Régionales en Occitanie : Selon un sondage, le RN serait en tête au premier tour, Delga victorieuse au second

POLITIQUE Selon sondage Sopra Steria Ipsos pour France 3 Occitanie, la liste RN de Jean-Paul Garraud serait en tête au premier tour (33 %), dépassée au second tour par celle de Carole Dega (41 %), la présidente socialiste sortante, même en cas de quadrangulaire

B.C.

— 

Carole Delga, la présidente socialiste sortante de la région Occitanie, et Jean-Paul Garraud, la tête de liste RN.
Carole Delga, la présidente socialiste sortante de la région Occitanie, et Jean-Paul Garraud, la tête de liste RN. — Alain Robert / Sipa
  • Un nouveau sondage réalisé pour France 3 Occitanie donne la liste de Jean-Paul Garraud, le candidat du Rassemblement national, en tête au soir du premier tour des élections régionales en Occitanie.
  • Bénéficiant de peu de réserves de voix, il serait largement dépassé au second tour par la présidente socialiste sortante, Carole Delga, dans une configuration de quadrangulaire avec les listes LR et LREM.
  • Ces nouvelles intentions de vote montrent aussi un effritement des votes au premier tour en faveur du candidat EELV (8 %), mais aussi des candidats de la droite et du centre, Aurélien Pradié (LR-UDI) et Vincent Terrail-Novès (LREM), ex aequo à 11 %.

A dix jours des élections régionales, un nouveau sondage place Jean-Paul Garraud, le candidat du Rassemblement national, en tête des intentions de vote au premier tour des élections régionales en Occitanie, suivie de la socialiste sortante Carole Delga, victorieuse au second tour. Pour ce sondage réalisé par Sopra Steria Ipsos pour France 3, 1.000 personnes ont été interrogées entre le 3 et le 7 juin. Le 20 juin, 33 % d’entre elles ont l’intention de voter pour la liste RN, 30 % se prononceraient pour Carole Delga, tous les deux en hausse comparés aux résultats de 2015, mais aussi au précédent sondage réalisé par Ifop en début de mois.

Les deux candidats de la droite et du centre voient par contre baisser les intentions de vote vers leurs listes. Aurélien Pradié (LR-UDI) et Vincent Terrail-Novés, soutenu par LREM, arriveraient ex aequo au premier tour avec 11 %. Quant à Antoine Maurice, le candidat d’EELV, il serait à 8 % des intentions de vote, ne pouvant pas se maintenir au second tour, ce qui l’obligerait à fusionner avec la liste de Carole Delga, comme en 2015. La liste LFI de Myriam Martin obtiendrait 4 %, suivie par la candidate LO, Malena Adrada (2 %), le régionaliste Jean-Luc Davezac (0,5 %) et la liste citoyenne de d’Anthony Le Boursicaud (0,5 %).

Pradié et Terrail-Novès en baisse

Dans une configuration de quadrangulaire, face aux listes RN, LR et LREM c’est celle conduite par Carole Delga, alliée à Antoine Maurice, qui sortirait largement en tête des urnes le 27 juin avec 41 % des suffrages. Jean-Paul Garraud arriverait deuxième avec 34 % des voix, suivi par le candidat de la majorité présidentielle Vincent Terrail-Novès (13 %) et Aurélien Pradié (12 %).

Entre les deux sondages du 1er et 9 juin, les deux candidats de la droite ont chuté dans les intentions de vote, crédités respectivement de 17 % et 16 % par l’Ifop en début de mois. Contrairement à la liste de Jean-Paul Garraud qui voit leurs scores renforcés au second tour, avec une hausse de 4 % des intentions de vote.

La présidente socialiste sortante bénéficie selon Sopra Steria Ipsos d’une meilleure notoriété que son principal challenger : 75 % des sondés la connaissent et 54 % d’entre eux ont une bonne opinion d’elle. Seuls 19 % des interrogés savent qui est Jean-Paul Garraud, dont 13 % ayant une bonne opinion de lui.

Des résultats qui ne manqueront pas d’être commenté ce mercredi soir, lors du débat organisé par France 3 Occitanie à 21h05 et diffusé sur la chaîne.