Présidentielle américaine : Joe Biden ne revendique pas (encore) la victoire mais se pose en rassembleur

SUSPENSE Revivez avec nous les résultats de la présidentielle américaine pour le vendredi 5 novembre

L. B. R. G.-V., J.-L. D. & M.F.
— 
Discours de Joe Biden dans le Delaware le 6 novembre 2020.
Discours de Joe Biden dans le Delaware le 6 novembre 2020. — Carolyn Kaster/AP/SIPA

LE DECOMPTE A 5h00 SAMEDI (Majorité : 270)
Joe Biden : 253 grands électeurs
Donald Trump : 214 grands électeurs

L’ESSENTIEL

  • Vendredi soir, Joe Biden se rapprochait de la Maison Blanche, mais aucune projection n'avait été faite dans les cinq derniers Etats.
  • Les Américains, qui attendent de connaître le nom du président qui prêtera serment le 20 janvier, ont les yeux rivés sur la Pennsylvanie, qui pourrait mettre fin au suspense.
  • Joe Biden a fait une déclaration dans la soirée, et s'il n'a pas renvendiqué la victoire, il s'est tourné vers l'avenir, promettant de rassembler l'Amrique.

A LIRE AUSSI

VIDEO

6h15: Ce live est terminé

Les bénévoles qui dépouillent sont allés se coucher, moi aussi. Pas de projection cette nuit, mais sauf rebondissement, les chaînes devraient se mouiller ce samedi, surtout avec l'avance de Joe Biden qui devient impossible à rattraper en Pennsylvanie. Allez, bon réveil à tous, et les collègues à Paris rattaque un nouveau live ici !

5h45: Le chef de cabinet de Donald Trump positif au Covid-19

Mark Meadows, qui refuse souvent de porter un masque quand il parle aux journalistes, est positif au Covid. Il y a également 4 autres personnes positives à la Maison Blanche, avec un possible cluster.

Meadows était aux côtés de Donald Trump mardi matin et mardi soir, sans masque.

 

5h10 : Joe Biden promet de « soigner les divisions » de l’Amérique

A côté de son discours devant des klaxons de voitures, jeudi, le ton était beaucoup plus solennel, sur la pandémie, la crise économique, le racisme et climat. « Il est temps de guérir de nos divisions. Je travaillerai aussi dur pour ceux qui n’ont pas voté pour moi que pour ceux qui l’ont fait », a promis Joe Biden.

5h00: Joe Biden ne revendique pas la victoire mais regarde déjà devant

L'ancien vice-président a pris la parole sur la scène de Wilmington, dans le Delaware, Kamala Harris à ses côtés. «My fellow Americans, nous n'avons pas de déclaration finale de victoire», a commencé Joe Biden. Mais il a rappelé qu'il était en tête en Pennsylvanie, dans le Nevada, en Géorgie et dans l'Arizona. Selon lui, les chiffres sont implacables: «nous allons remporter cette course», estimant qu'il allait sans doute «dépasser les 300 voix au collège électoral (majorité à 270)» et rappelant que plus de 74 millions d'Américains avaient voté pour lui, un «record historique».

4h30: Voici comment les bulletins postaux sont dépouillés en Pennsylvanie

 

4h15: Un point sur les écarts, qui se creusent en faveur de Biden partout sauf en Arizona

La Pennsylvanie, qui propulserait Joe Biden à la majorité absolue des 270 grands électeurs, est sans doute très près d'être projetée pour lui par les médias américains, avec une avance qui approche des 30.000.

Idem dans le Nevada, où les bulletins restants sont tous dans la région de Las Vegas, que Biden gagne par de grosses marges.

En Géorgie, il y aura un recompte mais si l'avance de Joe Biden reste à environ 4.000, cela sera sans doute suffisant.

Reste l'Arizona où Donald Trump remonte doucement, mais pas assez vite pour combler son retard.

 

3h45: L'avance de Joe Biden en Pennsylvanie approche des 30.000

Joe Biden gagne environ 78% du vote à Pittsburgh et Philadelphie. Si les médias américains ne projettent pas encore officiellement, c'est que sur les bulletins restants, il en reste des provisoires (des bulletins qui avaient des erreurs et ont été corrigé par les électeurs) sur lesquelles il y a une certaine incertitude.

