Présidentielle américaine : Les supporteurs de Trump en colère alors que le suspense demeure sur l'issue de l'élection

ETATS-UNIS Revivez la première journée de dépouillement des résultats de l'élection présidentielle américaine

Rachel Garrat-Valcarcel et Mathilde Cousin

— 

Des supporteurs de Donald Trump rassemblés à Phoenix devant le centre électoral qui termine le dépouillement dans l'Arizona, le 4 novembre 2020.
Des supporteurs de Donald Trump rassemblés à Phoenix devant le centre électoral qui termine le dépouillement dans l'Arizona, le 4 novembre 2020. — Arizona Republic-USA TODAY NETWO/SIPA

LE DECOMPTE A 23h (Majorité : 270)

Joe Biden : 253 grands électeurs

Donald Trump : 214 grands électeurs

L’ESSENTIEL

  • Comme attendu, alors que la nuit est déjà avancée aux Etats-Unis, il est impossible de dire qui de Joe Biden ou de Donald Trump sera le futur président américain.
  • Le candidat démocrate semble toujours favori, néanmoins, le républicain sortant est en bien meilleure position que les derniers sondages ne l’annonçaient.
  • De nombreux Etats clés, comme la Pennsylvanie, le Wisconsin, la Géorgie et le Michigan, ont annoncé qu’il faudrait attendre avant que le dépouillement se poursuive. Sans leurs résultats, impossible de donner un gagnant.

A LIRE AUSSI

LA VIDEO

 

C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi avec nous ! On continue à suivre le dépouillement des résultats ensemble et on se retrouve dans un nouveau live par ici.

6h50 : En cas de victoire Biden reviendra dans l’accord de Paris

Le suspense sur l’issu de la présidentielle n’est pas terminé, cela n’empêche pourtant pas Joe Biden d’imaginer ce qu’il fera le premier jour de son mandat. Et dans ses premières décisions, une concernera le climat. « Aujourd’hui, le gouvernement Trump a officiellement quitté l’accord de Paris sur le climat. Et dans exactement 77 jours, un gouvernement Biden le rejoindra », a-t-il tweeté. Avant cela, il faudra officiellement gagner…

 

6h35 : L’OSCE réprimande Trump

L’OSCE n’est pas contente. Les observateurs internationaux de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe chargés de suivre le scrutin américain ont durement critiqué mercredi les « allégations infondées » de Donald Trump sur des fraudes. Selon eux, ces déclarations « affaiblissaient la confiance du public dans les institutions démocratiques ».

 

5h40: Voici à quoi ressemble le dépouillement

Avec un live stream dans le Nevada, les bulletins par correspondance sont vérifiés à la main (que bien remplis et que la signature matche la carte d'électeur). Puis c'est passé à la machine pour la tabulation des multiples scrutins.

 

5h25: BBQ BEER FREEDOM

C'est Tiger King meet Covid meet MAGA. 2020, quoi.

 

5h00: Des supporteurs de Trump chantent «Fox News sucks» en Arizona

Des électeurs républicains en colère qui chantent «Fox News sucks» devant le bâtiment où se déroule un dépouillement qui pourrait aider Trump dans le comté de Maricopa en Arizona (Fox News s'est bcp avancé en projetant pour Biden hier).

4h45: Biden remonte à toute vitesse en Pennsylvanie

L'écart de 700.000 voix hier soir ressemblait à un gouffre. Oui mais voilà, il ne restait que du vote anticipé, et Biden le gagne avec des marges gigantesques, et a réduit l'écart à 180.000 voix. Si cela continue à ce rythme, il remporte la Pennsylvanie (et la présidentielle).

 

4h30: Gros suspense en Arizona et en Géorgie

Les écarts se resserrent doucement mais sûrement, en Géorgie Joe Biden remonte, en Arizona, c'est Donald Trump qui progresse.

 

4h00: Des supporteurs de Donald Trump manifestent à Phoenix

Ils sont rassemblés devant le centre électoral qui dépouille des votes cruciaux à Phoenix.

