Régionales en Paca : « Il n'y aura pas d'accord avec En Marche », affirme Renaud Muselier

POLITIQUE Le président LR sortant Renaud Muselier dément tout accord avec LREM, et promet une équipe essentiellement fondée sur des membres des Républicains

Mathilde Ceilles

— 

Le président LR Renaud Muselier le 4 mai 2021
Le président LR Renaud Muselier le 4 mai 2021 — STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
  • Renaud Muselier était lâché par une partie des Républicains, après que Jean Castex a annoncé un accord avec le président LR sortant pour les régionales.
  • Finalement, ce mardi, après une réunion avec son parti, Renaud Muselier dément tout « accord ».
  • Le candidat sortant promet une liste avec une « colonne vertébrale » LR.

Dans un communiqué de presse, le président LR sortant et candidat​ à sa réélection Renaud Muselier, en pleine tourmente depuis son alliance avec LREM, a tenté de « clarifier » sa position. « Il n’y a pas et il n’y aura pas d’accord à quelque niveau que ce soit avec En Marche, pas plus qu’avec d’autres appareils », écrit Renaud Muselier.

Et d’affirmer : « Je conduirai donc une équipe dont la colonne vertébrale sera naturellement Les Républicains. Cette équipe sera fidèle à la majorité régionale plurielle avec nos alliés naturels et des personnalités de la société civile, et tous ceux qui voudront avec nous contribuer au succès de notre projet régional. »

Une commission nationale d’investiture ce soir

Dans ce communiqué, Renaud Muselier affirme vouloir étudier « avec les têtes de listes départementales au cas par cas chaque candidature sur la base de ce que j’ai appelé le test PCR : engagement commun pour le Projet, Compétence et disponibilité avérée, engagement absolu pour les valeurs Républicaines. »

Le président sortant affirme avoir obtenu le « soutien » du Premier ministre, preuve de la « reconnaissance éminente de la qualité de notre bilan et de notre travail ». Dans le dernier numéro du Journal du Dimanche, une alliance entre Renaud Muselier et la candidate LREM Sophie Cluzel avait été annoncée par Jean Castex en personne, provoquant la colère d’une partie des Républicains.

Christian Jacob avait ensuite annoncé le retrait de l’investiture LR à Renaud Muselier. Un comité stratégique s’est réuni ce matin, avant une commission nationale d’investiture ce soir à 18 h 30. Selon nos informations, Christian Jacob prendra ensuite la parole, vers 20 heures.