 

3h10: Trump remonte en Arizona, mais pas assez vite

Mathématiquement, pour refaire son retard, le président américain a besoin de gagner environ 65% des votes restants. Et sur environ un quart comptés ce soir du comté de Maricopa (Phoenix), il n'en a gagné que 55%. De quoi revenir à moins de 30.000 voix. Le reste devrait tomber demain, donc sans doute pas de projection pour l'Arizona ce soir (hormis Fox News et AP qui l'ont fait très tôt).

 

2h35: Semi-victoire pour Donald Trump à la Cour suprême sur la Pennsylvanie

La Cour suprême a ordonné que les bulletins reçus après mardi soient gardés séparément, comme c'était déjà prévu (mais il n'y a pas de preuve que ça a bien été fait), mais pas d'arrêter de les compter. SCOTUS se prononcera plus tard sur le fond (les garder ou les jeter).

 

2h00: Il est 20h00 sur la côte Est, et toujours pas de signe de Joe Biden

L'ancien stratège d'Obama, David Axeldrod, sur CNN, estime que la campagne de Biden comptait sans doute sur une officialisation de sa victoire en Pennsylvanie. Mais comme il n'y a toujours pas de projection des médias, il est possible qu'il ne s'exprime pas.

1h40: Nouvel échec judiciaire pour Donald Trump, cette fois dans le Nevada

Echec pour la campagne de Donald Trump dans le Nevada pour faire interrompre le compte dans un comté où une machine vérifie les signatures. Le juge a rendu un avis cinglant: "Les plaignants n'ont pas apporté de preuves suffisantes" de problèmes.

Cela fait donc au total 4 défaites - 1 victoire (juste pour avoir davantage d'observateurs en Pennsylvanie.

1h20: L'avance de Joe Biden approche des 20.000 en Pennsylvanie

L'hémorragie continue pour Donald Trump en Pennsylvanie, avec 5.210 votes de Pittsburgh comptés à l'instant:

- Biden 4.134 (79%)

- Trump 1.076 (21%)

L'avance de Biden est désormais de 19.842 voix. Si d'autres votes arrivent dans l'heure à Pittsburgh ou Philadelphia, l'écart va encore monter. Sera-t-il suffisant pour une projection officielle des médias? Suspense.

0h50: Les deux hommes soupçonnés d'avoir projet d'attaquer le centre de dépouillement de Philadelphie étaient armés (et partisans de Qanon)

Selon la chaîne NBC, ils ont été arrêtés avec deux pistolets sur eux, dont un sans permis, et un fusil semi-automatique AR-15 a été retrouvé dans leur véhicule. Qui était décoré d'autocollants de la théorie du complot pro-Donald Trump QAnon.

 

0h15: Donald Trump ne parlera pas ce soir

Selon l'agenda de la Maison Blanche, on ne verra pas le président américain ce soir.

23h55 : « Joe Biden ne devrait pas injustement revendiquer la victoire », déclare Donald Trump

(Même s’il l’a pourtant fait lui-même). Le tweet présidentiel intervient alors qu’on attend un discours de Joe Biden (on ne sait pas s’il va revendiquer la victoire, c’est assez improbable tant que les médias ne l’ont pas projeté).

 

23h25: Joe Biden creuse l'écart en Géorgie

L'avance de Joe Biden passe à 4.235 voix en Géorgie après l'ajout d'un comté pro-démocrate (Gwinnett, banlieue d'Atlanta). C'est important car un recount renverse rarement plus de quelques centaines de voix d'écart.

22h55: Recours devant la Cour suprême sur les bulletins retardataires de Pennsylvanie

C'était attendu: les républicains de Pennsylvanie ont saisi la Cour suprême des Etats-Unis pour tenter de bloquer le dépouillement des bulletins postaux arrivés après l'élection (qui étaient accepté jusqu'à aujourd'hui à condition d'avoir été été postés le 3 novembre au plus tard, cachet de la Poste faisant foi).

