Régionales en Occitanie : Sportifs, élus, économiste… Qui sont les colistiers de Vincent Terrail-Novès, soutenu par LREM

REGIONALES Le candidat aux régionales, soutenu par LREM, a présenté ses colistiers de Haute-Garonne, dont la moitié est issue de la société civile

Béatrice Colin

— 

Vincent Terrail-Noves est candidat aux régionales en Occitanie, soutenu par LREM.
Vincent Terrail-Noves est candidat aux régionales en Occitanie, soutenu par LREM. — B. Colin / 20 Minutes

Il a décidé de reprendre une recette qui a réussi à certains. Vincent Terrail-Novès, candidat aux régionales en Occitanie, a décidé de présenter une liste composée à 50 % de personnes issues de la société civile. Soutenu par LREM, le maire de Balma a dévoilé ce lundi ses 37 colistiers de Haute-Garonne. Parmi eux, on retrouve des élus de la majorité toulousaine dont le leader, Jean-Luc Moudenc, soutient le candidat de sa famille politique, Aurélien Pradié (LR).

Il a aussi réussi à rallier plusieurs maires des quatre coins du département, que ce soit la première édile de Rieumes, Jennifer Courtois-Périssé, ou encore Emilie Subra, de Villeneuve-de-Rivière.

Un rugbyman et un footballeur

Mais, a expliqué celui qui a quitté Les Républicains en 2017, il était important que la liste soit «le reflet parfait de ma vision et de mon engagement politique», de «rassemblement allant de d’une gauche raisonnée à une droite modérée». Il a ainsi rallié des acteurs de l’économie locale, comme le président régional de l’Union des métiers de l’industrie hôtelière, Guy Pressenda, ou encore du monde universitaire avec la présence de l’économiste Marc Ivaldi ou du chercheur du CNRS, José-Miguel Sanchez-Pérez.

Sur le terrain sportif, alors que son père, Guy Novès, sera l’un de ses colistiers dans l’Aude, à Toulouse c’est l’ancien Rouge & Noir, Grégory Lamboley, qui a décidé de mouiller le maillot pour Vincent Terrail-Novès. Il peut aussi compter sur l’ancien joueur du TFC, Nicolas Dieuze, aujourd’hui agent sportif.