Présidentielle américaine : Donald Trump revendique avoir « gagné » l’élection malgré le décompte en cours

SUSPENSE Les résultats de la présidentielle américaine sont pourtant loin d’être certains

20 Minutes avec AFP

— 

Présidentielle américaine: Trump évoque «une fraude», Biden affiche sa confiance — 20 Minutes

Il assure avoir « gagné » l’élection. Donald Trump a revendiqué la victoire à la présidentielle américaine ce mercredi, alors que les décomptes de voix sont toujours en cours. Des propos « scandaleux » pour l’équipe de Joe Biden.

« Honnêtement, nous avons gagné l’élection », a déclaré le président républicain des Etats-Unis lors d’une allocution confuse depuis les salons de la Maison Blanche. Evoquant une « fraude » sans livrer aucun élément concret, il a assuré vouloir saisir la Cour suprême, sans préciser sur quel motif. Donald Trump a notamment revendiqué la victoire en Pennsylvanie et en Géorgie, deux Etats-clés où le décompte des voix a été interrompu et doit reprendre ce mercredi matin.

Un tweet trompeur du président sortant

La cheffe de campagne de Joe Biden a jugé mercredi « scandaleux » et « sans précédent » ces propos de Donald Trump, dans un scrutin encore indécis. Dans un communiqué, Jen O’Malley Dillon a affirmé que les démocrates étaient prêts à « combattre » en justice si le président républicain saisissait la Cour suprême.

« On est devant et de loin, mais ils essaient de voler l’élection », avait tweeté le milliardaire républicain un peu plus tôt dans la soirée électorale américaine, dans un message contre lequel Twitter a immédiatement mis en garde ses utilisateurs, estimant qu’il pouvait être « trompeur ». Joe Biden, lui, s’est dit en bonne voie pour remporter ce scrutin et appelant les Américains à faire preuve de patience. « Gardez la foi, nous allons gagner ! », a-t-il lancé devant les sympathisants démocrates réunis dans son fief de Wilmington, dans le Delaware.

Pour l’emporter dans l’élection américaine, un candidat doit obtenir au moins 270 des 538 grands électeurs attribués au niveau des Etats. A ce stade de la nuit, le président sortant (213) est au coude-à-coude avec le démocrate (224).