La Cour suprême avait déjà examiné le dossier avant l'élection, en refusant (avec une égalité 4-4) de changer la date, mais en se laissant la possibilité de revisiter la question après l'élection, avec la nouvelle juge conservatrice Amy Coney Barrett en renfort.

Mais même si la Cour suprême tranchait en faveur des républicains, cela n'aurait sans doute pas d'impact majeur: les bulletins retardataires ne représentent qu'une infime minorité des 100.000 votes restant à dépouiller. L'avance de Joe Biden, qui devrait normalement être de plusieurs dizaines de milliers de voix, devrait être suffisante même sans ces votes contestés.

 

22h10: Quatrième défaite en justice pour Donald Trump

Cette fois, c'est en Pennsylvanie. Le juge a débouté la campagne de Trump, qui voulait faire interdire des bulletins rectifiés. En cas d'erreurs dans des bulletins (qui sont très compliqués aux Etats-Unis, avec de nombreuses élections locales), certains comtés ont contacté les électeurs pour leur laisser la possibilité de venir les rectifier.

 

21h50: Steve Kornacki et John King, les stars télé de cette élection

Ce sont les rois des cartes et des maths, dans deux styles très opposés: John King, sur CNN, calme et relaxant, et Kornacki, la tornade de MSNBC.

 

21h20: Point Géorgie, où Biden a 1.585 voix d'avance (mais recompte probable)

Les reponsables électoraux viennent de donner les derniers chiffres.

Le point central, c'est que l'avance de Joe Biden risque d'augmenter légèrement (avec un gros tiers des votes restants d'Atlanta). Si Joe Biden termine avec 3.000 ou 4.000 voix de plus que Donald Trump, un recompte a peu de chance d'inverser la situation. Car les comptes, comme les recomptes, sont faits par des scanners/ordinateurs, et les différences dépassent rarement quelques centaines de voix.

20h45 : Pourquoi Donald Trump n’a sans doute aucune chance de remporter l’élection sur décision de justice

On a interrogé l’avocat Mark Trachtenberg qui a défendu le recours de l’ex-gouverneur républicain du Texas pour compter les 127.000 bulletins en drive-in.

 

Selon lui, « Aucun des recours déposés pour l’instant par Trump n’a montré de preuve de votes illégaux ou mal comptés » (Trump a été débouté dans le Michigan et en Géorgie). « Les recours relèvent plus de l’acte désespéré que de recours légal méritoire »

« La Cour suprême ne peut pas intervenir de son propre chef. Les recours doivent d’abord suivre 2 routes légales, soit devant une cour fédérale, soit une state court puis devant State supreme court (d’un Etat), puis avec un appel devant la Cour suprême des USA. »

En Pennsylvanie, sur les bulletins acceptés après l’élection, la Cour suprême s’était prononcée mais pourrait revenir dessus. « Le problème est que l’avance de Joe Biden sera sans doute suffisante sans même ces bulletins tardifs ».

Gglobalement, Biden est en tête en Géorgie, Arizona, Nevada et Pennsylvanie, donc la campagne de Trump « a besoin de montrer une violation légale dans de nombreux Etats », ce qui est difficile « avec des efforts dispersés » (Bush en 2000 avait tout misé sur un seul, la Floride). Selon lui, la probabilité qu’on assiste à un scénario comme en 2000 entre Bush et Gore et que Trump soit élu grâce à la Cour suprême « est infime ».

20h15: Point sur les médias qui ont fait des projections sur les Etats cruciaux

- Nevada: personne

- Géorgie: personne

- Arizona: 2 (Fox News et AP) mais pas encore certain

- Pennsylvanie: 1 (Decision Desk HQ, les autres attendent)

On rappelle que c'est uniquement des projections de médias. Les résultats mettent plusieurs semaines avant d'être officialisés, puis vote du collège électoral le 14 décembre.

