Régionales en Nouvelle-Aquitaine : L’écologiste Nicolas Thierry suspend sa campagne en présentiel

POLITIQUE Le candidat EELV aux élections régionales en Nouvelle-Aquitaine, Nicolas Thierry, suspend sa campagne physique en raison des nouvelles restrictions sanitaires, et demande à Alain Rousset de ne pas mélanger les casquettes de candidat et de président

M.B.

— 

Nicolas Thierry, candidat écologiste aux régionales en Nouvelle-Aquitaine
Nicolas Thierry, candidat écologiste aux régionales en Nouvelle-Aquitaine — Benjamin Boccas

Au lendemain des annonces d’Emmanuel Macron, qui voient les restrictions sanitaires renforcées sur l’ensemble du territoire, le candidat écologiste aux élections régionales en Nouvelle-Aquitaine, Nicolas Thierry, a annoncé suspendre sa campagne « en présentiel. » Il l’a annoncé ce jeudi, le jour où il reçoit le soutien de l’ancien candidat PS à la présidentielle de 2017, Benoit Hamon, qui n’a pas pu se déplacer à Bordeaux car cas contact.

« Disons les choses clairement, indique le candidat EELV : nous suspendons notre campagne physique et demandons à Alain Rousset de faire de même. Le respect des mesures sanitaires s’impose à tous. C’est une question de démocratie. Il serait inconcevable de ne pas garantir l’équité entre les candidats, et d’ainsi altérer la sincérité du scrutin. »

« L’ambiguïté » d’Alain Rousset ?

Nicolas Thierry insiste pour que l’actuel président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset (PS), qui ne s’est pas encore officiellement déclaré candidat à sa succession, mais qui n’a jamais caché son intention de l’être, se prononce.

« La pandémie ne doit pas servir de prétexte pour mener une campagne qui ne dit pas son nom. Nous demandons donc solennellement à Alain Rousset dont tout le monde sait qu’il est candidat à sa réélection de ne pas jouer sur l’ambiguïté et de ne pas mélanger les casquettes de candidat et de président. »