Présidentielle américaine : Trudeau, Merkel, Johnson… Les chefs d’Etat félicitent Joe Biden

EPILOGUE Et les dirigeants aiment à souligner leur proximité avec les Etats-Unis

Cl.G. avec AFP

— 

Joe Biden et Angela Merkal en 2013 (photo d'illustration)
Joe Biden et Angela Merkal en 2013 (photo d'illustration) — JOHANNES EISELE / AFP

« Félicitations, Joe Biden et Kamala Harris. » Il a été l’un des premiers à réagir, en français et en anglais, au résultat désormais officiel de la présidentielle américaine. Justin Trudeau, Premier ministre canadien, a tenu à souligner sur Twitter la « relation unique » entre son pays avec les Etats-Unis. « J’ai vraiment hâte de poursuivre notre travail en ce sens, avec vous. »

De l’autre côté de l’Atlantique, Boris Johnson a également adressé ses félicitations via Twitter, insistant également sur la relation entre les deux pays. « Les Etats-Unis sont notre allié le plus important et j’ai hâte que nous travaillions étroitement ensemble sur nos priorités communes, du changement climatique au commerce en passant par la sécurité », a écrit le Premier ministre britannique.

« Notre amitié transatlantique est irremplaçable »

« Je lui souhaite de tout mon cœur chance et succès », a pour sa part réagi la chancelière allemande Angela Merkel. « Notre amitié transatlantique est irremplaçable si nous voulons surmonter les grands défis de notre temps », a-t-elle affirmé, citée dans un tweet du porte-parole du gouvernement.

Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a commencé sa réaction par adresser ses « félicitations au peuple et aux institutions américains pour une participation exceptionnelle de vitalité démocratique ». « Les Etats-Unis peuvent compter sur l’Italie comme un allié solide et un partenaire stratégique », a ajouté le responsable, soulignant également sa volonté de « renforcer la relation transatlantique ».

Pour la cheffe de la Commission européenne Ursula von der Leyen, « l’UE et les Etats-Unis sont des amis et alliés […] La Commission se tient prête à intensifier sa coopération avec la nouvelle administration et le nouveau Congrès. »

« L’UE félicite Joe Biden et Kamala Harris »

Charles Michel, président du Conseil européen – l’organe représentant les vingt-sept Etats membres, lesquels n’ont pas tous reconnu la victoire de Joe Biden –, se montrait plus prudent. « Nous prenons note des derniers développements dans le processus électoral. Sur cette base, l’UE félicite Joe Biden et Kamala Harris pour avoir atteint suffisamment de Grands électeurs », a-t-il expliqué. Avant de poursuivre avec plus d’enthousiasme : « L’UE est prête à s’engager pour un partenariat transatlantique solide. Covid-19, multilatéralisme, changement climatique et commerce international sont des défis à affronter ensemble ».

« C’est un jour fantastique pour les Etats-Unis et l’Europe, nous nous réjouissons de travailler avec la nouvelle administration pour reconstruire notre partenariat », a abondé le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

En France, le président de la République, Emmanuel Macron, a également félicité Joe Biden, comme une bonne partie de la classe politique française.

La fierté du Premier ministre indien

Dans ses félicitations, le Premier ministre indien Narendra Modi a tenu à souligner que l’élection de la colistière Kamala Harris, dont la mère est indienne, était source d’une « immense fierté ».

Au Japon, le Premier ministre Yoshihide Suga a dit se réjouir « de travailler avec vous (Joe Biden et Kamala Harris) pour renforcer davantage l’alliance Japon-Etats-Unis et assurer la paix, la liberté et la prospérité dans la région Indo-Pacifique et au-delà ».

Le président irakien Barham Sal a envoyé, sur Twitter, ses « plus chaleureuses félicitations au président-élu Joe Biden, un ami et un partenaire digne de confiance dans la construction d’un Irak meilleur », ajoutant avoir « hâte de travailler ensemble pour atteindre nos objectifs communs et consolider la paix et la stabilité dans l’ensemble du Moyen-Orient ».

Quant au prince héritier d’Abou Dhabi, le cheikh Mohammed ben Zayed Al-Nahyane a adressé ses « vœux les plus sincères de réussite économique et de prospérité pour le peuple américain. Les UAE (Emirats) et les USA sont amis et alliés, nous avons un solide partenariat stratégique que nous espérons consolider ensemble. »

Le vice-président iranien espère un changement

Le premier vice-président iranien Eshaq Jahangiri a dit samedi espérer un changement dans les « politiques américaines destructrices » après la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle aux Etats-Unis.

Ton quelque peu différent pour le premier vice-président iranien Eshaq Jahangiri, qui a dit samedi espérer un changement dans les « politiques américaines destructrices » après la victoire de Joe Biden. « L’ère de Trump et de son équipe dangereuse de va-t-en guerre est terminée », a-t-il ajouté.

Toujours quelques heures après l’officialisation de la victoire du démocrate, au Venezuela, Maduro s’est dit prêt au « dialogue » avec Washington.