19h40: Les supporteurs de Biden très optimistes à Philadelphie

Ça danse sur du Flo Rida à Philly:

19h25: L'agence AP explique pourquoi elle n'a pas encore fait de projection en Pennsylvanie

Car la marge est faible et qu'il reste encore plus de 100.000 bulletins à compter. Mais on devrait avoir une projection une fois que l'avance de Joe Biden devient insurmontable.

 

19h10 : « Où sont les bulletins militaires manquants en Géorgie », demande Trump

Fact check : ils ne sont pas « manquants ». Il y a 8.000 bulletins postaux de militaires (et de civils) basés à l’étranger, et ils seront comptés s’ils arrivent avant ce soir. Mais vu les problèmes postaux (avec des fonds de la Poste US coupés par un allié du président américain), rien n’est garanti.

19h00: Steve Bannon lâché par ses avocats après avoir réclamé la tête du Dr Fauci sur une pique

L'ex-conseiller de Donald Trump, dans un podcast, hier, a dit que limoger le Dr Fauci et le patron du FBI était trop soft, et qu'il préférait le «bon vieux temps», avec «leur tête au bout d'une pique» sur les murs de la Maison Blanche. Les avocats qui le représentaient ont décidé de rompre leur représentation (dans l'affaire de détournement de fonds destinés à la construction du mur). Bannon a également été banni de Twitter, et YouTube a retiré la vidéo.

 

18h50: Des nouvelles sur le dépouillement à Philadelphie

Les reponsables viennent de faire un point presse à la mi-journée. Il devrait encore y avoir entre 2.000 et 3.000 bulletins comptés dans l'après-midi. Il en restera environ 40.000 au cours des prochains jours (mélange de bulletins à vérifier, postaux tardifs et de militaires basés à l'étranger): «Les votes vont continuer d'être comptés, tous les votes postaux, provisoires, etc. Ce qu'on a vu à Philadelphie c'est la démocratie. Si nos Pères fondateurs pouvaient voir ce que nous avons fait, ils seraient fiers»

18h40 : Donald Trump a « tort de dire que l’élection a été truquée », tacle Romney

« Le président est dans son droit quand il demande un recomptage » des votes, mais « il a tort de dire que l’élection a été truquée », écrit Mitt Romney, qui ne porte pas vraiment Donald Trump dans son coeur.

 

18h30: Joe Biden se préparerait à une adresse à la nation ce soir (cette nuit heure de Paris)

Selon CNN, la campagne de Joe Biden se prépare à une adresse à la nation en «prime time» ce soir. Prime time, c'est sans doute autour de 21-22h East coast (vers 3/4h du matin heure de Paris).

18h20: Un point sur les recomptes

Ou recounts comme on dit chez moi.

- Wisconsin: Donald Trump en a demandé un car écart inférieur à 1%. Mais avec 20.000 voix d'avance pour Biden, un retournement de situation semble quasi-impossible (en général les recomptes trouvent au maximum quelques centaines de voix de différence)

- Géorgie: les autorités viennent d'annoncer un recompte, Biden a environ 1.500 voix d'avance, mais il reste 1.500 bulletins et jusqu'à 8.000 votes de militaires basés à l'étranger s'ils arrivent avant ce soir, donc ca pourrait bouger.

- Pennsylvanie: un recompte automatique est prévu si l'écart est inférieur à 0,5%, soit environ 33.000 voix. Actuellement Biden est à +10.000 et il reste environ 100.000 bulletins. S'il continue à les gagner par 60-70%, il devrait avoir assez de marge, mais ce n'est pas garanti. Si c'est le cas, il passerait ainsi la barre des 270 grands électeurs qui lui ouvrirait les portes de la Maison Blanche.

18h10: Morning/evening à tous, je m'installe en Californie

Avec le suspense: qui de Arizona + Nevada, ou Pennsylvanie, fera passer la barre des 270 (la majorité absolue au collège électoral) à Joe Biden.

 

18h00 : Et c'est toujours la bonne ambiance à Philadelphie

Le shoot de Kahwi Leonard semble loin.

 

17h50 : Joe Biden creuse aussi l'écart en Pennsylvanie

Avec 8.867 voix d'avance, contre 5.587 à 15 heures (heure française).

