Présidentielle américaine : Joe Biden remporte l’Etat-clé de l’Arizona, premier revers pour Donald Trump

VOTE Alors que les résultats de l'élection présidentielle américaine s’annoncent très serrés, l’Arizona apporte 11 grands électeurs supplémentaires à Joe Biden

20 Minutes avec AFP

— 

Joe Biden et Donald Trump, les deux candidats à la présidentielle américaine.
Joe Biden et Donald Trump, les deux candidats à la présidentielle américaine. — AFP

Joe Biden a remporté ce mercredi l’Etat crucial de l’Arizona, gagné en 2016 par le président sortant Donald Trump face à Hillary Clinton, selon la chaîne Fox et l’agence de presse américaine Associated Press.

Associated Press a attribué cet Etat au candidat démocrate quelque temps après que Donald Trump a revendiqué la victoire à l'élection présidentielle sans avoir obtenu officiellement les 270 grands électeurs nécessaires et promis de saisir la Cour suprême. Fox News avait donné Joe Biden dans cet Etat depuis plusieurs heures, une décision critiquée par l’équipe de campagne du Républicain.

Des résultats prévus par les sondages et des surprises

L’Arizona, qui vote traditionnellement républicain, apporte 11 grands électeurs supplémentaires à Joe Biden. Pour l’emporter, un candidat doit obtenir au moins 270 des 538 grands électeurs attribués au niveau des Etats. Les deux candidats sont au coude-à-coude au fur et à mesure que les décomptes tombent.

Sans surprise, les deux septuagénaires ont rapidement engrangé l’essentiel des Etats qui leur étaient promis. L’Indiana, le Kentucky, l’Alabama, l’Idaho ou encore le Tennessee, entre autres, pour Donald Trump. La Californie, la Virginie, New York, le Colorado, le Delaware pour Joe Biden.

Le président sortant a conservé la Floride, faisant mentir de nombreux sondages, ainsi que le Texas, bastion conservateur qui avait un temps semblé menacé, et l’Ohio, remporté depuis 1964 par tous les candidats qui ont aussi accédé à la présidence.

Plusieurs scénarios encore possibles

Mais le chemin pour décrocher un second mandat reste extrêmement étroit : Trump devait encore remporter l’essentiel des autres Etats-clés qui avaient contribué à sa victoire surprise de 2016.

Joe Biden disposait lui encore de plusieurs scénarios pour décrocher la victoire. Il a emporté l’Etat crucial de l’Arizona, remporté par Donald Trump en 2016. Et il pouvait encore espérer arracher la Géorgie au camp Trump. Il doit désormais gagner au moins deux des trois Etats disputés du Nord industriel (Pennsylvanie, Michigan, Wisconsin) remportés sur le fil par le milliardaire il y a quatre ans.

Or dans ces Etats, le dépouillement pourrait se poursuivre mercredi, voire sur plusieurs jours, notamment en raison du niveau record du vote par correspondance. L’attente s’annonce longue.