Départementales en Loire-Atlantique : La majorité de gauche plus que jamais menacée

SUSPENSE Le premier tour des élections départementales se déroule dimanche. En Loire-Atlantique, la droite espère ravir un département qui lui échappe depuis 2004

Frédéric Brenon

— 

Michel Ménard (PS) et Laurent Turquois (DvD). L'un des deux devrait être le nouveau président du conseil départemental de Loire-Atlantique.
Michel Ménard (PS) et Laurent Turquois (DvD). L'un des deux devrait être le nouveau président du conseil départemental de Loire-Atlantique. — M.Ménard-L.Turquois
  • Les élections départementales se déroulent les 20 et 27 juin, en même temps que les élections régionales.
  • En Loire-Atlantique, le conseil départemental est dirigé par la gauche. Le président sortant, Philippe Grosvalet, ne se représente pas.

C’est le seul département dirigé par la gauche en région Pays-de-la-Loire. Mais pour combien de temps ? Le suspense est immense pour ces élections départementales en Loire-Atlantique. Il faut dire que la majorité actuelle à dominante socialiste, acquise depuis 2004, ne tient qu’à un fil, à un seul canton plus précisément, sur un total de 31 que compte ce territoire de 1,4 million d’habitants. Comme si cela ne suffisait pas, le président sortant du conseil départemental, Philippe Grosvalet (PS), ne se représente pas.

C’est l’ancien député Michel Ménard qui sera le nouveau chef de file d’un Parti socialiste uni dès le premier tour avec les écologistes, mais sans les communistes, ni La France insoumise, lesquels tentent leur chance en solo. Leur principal adversaire sera l’union de la droite et du centre portée par Laurent Turquois, maire de Saint-Sébastien-sur-Loire (sans étiquette).

Des cantons pour LREM et le FN ?

La République en marche de Mounir Belhamiti espère constituer une alternative sérieuse mais elle ne rêve pas de devenir majoritaire puisqu’elle sera absente de plusieurs cantons. Le Rassemblement national de sa déléguée  Eleonore Revel essaiera de grappiller des élus, dont il ne dispose pas dans l’assemblée actuelle. Une dizaine de cantons semblent particulièrement susceptibles de basculer.

Le conseil départemental a pour principales compétences l’action sociale (RSA, personnes âgées, personnes handicapées…), la protection de l’enfance, l’entretien des routes départementales, la gestion des collèges ou la protection des espaces naturels. L’ouverture du RSA aux moins de 25 ans, la prise en charge des mineurs isolés étrangers, les effectifs des pompiers, les routes à 90 km/h, ou le projet d’implantation d’une base logistique d’Amazon, ont constitué les principaux sujets de débats de la campagne.

Retrouvez les résultats des élections départementales en Loire-Atlantique le dimanche 20 juin dès 20 heures sur 20minutes.fr

Voter pour le département, mode d’emploi

Le conseil départemental de Loire est composé de 62 conseillères et conseillers départementaux élus pour 6 ans. Les électeurs votent dans un canton et doivent choisir un binôme homme-femme (sans panachage) qui les représentera. Les deux binômes arrivés en tête, ainsi que les binômes ayant obtenu les suffrages d’au moins 12,5 % des électeurs inscrits du canton, sont qualifiés pour le second tour.