 

3h30: Pourquoi tout n'est pas encore perdu pour Donald Trump

Le président américain est dos au mur: pour arriver à 270, il a besoin de gagner Pennsylvanie, Géorgie et Géorgie, puis de renverser l 'Arizona ou le Nevada. C'est la seule carte qui l'amène à 270. Et pour l'instant, les républicains sont très pessimistes sur la Pennsylvanie après la déconvenue Wisconsin/Michigan, et Biden peut encore gagner la Géorgie.

 

3h15: Les résultats commencent de tomber dans l'Arizona

Trump a une petite chance de réussir à inverser la vapeur, s'il gagne les votes restants (favorables aux républicains) par de grosses marges.

 

2h45: Le Sénat à 48-48, les républicains restent favoris

Le sortant démocrate du Michigan est réélu, et si la victoire de Mark Kelly en Arizona se confirme (tous les médias ne la projettent pas), cela ferait 48-48 (en comptant les deux indépendants avec les démocrates). Reste donc 4 élections, et les démocrates ont besoin de 2 victoires au mini entre:

- Alaska (compliqué)

- Caroline du Nord (pour l'instant l'écart est conséquent mais un come-back sur le fil possible)

- Géorgie: l'élection spéciale passera par un second tour début janvier, et pour l'autre, on attend de voir si le républicain passe sous les 50%, ce qui déclencherait aussi un second tour)

2h30: Le point sur de possibles recomptes

Les règles varient d'un Etat à l'autre. Pour l'instant, il pourrait y en avoir un dans le Wisconsin si on a moins de 1% d'écart, et également en Géorgie et peut-être en Pennsylvanie selon la photo finish. En Pennsylanie, cela pourrait traîner jusqu'à début décembre. Mais la plupart des avocats démocrates estiment que le risque d'un remake de Bush vs Gore est faible, car l'avance de Biden est trop importante dans trop d'Etats.

 

2h05 : L’avance de Biden dans le Michigan devient confortable

Il va finir avec au minimum deux points d'avance et sera donc à l'abri d'un recompte (alors qu'on devrait y avoir droit dans le Wisconsin et en Géorgie).

 

1h50: On pourrait être fixé sur l'Arizona dans 2 heures

Le comté de Maricopa (Phoenix) doit annoncer ses derniers résultats. On pourrait donc savoir si Donald Trump a encore une chance de refaire son retard de 100.000 voix ou si les projections tombent pour Biden (uniquement 2 médias US ont annoncé Biden vainqueur, les autres sont beaucoup plus prudents)

 

1h35 : Les résultats à Atlanta attendus d’ici minuit (6h du matin en France)

Les responsables de Fulton County viennent de faire le point. A priori, il reste 36.000 bulletins à dépouiller, ce qui ne suffira pas, à eux seuls, à Joe Biden, qui a 45.000 voix de retard. Mais il reste deux/trois autres comtés majeurs, donc tout est encore ouvert. Si l’écart est inférieur à 1 %, un candidat peut demander un recount.

 

1h10: Plus de 100.000 cas de Covid-19 en 24h aux USA

Et plus de 1.100 morts, avec des hospitalisations qui vont retrouver le pic de l'été et du printemps.

 

0h45: Des chiffres à Atlanta attendus sous peu

Hier, on était suspendu au Wisconsin, ce soir, c'est la Géorgie. Et selon un reporter sur place, c'est une question de minutes pour les votes de la banlieue d'Atlanta, qui pourraient permettre à Biden de recoller à Trump.

 

0h20: Du retard également dans un comté du Nevada

Il faudra attendre demain matin alors que le comté de Washoe (la ville de Reno, au nord) nous avait promis des résultats à 10 heures ce matin. Apparemment c'était une «erreur de communication».

 

0h10: Pas de verdict en Caroline du Nord jusqu'au 12 novembre

Car cet Etat (que Trump espère gagner) accepte les bulletins postés avant l'election mais en souffrance jusqu'au 12.

 

0h05: L'avance de Joe Biden dans le vote populaire dépasse les 4 millions

Mais on le rappelle, si les Américains votaient au suffrage universel direct, Al Gore et Hillary Clinton auraient été élus.

