Tarn : Candidat du RN, le père affronte sa fille aux départementales, représentante du PS

ELECTIONS Sur un canton d'Albi, Philippe Lapeyre, sous les couleurs du RN, est confrontée à sa fille, Margot, défendant les idées du PS

20 Minutes avec AFP
— 
Une personne mettant une enveloppe dans une urne.
Une personne mettant une enveloppe dans une urne. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Ils assurent que les déjeuners en famille se passent bien, même si la politique s’invite souvent à la table. Philippe Lapeyre, 53 ans, candidat du Rassemblement National aux élections départementales dans un canton d’ Albi, aura comme adversaire en juin une candidate du Parti Socialiste… qui n’est autre que sa fille Margot, âgée de 26 ans.

Le père et la fille, aux convictions politiques différentes assurent se retrouver face à face par hasard. « Quand j’ai appris qu’elle était candidate, je lui ai demandé : Tu te présentes où ? Puis on s’est dit : Tiens, on va être adversaires et ça nous a fait plutôt rigoler, assure Philippe Lapeyre, formateur de profession. C’est tout à fait par hasard parce que moi je ne lui avais pas parlé de ma candidature et elle non plus. »

« Toujours intéressant de parler politique »

Margot Lapeyre, actuellement étudiante pour devenir assistante sociale et militante expérimentée depuis dix ans en politique et dans l’associatif, réfute toute tension pendant les repas de famille, arguant que « c’est toujours intéressant de parler politique. Et c’est bien que les hommes pensent différemment que leur femme et leur fille. »

Pour son père, ce duel familial aux départementales n’est pas un souci, malgré le grand écart de leurs convictions politiques. « Ça ne m’étonne pas d’avoir une fille qui a ces idées-là, souligne-t-il. Je l’ai vue s’investir dans la vie politique et j’ai trouvé ça très bien. Je l’ai laissée prendre son envol et aller là où elle voulait ».