieuse, contrairement au président du bureau de vote, qui représente l’Etat.

 

19h23: A voté !

La présidente sortante de la région, Valérie Pécresse (Libres!, ex-LR), est donnée largement favorite dans les sondages. Elle avait fait basculer la région en 2015, après 17 années de présidence socialiste, sous Jean-Paul Huchon.

 

19h20 : Peut-il y avoir un vainqueur dès le premier tour ?

Théoriquement oui, dans les faits, on y croit autant que de passer entre les gouttes ce soir. Pour les régionales, une liste est déclarée vainqueur au premier tour si elle obtient 50 % des suffrages. Si ce n’est pas le cas (et même si mes talents divinatoires ne sont pas franchement ma plus grande qualité, je vous garantis que ce ne le sera pas), les listes ayant obtenu plus de 10 % sont qualifiées pour le second tour. Pour pouvoir fusionner des listes, celles-ci doivent faire plus de 5 %.

Et pour les départementales ? Pour être élu au premier tour, le binôme doit obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés (plus de 50 % donc) et un nombre de suffrages égal à au moins 25 % des électeurs inscrits. Si aucun binôme n’est élu dès le 1er tour, les deux binômes arrivés en tête peuvent se maintenir. Pour les suivants, ils ne peuvent accéder au second tour que s’ils obtiennent un nombre de suffrages au moins égal à 12,5 % des électeurs inscrits.

 

19h02 : Absention record

Ces élections devraient signer un triste record: celui de l'absention. A 17 heures, le taux de participation était de 21,97% en Ile-de-France. Soit près de cinq points de moins qu'au niveau nation (26,72%). Mais les Franciliens votent traditionnellement plus tard que le reste de la France. Ce retard sera-t-il comblé à 20 heures?

L'abstention à 17 heures dans la région:

22,25% à Paris

24,41% en Seine-et-Marne

22,93% dans les Yvelines

19,84% dans l'Essonne

23,40% dans les Hauts-de-Seine

18,33% en Seine-Saint-Denis

23,42% dans le Val-de-Marne

19,99% dans le Val d'Oise

 

Bonjour et bienvenue à tous dans ce live. Ce soir et jusqu'au bout de la nuit (ou presque), nous allons suivre les résultats du premier tour des élections régionales en Ile-de-France mais également les réactions et les premières alliances.