 

0h00 : Le combat Trump vs Twitter continue

Le président américain revendique la victoire en Pennsylvanie, Géorgie, Caroline du Nord (il n’a pas gagné, il reste encore des bulletins à dépouiller) et Twitter a signalé son premier tweet et masqué le second (sur des prétendues « fraudes » dans le Michigan).

 

23h30: Gros point de situation

Entre les projections pour Biden, les recours de Trump, dur de s'y retrouver. Pour faire simple, Joe Biden désormais grand favori, mais Donald Trump ne rend pas les armes. On vous explique tout ici.

 

 

23h15: Hi y'all

Après une courte nuit, je récupère le bébé en Californie. Et on pourrait bien être fixé dans les prochaines heures avec l'Arizona et  la Géorgie, notamment.

23H00 : Je passe la main

Philippe Berry, notre correspondant aux Etats-Unis, va reprendre ce live. Merci de l'avoir suivi avec moi depuis 15 heures. Biden devance actuellement Trump, avec 253 grands électeurs, contre 214 pour son rival républicain. Les résultats ne sont toujours pas tombés en Pennsylvanie, Géorgie, Alaska, Caroline du Nord et dans le Nevada. 

 

22h51 : Biden revendique la victoire en Arizona

« Nous avons renversé l'Arizona », a-t-il lancé. Cet Etat avait été remporté par Donald Trump en 2016. Toutefois, le décompte des voix n'est pas encore fini dans cet Etat. Il y a onze grands électeurs à la clé. Les bureaux d'AP et de Fox News y donnent le démocrate vainqueur.

22h35 : Biden remporte le Michigan

 

22h30 : « J'ai fait campagne en tant que démocrate, mais je gouvernerai comme un président américain », proclame Biden

Biden appelle les Américains à l'unité. « Je sais que ce ne sera pas facile, je ne suis pas naïf », a-t-il lancé.

 

22h15 : « Nous pensons que nous allons gagner » la présidentielle américaine, lance Biden

« Après une longue nuit de décomptes, il est clair que nous gagnons assez d'Etats pour atteindre 270 votes électoraux, nécessaires pour gagner la présidence. Je ne suis pas là pour déclarer que nous avons gagné, mais je suis là pour dire que, quand le comptage sera fini, nous croyons que nous que serons les gagnants. »  a-t-il déclaré depuis son fief de Wilmington, dans le Delaware.

 

21h47 : Les observateurs de l'OSCE critiquent durement les « allégations infondées » de Trump sur l'élection

21h34 : Eric Trump annonce la victoire en Pennsylvanie, alors que tous les votes n'ont pas été dépouillés

82 % des votes ont été pour l'instant dépouillés. Trump arrive en tête de ces résultats provisoires, avec presque 380.000 voix d'avance.

Toutefois, le gouverneur de cet Etat avait prévenu il y a un peu plus de quatre heures que « trois millions de bulletins de vote par correspondance » étaient encore en train d'être comptés et que les résultats pourraient ne pas être connus ce mercredi.

21h22 : Trump dépose un recours pour suspendre le dépouillement en Pennsylvanie

Son équipe a déjà annoncé avoir déposé un recours similaire dans le Michigan.

21h12 : L'équipe Trump va donner une conférence de presse à 21h30

Eric Trump y est notamment attendu. La conférence devrait se dérouler à 15h30 à Philadelphie (21h30 heure de Paris), avancent des journalistes de CNN et Bloomberg.

 

20h25 : Biden remporte le Wisconsin

Le démocrate passe à 248 grands électeurs, Donald Trump en est à 214.

 

20h08 : Trump a saisi la justice pour suspendre le dépouillement des votes dans le Michigan

Les résultats définitifs ne sont pas encore tombés pour cet Etat, que Donald Trump avait emporté avec un léger écart en 2016.

94% des votes sont actuellement dépouillés, Biden arrive provisoirement en tête avec un peu plus de 37.000 voix d'avance, selon le New York Times.

20h04 : CNN annonce Biden vainqueur dans le Wisconsin

Cet Etat compte dix grands électeurs. Trump a déjà annoncé son intention de demander un recompte des voix dans cet Etat.

19h51: Money, money

Biden et sa colistière Kamala Harris lancent un appel pour récolter des fonds afin de se battre sur le plan judiciaire, si nécessaire. 