17h40 : Joe Biden double son avance au Nevada

Et compte désormais plus de 22.000 voix d'avance dans cet Etat.

17h10 : Donald Trump refait un peu de son retard en Arizona

Joe Biden ne le distance plus « que » de 43.779, contre 47.052 lors du comptage précédent. Mais à ce rythme de « grignotage », Donald Trump serait insuffisant pour reprendre le lead en Arizona.

17h05 : La cheffe démocrate du Congrès, Nancy Pelosi, qualifie Biden de « président élu »

 

16h55 : Cela commence à railler dans l’équipe de Joe Biden

Un porte-parole de Joe Biden dit notamment que si Donald Trump refuse de concéder la défaite « le gouvernement US est tout à fait capable d’escorter les intrus hors de la Maison-Blanche »

16h45 : Le responsable des élections de la Géorgie indique que pour le moment, aucune fraude n’a été détectée

 

16h40 : L’écart se creuse en Géorgie, avec 1.579 voix d’avance pour Joe Biden, mais l’Etat va recompter les voix

Un recomptage des voix est possible si l’écart des voix est inférieur à 0,5 %, ce qui correspondrait dans le cas actuel à moins de 25.000 voix d’écart. Autant dire que c’est totalement le cas ici.

La course en Géorgie « reste trop serrée », a déclaré le secrétaire d’Etat local, Brad Raffensperger, lors d’une conférence de presse à Atlanta. « Avec une marge aussi mince, il va y avoir recomptage en Géorgie ».

16h10 : Wall Street, scrutant le résultat de l'élection, ouvre en légère baisse

Wall Street a démarré en légère baisse ce vendredi, marquant une pause alors que le dépouillement des bulletins de vote de l'élection présidentielle touchait à sa fin et que le taux de chômage a baissé plus que prévu.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average (DJIA), cédait 0,54% à 28.237,37 points vers 14H55 GMT.

16h00 : Ca danse à Philadelphie après l’annonce du passage en tête de Joe Biden en Pennsylvanie

 

15h40 : L’équipe de campagne de Trump martèle que « l’élection n’est pas finie »

L’équipe de campagne de Donald Trump a affirmé vendredi que l’élection présidentielle américaine n’était « pas finie », au moment où son adversaire Joe Biden était à un pas de la Maison Blanche après être passé devant le président républicain dans l’Etat-clé de Pennsylvanie.

« Cette élection n’est pas finie. Les projections erronées proclamant la victoire de Joe Biden sont basées sur des résultats loin d’être définitifs dans quatre Etats », a déclaré dans un communiqué Matt Morgan, un responsable de l’équipe de Donald Trump. Aucun grand média américain n’a encore attribué la victoire au démocrate.

15h30 : Encore beaucoup de bulletins en Pennsylvanie, mais une tendance

Il reste plus de 145.000 bulletins à dépouiller en Pennsylvanie, ce qui laisse encore de l’espoir à Donald Trump. Néanmoins, il s’agit de vote par correspondance, à (très) forte tendance démocrate, Donald Trump ayant encouragé ses troupes à voter en présentiel. C’est donc plus une vague bleue qu’un retour de Donald Trump qui est attendue.

15h15 : Un espace aérien de défense autour de Wilmington

CNN rapporte qu’un espace aérien de défense nationale est en cours de création au-dessus de la demeure de Biden à Wilmington, premiers signes extérieurs de la présidence.

15h05 : De nombreux Républicains se désolidarisent des propos de Donald Trump sur d’éventuelles fraudes

« Le discours du président hier soir m’a beaucoup dérangé, car il a formulé des allégations très, très graves, sans aucune preuve », a dit vendredi matin le sénateur républicain de Pennsylvanie Pat Toomey, sur CBS. « Je n’ai connaissance d’aucune fraude importante ».

Sur Twitter, le parlementaire texan Will Hurd a dénoncé une tactique « dangereuse et mauvaise », et appelé à ce que tous les bulletins soient comptés.

