Départementales dans le Nord : Pourquoi Gérald Darmanin brigue-t-il un mandat de conseiller départemental ?

POLITIQUE Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé sa candidature aux élections départementales du Nord

Camille Ruiz

— 

Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, le 5 mai 2021 à Avignon.
Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, le 5 mai 2021 à Avignon. — CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
  • Gérald Darmanin est candidat de la majorité sortante de centre-droit aux élections départementales du Nord.
  • Le ministre se présente en binôme avec l’actuelle maire de Tourcoing, Doriane Bécue.
  • Quel est l’intérêt du ministre à briguer un mandat départemental ?

C’est officiel. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin est candidat aux élections départementales dans le canton de Tourcoing. Il se présente en binôme avec Doriane Bécue, maire de la ville. Si rien n’empêche légalement cette double fonction, cumuler un mandat de ministre et une campagne pour les élections départementales exige d’y consacrer du temps.

L’agenda du ministre de l’Intérieur n’est-il pas incompatible avec ses ambitions à Tourcoing ? « A moins d’un an des présidentielles… Au regard de la campagne qui nous attend, il n’y aura de toute façon pas de porte à porte et pas de meeting, souligne un élu LREM des Hauts-de-France. Ça limite donc les choses. » Si la loi autorise un ministre à briguer un mandat de conseiller départemental, « c’est aux électeurs de choisir si un ministre peut être élu localement », poursuit le marcheur.

Une question de notoriété ?

Katy Vuylsteker est candidate d’une gauche réunifiée aux départementales de Tourcoing. Elle évoque le « narcissisme » et les absences récurrentes du ministre de l’Intérieur. « Monsieur Darmanin est habitué à cumuler les mandats et à ne pas siéger. Il n’est jamais présent. Est-ce qu’on a vraiment besoin d’un ministre de l’Intérieur qui multiplie les mandats ? Je ne le pense pas, à force de vouloir être partout, il n’est nulle part ».

La notoriété du ministre de la place Beauvau pourrait jouer. « Gérald Darmanin est libre d’être candidat, mais je pense qu’il se sent obligé de le faire pour maintenir le département à droite et assurer la victoire dans plusieurs cantons », soutient Ugo Bernalicis, député du Nord La France Insoumise, tout en précisant « souhaiter sa défaite ».

En 2020, le ministre de l’Intérieur avait pu être élu maire de Tourcoing, avec un fort taux d’abstention (75 %) avant de quitter son poste en août de la même année. Bis repetita ?