Régionales dans les Hauts-de-France : Laurent Pietraszewski tête de liste pour la majorité LREM

CANDIDATURE Elu député LREM du Nord en 2017, le secrétaire d’Etat chargé des retraites affirme avoir le soutien des partenaires de la majorité présidentielle, Modem, Agir et Territoires de progrès

20 Minutes avec AFP
— 
Laurent Pietraszewski, le 19 février 2021.
Laurent Pietraszewski, le 19 février 2021. — FRANCOIS GREUEZ/SIPA

Xavier Bertrand connaît officiellement un nom de plus parmi ceux qui aimeraient lui ravir son fauteuil. Le secrétaire d’Etat chargé des retraites, Laurent Pietraszewski, a en effet annoncé lundi qu’il sera tête de liste de la majorité présidentielle pour les élections régionales en Hauts-de-France.

Elu député LREM du Nord en 2017, Laurent Pietraszewski a annoncé son choix après avoir « obtenu le soutien » des partenaires de la majorité présidentielle, Modem, Agir et Territoires de progrès, a-t-il indiqué. Il s’est également déclaré sur le site Internet de La Voix du Nord et a saisi l’occasion pour railler « l’ambition personnelle » de Xavier Bertrand.

« C’est un engagement personnel, qui vient des tripes, c’est la région où je vis, où mes filles sont nées, où j’ai construit ma vie professionnelle », a expliqué cet ancien cadre supérieur d’Auchan, dont la candidature était pressentie depuis plusieurs mois. Outre la mise en avant de ses attaches, pour réussir à se faire élire « deux mesures emblématiques », représentant 250 millions d’euros, figureront à son programme.

Des mesures pour les jeunes

La première, un « pass-liberté jeunes » de 1.000 euros, englobera « automatiquement » le pass-culture de 500 euros, auquel s’ajouteront 500 euros pour le financement de différents projets dans le domaine de la « mobilité » (permis de conduire, carte Interrail…), de la « formation », de la « santé » (accès à la contraception, séances d’ostéopathie ou de psy…) et du « sport » (abonnement dans une salle de sport…). La seconde vise à « accompagner les 80.000 jeunes de 16 à 25 ans » qui « ont quitté l’école, sans formation et sans emploi et ne font pas la démarche d’aller à Pôle emploi ou à la mission locale ».

Interrogé sur l’éventualité d’un désistement au second tour pour faire barrage au RN, comme le PS l’avait fait en 2015, Laurent Pietraszewski a simplement répondu : « ma conviction est que nous serons en tête ». Les listes, qui comporteront des « membres de la société civile », devraient être présentées « dans les semaines qui viennent ».