Régionales en Paca : Eric Ciotti doit clarifier la situation en adhérant au RN, estime Sophie Cluzel

POLITIQUE Le député LR des Alpes-Maritimes s’oppose à l’ouverture de la liste de Renaud Muselier pour les élections régionales en Paca à des candidats de la majorité présidentielle

F.Bi. avec AFP

— 

Eric Ciotti à l'Assemblée nationale.
Eric Ciotti à l'Assemblée nationale. — Jacques Witt/SIPA

« Ça sera beaucoup plus clair pour tout le monde ». La secrétaire d’Etat Sophie Cluzel, qui soutient la liste de Renaud Muselier (Les Républicains) pour les régionales en Paca sans y figurer, a appelé ce mardi matin le député LR Eric Ciotti à clarifier la situation en rejoignant le Rassemblement national. « Les masques sont tombés […] Il faut qu’il aille jusqu’au bout. Il est déjà complice du RN […], qu’il adhère au RN », a-t-elle estimé sur France 2.

La fédération LR des Alpes-Maritimes, dirigée par Eric Ciotti, a annoncé lundi qu’elle retirait son soutien à la liste de Renaud Muselier pour le scrutin de juin sur laquelle figurent des candidats de la majorité présidentielle.

Eric Ciotti s’était également attiré de vives critiques à gauche et dans la majorité, pour avoir affirmé que ce qui « différencie » son parti du RN est la « capacité à gouverner ».

Réunion ce mardi

« Bien sûr que c’est une liste de soutien à la politique du gouvernement, nous avons un plan de relance, il nous faut être prêt pour notre région », a également dit Sophie Cluzel. Et d’expliquer pour justifier son absence sur la liste : « Il s’agissait de ne pas être un frein, j’ai toujours fait primer l’intérêt collectif sur l’intérêt personnel, c’est mon ADN. »

L’annonce début mai d’une alliance en Paca entre LR et LREM par le Premier ministre Jean Castex avait provoqué un véritable psychodrame au sein des Républicains, Christian Estrosi et Hubert Falco claquant même la porte du parti. Le comité stratégique de LR doit se réunir ce mardi pour se prononcer une nouvelle fois sur cet épineux dossier.