« ARRETEZ de propager de la désinformation discréditée… Cela devient complètement fou », a tweeté son collègue Adam Kinzinger, certes critique habituel de Donald Trump. « Compter chaque voix est au cœur de la démocratie. Ce processus est souvent long et, pour les candidats, frustrant », a déclaré Mitt Romney dans un communiqué moins cinglant mais tout aussi désapprobateur. « S’il y a des accusations d’irrégularités, il y aura des enquêtes et in fine la justice tranchera ».

14h55 : Joe Biden désormais en tête dans quatre des cinq Etats restants

Donald Trump ne mène plus qu'en Caroline du Nord. Joe Biden a lui une avance en Georgie, au Nevada, en Arizona et donc en Pennsylvanie. 

14h50 : Joe Biden passe en tête en Pennsylvanie

Joe Biden a 5.587 voix d'avance. La Pennsylvanie comprenant 20 Grands Electeurs, et Joe Biden en ayant déjà 253, s'il remportait cet Etat, il remporterait l'élection (puisqu'il faut au minimum 270 Grands Electeurs pour être président).

14h30 : Le Nevada désespère toujours autant par sa lenteur

 

14h20 : Oui nous sommes toujours en vie, et on devrait – une fois encore – avoir les résultats « bientôt »

On rappellera que le temps est une unité relative

 

13h30 : Sécurité renforcée autour de Joe Biden

Alors que le candidat est tout proche d’une victoire à l’élection présidentielle, le service de protection du président américain et des hautes personnalités du gouvernement vont renforcer les effectifs d’agents autour du démocrate.

13h10 : Coup dur pour Kanye

Affirmer qu'il est « Dieu » ou encore un « génie absolu » n’aura pas suffi. Le rappeur Kanye West ne récolte finalement que  60.761 voix ​à l’élection présidentielle.

13h00 : L'élection en image

 

12h50 : Une participation en hausse

Tous les votes n’ont pas encore été comptabilisés comme vous l’avez on l’espère compris, pourtant la participation est déjà en hausse de 11,3 % par rapport à 2016, avec une hausse de 10,6 % des votes chez le camp républicain et 12 % chez le camp démocrate.

12h45 : Chacun son rythme après tout

 

12h35 : « C’est simple d’être un vainqueur, mais c’est parfois très difficile d’être un perdant »

Petit scud d'Heiko Maas, ministre allemand des affaire étrangères, envers Donald Trump.

 

12h30 : Joe Biden creuse l'écart en Géorgie
Une heure après être passé en tête, le démocrate continue sa percée et dispose de 1.096 voix d'avance sur Donald Trump.

 

12h20 : Rachel ne s'occupe plus du live mais garde un oeil (même probablement les deux) sur l'élection

 

11h50 : Il est temps de briser vos rêves...

Vous avez peut-être vu circuler une vidéo où un onglet Pornhub s'affiche sur l'un des écrans de CNN, provoquant un immense malaise général. Et bien désolé mais c'est un fake, 2020 n'a pas pu fournir un moment aussi drôle et cool.

 

11h40 : Bonne ambiance en ce moment

 

11h20 : Le résultat de la Géorgie forcément contesté ? 

En Georgie, la loi autorise le candidat perdant à demander un nouveau décompte si l'écart final est inférieur à 0,5 % de l'ensemble des voix. Ce qui est pour le moment le cas.

11h10 : Depuis quand la Géorgie n'a-t-elle pas été démocrate ? 

Attention, ce n'est pas encore fait. Mais si jamais la Géorgie virait démocrate, ce serait une première depuis 1992 et la première élection de Bill Clinton. Déjà à l'époque, un écart serré. Certes, 13.714 voix d'écart tout de même, mais qui consistait le plus petit écart de tous les Etats de l'élection 1992. 

 

11h00 : Moins de 2.000 voix restantes par correspondance en Géorgie

On touche au but de ce coté, mais le vote des militaires et des expatriés pourrait venir encore plus tard.

10h50 : Bon allez un petit point sur les Etats restants

  • Géorgie, avec 16 Grands Electeurs

Joe Biden est donc passé devant avec 917 voix d’avance sur Donald Trump. 99 % des bulletins ont été comptabilisés.

