Départementales dans le Val-de-Marne : « Giflée » par un militant Lutte ouvrière, une candidate LR porte plainte

AGRESSION Syndie Debarre, candidate LR aux élections départementales dans le Val-de-Marne, affirme avoir été « giflée », s’être fait « tordre le bras » et « tirer les cheveux » par Robert Larchet, militant LO

Marion Douzet

— 

Un panneau électoral à Nice pour les élections départementales. (Illustration)
Un panneau électoral à Nice pour les élections départementales. (Illustration) — SYSPEO/SIPA

Un collage d’affiche qui se termine par une gifle. Dans une courte vidéo publiée sur Twitter par le maire LR de L’Hay-les-Roses, une candidate LR aux départementales à Arcueil dans le Val-de-Marneest bousculée par un militant Lutte ouvrière. Syndie Debarre crie à la personne qui filme « appelle la police » alors qu’une personne qui l’accompagne repousse un homme.

« C’est seulement une campagne électorale, on n’est pas obligé de frapper quelqu’un pour une affiche », a déclaré Syndie Debarre au le Parisien, suite à cette agression dont elle affirme avoir été victime mercredi après-midi. Elle soutient que Robert Larchet, militant LO, l’aurait «  giflée, tordu le bras et tiré les cheveux ». Syndie Debarre a porté plainte jeudi matin contre cet ancien candidat aux élections municipales en 2020 à Arcueil.

Collage d’affiches et altercation

« Extrêmement choquée », elle pense que l’élément déclencheur de cette réaction reposerait sur les affiches qu’elle était en train de coller pour sa campagne. La « médiatisation » et le « budget » importants dont bénéficient les candidats LR auraient déplu à Robert Larchet.

Le militant LO donne sa version des faits dans Le Parisien et explique : « Elle était en train de recouvrir toutes les affiches présentes dont les deux miennes. Je lui ai expliqué qu’ici il y avait une entente tacite : on ne se recouvre pas mutuellement. » Ce dernier refuse de parler de violence, évoquant une « bousculade ».