Présidentielle américaine : Donald Trump dénonce « l’apparition de bulletins surprises » dans la nuit

DEPOUILLEMENT Sans avancer aucune preuve tangible, le Président crie à la fraude sur les réseaux sociaux

20 Minutes avec AFP

— 

Trump dénonce sur Twitter
Trump dénonce sur Twitter — Evan Vucci/AP/SIPA

Donald Trump prêt à tout. Le président américain a cherché à semer le doute, mercredi, sur les opérations de dépouillement en cours dans plusieurs Etats-clés pour l’ élection présidentielle. Il a notamment évoqué des fraudes sans fournir de preuve.

« Hier soir j’avais une bonne avance, dans de nombreux Etats-clés, a-t-il tweeté. Puis, un par un, ils ont commencé à disparaître magiquement avec l’apparition et le comptage de bulletins surprise. TRES ETRANGE ». En réalité, il ne s’agit pas de « bulletins surprises », mais du dépouillement de bulletins par correspondance arrivés par courrier, qui pourraient mettre plusieurs jours à être comptés dans certains Etats.

Suite à la publication de ce message, Twitter a émis mercredi un message d’avertissement. « Une partie ou la totalité du contenu partagé dans ce Tweet est contestée et susceptible d’être trompeuse quant au mode de participation à une élection ou à un autre processus civique », indique le réseau social au-dessus du message publié par Donald Trump.

Avance réduite dans le Michigan et le Wisconsin

Dans la nuit, le comptage de ces bulletins a réduit l’avance de Donald Trump dans le Michigan et le Wisconsin, deux des Etats-clés dont dépend l’issue de l’élection, et ce comptage menaçait d’effacer son avance en Pennsylvanie dans les prochains jours.

Donald Trump a aussi souligné que les sondeurs s’étaient trompés pour cette élection de façon « historique ». Les équipes de campagne des deux hommes ont chacune tenté de convaincre que leurs candidats allaient l’emporter, lors de conférences téléphoniques avec la presse. « Si nous comptons tous les bulletins légaux, nous pensons que le président gagnera », a déclaré Bill Stepien, le directeur de campagne de Donald Trump.

Vers un recomptage des voix

Mais il a souligné que les marges semblaient suffisamment minces dans le Wisconsin, l’un des Etats les plus disputés, pour justifier un recomptage des voix -- une éventualité qui repousserait de plusieurs jours ou plusieurs semaines tout résultat certifié.

De son côté, la directrice de campagne de Joe Biden, Jen O’Malley Dillon, a souligné que le démocrate était en avance dans suffisamment d’Etats pour atteindre les 270 grands électeurs nécessaires pour qu’il devienne le 46e président des Etats-Unis. « C’est une conclusion assurée », a-t-elle déclaré.