  • Nevada, avec 6 Grands Electeurs

11.438 voix d’avance pour Joe Biden, après 89 % des bulletins dépouillés.

  • Pennsylvanie, avec 20 Grands Electeurs

18.229 voix d’avance pour Donald Trump, avec 95 % des bulletins dépouillés.

  • Arizona, avec 11 Grands Electeurs

47.052 voix d’avance pour Joe Biden, avec 90 % des bulletins dépouillés.

  • Caroline du Nord, avec 15 Grands Electeurs.
  • 76.737 voix d'avance pour Donald Trump, et 95% des votes dépouillés.

 

10h40 : Bougez vouuuuuuuuuuuus

Même Nikos Aliagas mettait moins de temps à annoncer les votes des éliminés de la Star Academy.

 

10h30 : Une sécurité renforcée pour Joe Biden

Selon le Washington Post, le Secret Service américain a envoyé des renforts à Wilmington pour renforcer la protection de Joe Biden. Il pourrait être vainqueur officiel dès ce vendredi et prononcer un discours dans la foulée, d’où ce renfort pour assurer sa protection.

 

10h20 : Joe Biden dépasse désormais légèrement Donald Trump en Géorgie

De quelque 917 voix d'avance.

10h10 : « Une tortue obèse sur le dos s’agitant sous le soleil brûlant »

C’est par ses mots poétiques que le journaliste vedette Anderson Cooper a décrit Donald Trump et ses réactions lors de cette élection présidentielle.

 

10h00 : Toujours se méfier de ce qu'on dit 

 

9h50 : Le comté de Clayton a lui choisi son camp

Dans ce comté de Géorgie, la tendance est très favorable à Joe Biden. Or, des voix continue à être comptabilisé, ce qui pourrait en faire le comté de la bascule.

 

9h40 : Plus que 463 voix d'écart en Géorgie

Pour rappel, la Floride s'était joué à 537 votes près en 2000 entre Al Gore et Geogre W. Bush. Un miniscule écart qui pourrait donc être dépassé lors de cette élection. Rappelons qu'en 2000, Al Gore avait contesté le résultat devant la Cour suprême de Floride et la Cour suprême des Etats-Unis. Un recompte éventuel avait été jugé impossible par cette dernière, à cinq voix contre quatre. 

9h30 : Donald Trump s’en prend à Twitter

Depuis l’ouverture des votes, la grande majorité des tweets de Donald Trump est modérée par Twitter, le réseau social prévenant à chaque fois que les informations du tweet ne sont pas étayées ou vérifiables, notamment lorsque le candidat Républicain annonçait sa victoire.

Une modération forcément pas du goût de l’actuel président américain, qui a blâmé… sur Twitter un réseau social devenu hors de contrôle. Un tweet pas encore modéré pour le moment.

 

9h20 : Des écarts réduits en faveur de Joe Biden… mais aussi de Donald Trump

L'élection ne dépend plus que des résultats de cinq Etats clés : la Géorgie, l’Arizona, le Nevada et la Caroline du Nord, pouvant tous être décisifs. Joe Biden grignote petit à petit son retard et réduit l’écart en Pennsylvanie et en Géorgie. Mais de l’autre côté, Donald Trump lui a refait une partie de son retard en Arizona. Rien n’est donc encore joué.

9h00 : On touche bientôt au but en Géorgie

Plus de 98 % des bureaux de vote ont communiqué leurs résultats. Dernière ligne droite donc.

8h49 : Halloween le 6 novembre

La manifestation démocrate devant le centre de dépouillement de Philadelphie semble bon enfant. On y voit des gens déguisés en boîte aux lettres… Symbolisant sans doute le vote par correspondance.

 

8h44 : Le supplice de la goutte d’eau en Géorgie

665 voix ! L’avance de Trump est désormais extrêmement limitée.

 

8h35 : La Pennsylvanie ne tient qu’à un fil

18.229 voix : voilà ce qui sépare à cette heure Donald Trump (toujours devant) de Joe Biden en Pennsylvanie (20 grands électeurs). Il reste encore des dizaines de milliers de bulletins à dépouiller, mais jusque-là, comme en Géorgie, si la tendance se maintient, le candidat démocrate devrait dépasser le président sortant dans les prochaines heures.

