Présidentielle américaine : Accusations de « fraude », victoires dans des Etats-clés… On a vérifié quatre affirmations au sujet de l’élection

FAKE OFF L’incertitude liée au résultat de l’élection a favorisé les déclarations hâtives

Mathilde Cousin

— 

Un discours de Donald Trump est retransmis à Las Vegas, le 3 novembre.
Un discours de Donald Trump est retransmis à Las Vegas, le 3 novembre. — John Locher/AP/SIPA
  • Le camp Trump s’est proclamée vainqueur en Pennsylvanie, tandis que Joe Biden s’est félicité d’avoir « renversé » l’Arizona.
  • Des électeurs se sont interrogés sur des suspicions de fraude en Arizona et dans le Michigan.
  • 20 Minutes a vérifié ces affirmations.

Edit : Ajout de la vérification d'une capture d'écran sur le vote à Detroit.

Une attente inédite, propice aux affirmations infondées ? Alors que les Etats-Unis – et le reste du monde – attendent encore le nom du nouveau président américain, les suspicions de fraude ou les proclamations hâtives de résultats se sont multipliées. 20 Minutes a vérifié trois des affirmations les plus virales.

  • Trump vainqueur en Pennsylvanie et Biden en Arizona ? Incertain

Après avoir déposé un recours pour suspendre le dépouillement, l’équipe Trump a annoncé vers 16h30 mercredi (21h30 en France) avoir remporté la Pennsylvanie, Etat-clé qui compte 20 grands électeurs. Si Trump possédait presque 380.000 voix d’avance dans cet Etat au moment où son équipe s’est proclamée gagnante, comme nous l’expliquions dans notre direct sur la présidentielle américaine hier, tous les bulletins n’avaient pas encore été dépouillés.

Le gouverneur de cet Etat avait expliqué un peu plus tôt que les résultats risquaient de ne pas être connus mercredi et que « trois millions de bulletins de vote par correspondance » étaient en train d’être dépouillés. Le décompte des premiers bulletins de vote par correspondance a donné une large majorité à Joe Biden et, ce jeudi soir, l’écart en faveur de Donald Trump n’était plus que de 105.000 voix (avec 500.000 voix restantes).

Chez les démocrates, Joe Biden a annoncé, lors de son discours mercredi après-midi, avoir « retourné l’Arizona », remporté par Donald Trump en 2016. Toutefois, là encore, le dépouillement n’était pas encore achevé quand Joe Biden a fait cette annonce. Les bureaux d’AP et de Fox News y donnent le démocrate vainqueur. L’Arizona compte onze grands électeurs.

  • 138.000 bulletins de vote supplémentaires en faveur de Biden apparus dans le Michigan ? Faux

« QU’EST-CE QUE CETTE HISTOIRE ? », s'est interrogé Donald Trump, en retweetant une capture d’écran, qui montrerait l’apparition de 138.000 bulletins de vote supplémentaires dans le Michigan en faveur de Joe Biden, un Etat disputé entre les deux candidats à la présidentielle.

La capture d’écran montre deux cartes de la côte est des Etats-Unis côte à côte. A gauche, Joe Biden est crédité de 1.992.356 votes, alors qu’à droite, le démocrate est crédité de 2.130.696 voix, soit 138.339 voix supplémentaires, alors que le nombre de voix pour Donald Trump n’a pas bougé.

Il s’agit d’une capture d’écran d’un site respecté, Decision Desk HQ. Le site a expliqué à nos confrères américains de Vox qu’il s’agissait d’une erreur de données qui provenait des décomptes de l’Etat.

L’équipe chargée de compter les votes a ajouté un zéro en trop au décompte des voix de Joe Biden, a développé auprès du New York Times Abigail Bowen, la greffière des élections du comté de Shiawassee dans le Michigan. Au lieu d’entrer 15.371 voix en faveur du démocrate, son équipe a ajouté 150.371. Elle ajoute avoir été notifiée de l’erreur 20 minutes plus tard et l’avoir corrigée ensuite. Ce décompte, en cours de dépouillement, n’était pas officiel.

L’auteur de la capture d’écran, un républicain texan, a effacé son tweet et publié une rectification. Toutefois, la capture d’écran a été reprise par d’autres internautes.

Les médias américains ont donné Joe Biden vainqueur dans le Michigan.

  • Les votes notés avec un marqueur ne sont pas valables en Arizona ? C’est faux

​Des électeurs se sont inquiétés de voir leur bulletin de vote annulé dans un comté de l’Arizona car ils avaient utilisé un « sharpie », un marqueur, pour le remplir. Le procureur général a indiqué avoir reçu « des centaines de plainte » et a écrit aux responsables du comté de Maricopa.

L’usage de ces stylos « n’invalide pas les bulletins de vote », ont rassuré les responsables de ce comté.

Ce type de feutre a été distribué aux votants qui se sont déplacés dans les bureaux de vote car ils ont l’encre qui « sèche la plus rapidement », ce qui est crucial pour insérer les bulletins dans la machine à voter. Pour voter par correspondance, l’usage de ces marqueurs ou de stylos bleus ou noirs était également autorisé.

  • La chaîne Fox 2 a avancé qu'un Américain né en 1823 a voté à Detroit pour cette élection présidentielle ? Faux

La capture d'écran d'une émission de la chaîne Fox 2 Detroit a semé la confusion sur l'intégrité de l'élection dans le Michigan. On peut y lire qu'un électeur est né en 1823 ou que 2.503 personnes mortes sont inscrites sur les listes électorales. Il est également affirmé que 4.788 personnes sont enregistrées en double et qu'il y a 32.519 électeurs supplémentaires inscrits par rapport au nombre d'électeurs possible.

Comme l'a expliqué le site américain de fact-checking Snopes, la chaîne n'a pas diffusé ces chiffres pour l'élection présidentielle toujours en cours aux Etats-Unis. Ces images datent de décembre 2019 et faisaient référence à une procédure judiciaire.

Les poursuites ont été abandonnées le 30 juin 2020, après que les registres électoraux ont été mis à jour. Quant à l'électeur né en 1823, il s'agissait d'une « erreur de frappe », a expliqué au Detroit News Janice Winfrey, qui travaille pour la ville de Detroit.