8h26 : Biden pourrait bien coiffer sur le poteau Trump en Géorgie

L’avancement du dépouillement a un peu évolué depuis ce tweet du site d’analyse de sondages FiveThirtyEight, mais sur les 16.000 voix qu’il restait à compter en Géorgie il y a une heure et demi, Joe Biden n’avait besoin que d’en remporter 56 % pour l’emporter. Pourquoi « seulement » ? Parce que depuis que l’on compte les votes par correspondance, Joe Biden a remporté ces voix avec une bien plus grosse marge que ça. Ce qui semble indiquer que le candidat démocrate pourrait avoir quelques milliers de voix d’avance sur Donald Trump au final. A cette heure, le président sortant a toujours 1.267 voix d’avance.

 

8h17 : Biden toujours favori en Arizona

Certes, l’écart s’est resserré en Arizona (11 grands électeurs, déjà attribués à Biden pour Fox News et la référence, AP), mais d’après les analystes, qui regardent vraiment des décomptes de près, cela ne devrait pas être assez pour que Donald Trump puisse renverser la vapeur.

8h08 : On a dépassé les 146 millions de bulletins comptés

C’est bien sur un record, on l’a dit plusieurs fois. A tel point que les deux candidats ont désormais dépassé le record de voix pour un candidat, jusqu’à cette année détenu par Barack Obama lors de son élection, en 2008. 73,7 millions de voix se sont pour le moment portées sur Joe Biden, 69,6 millions sur Donald Trump, le reste va à des candidats mineurs. Le candidat démocrate a donc une avance confortable de plus de 4 millions de voix. Et il reste des millions de voix à compter (un peu moins d’un quart des voix de la très peuplée et très démocrate Californie, par exemple).

7h42 : A minuit passé, la Géorgie continue de compter

 

7h36 : L'Arizona pour Trump ? 

On en parle beaucoup ces derniers jours, c'est parce que cet Etat fait partie des cinq Etats clés dont on n'a pas les résultats définitifs. Alors que Joe Biden y avait pris une avance confortable (Fow News, la chaîne préférée de Donald Trump y a même annoncé la victoire du démocrate), Donal Trump est en train de le rattraper grâce au dépouillement des derniers bulletins. Le démocrate risque de perdre les 11 grands électeurs de cet Etat.

7h30 : Le point sur les décomptes dans deux Etats-clés qui pourraient donner la victoire à Biden

Les Etats-Unis, qui attendaient de connaître le nom du président qui prêtera serment le 20 janvier, avaient les yeux rivés sur la Pennsylvanie, qui pourrait mettre fin au suspense. Si l’ancien vice-président de Barack Obama remporte cet Etat industriel, il deviendra le 46e président américain.

Les 20 grands électeurs de cet Etat lui permettraient en effet de franchir le seuil « magique » de 270 -la majorité du collège électoral- qui le propulserait à la Maison Blanche et ferait de Donald Trump le président d’un seul mandat. L’avance initiale de Donald Trump au soir de l’élection dans cet Etat a fondu au fur et à mesure que les bulletins envoyés par courrier – à 80 % en faveur de Joe Biden – étaient comptés.

Toute la journée, les responsables locaux de Géorgie, Pennsylvanie, Arizona et Nevada ont communiqué des statistiques sur les bulletins restant à compter, faisant fluctuer l’heure ou le jour où ils auront achevé les dépouillements des bulletins envoyés par la poste. En Géorgie, l’écart s’est resserré et les deux candidats sont désormais dans un mouchoir de poche.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce live. Alors que la présidentielle américaine commence à ressembler à un jour sans fin, on va suivre les résultats ensemble pour la troisième journée consécutive, avec sans doute le nom du vainqueur (sous réserve de poursuites judiciaires et recomptages) dans la journée. C’est parti ! (Et pour rattraper l’info de la nuit, c'est par ici)