19h40 : L'heure du point grands électeurs

Biden en compte 238, Trump 213. Il faut qu'un candidat décroche 270 grands électeurs pour avoir la majorité.  

Les résultats sont encore attendus dans sept Etats : Géorgie, Michigan, Nevada, Caroline du Nord, Pennsylvanie, Wisconsin et Alaska.

Une victoire de Trump est attendue en Alaska (trois grands électeurs). Les autres Etats sont disputés.

19h25 : L'Oregon décriminalise la possession de petites quantités de drogues dures

Les Américains ne votent pas que pour leur président pendant cette élection. Ils sont aussi amenés à se prononcer sur une foule de changements sociétaux.
En Floride, les électeurs ont voté pour l'augmentation du salaire minimum à 15 dollars de l'heure.

18h50 : Trump va demander un recompte des votes dans le Wisconsin

Joe Biden est en tête avec 20.000 voix d'avance dans cet Etat qui compte dix grands électeurs. Il reste 300 voix à dépouiller, selon le New York Times.

Un candidat peut demander un nouveau décompte des voix dans cet Etat s'il y a moins de 1% d'écart, rappelle notre correspondant aux Etats-Unis.

Un nouveau décompte pourrait ne pas bouleverser les résultats, à en croire la présidentielle de 2016.

 

18h34 : Il reste environ 240.000 à 250.000 bulletins de vote à dépouiller en Géorgie

A la clé, 16 grands électeurs.

18h08 : A quoi pourrait ressembler la bataille judiciaire entre Trump et Biden ?

La Cour suprême, à majorité républicaine, pourrait être amenée à jouer un rôle-clé, rappelle notre journaliste Nicolas Raffin. Une analyse à retrouver ici.

17h42 : Bolsonaro « espère que Trump va gagner »

Le président brésilien ne veut pas d'une victoire de Joe Biden : « Le candidat démocrate a parlé deux fois de l'Amazonie. C'est cela que vous voulez pour le Brésil ?  Ça, c'est ce que j'appelle de l'ingérence ».

17h34 : « Cette course n'est pas terminée tant que chaque bulletin de vote n'a pas été compté »

Kamala Harris, colistière de Joe Biden, apporte son soutien au vote par correspondance.

17H12 : Les résultats pourraient ne pas tomber ce mercredi en Pennsylvanie

Tom Wolf, le gouverneur de cet Etat clé, a prévenu que les résultats pourraient prendre plus de temps que les précédentes élections.  « Il y a 3 millions de votes par correspondance qui sont en train d'être comptés, et cela prend plus de temps qu'avec le vote en personne, a-t-il expliqué. On pourrait ne pas connaître les résultats même aujourd'hui, mais la chose la plus importante est d'avoir des résultats fiables, même si cela prend un peu plus de temps que ce à quoi nous sommes habitués. »

16h56: Twitter signale deux tweets de Trump

Twitter a mis deux avertissements sur des tweets de Trump s'interrogeant sur le décompte des voix. « Une partie ou la totalité du contenu partagé dans ce Tweet est contestée et susceptible d'être trompeuse quant au mode de participation à une élection ou à un autre processus civique », peut-on lire par-dessus ces tweets.

On vous parlait du premier tweet à 16h05 et 16h30 dans ce live.

16h52 : « Les instituts de sondage ont sous-estimé les votes Pro-Trump »

Marie-Christine Bonzom, politologue spécialiste des Etats-Unis, a analysé pour 20 Minutes cette élection encore indécise. Une interview à lire ici.

 

 

16h45 : Trump risque une « défaite embarrassante » devant la Cour suprême

Selon l'équipe de campagne de Biden

16 h 30 : Des fact-checkeurs américains dénoncent les affirmations de Trump

« Il n'y a pas eu de dépôts de bulletins surprises, explique Daniel Dale de CNN. En politique, le terme " dépôt des bulletins " désigne les moments où un grand nombre de votes sont ajoutés au décompte du public après leur dépouillement. Ce terme ne signifie pas que quelque chose de malfaisant s'est produit. »

Glenn Kessler du Washington Post rappelle que les votes sont « encore en train d'être comptés. »

16h10 : « Nous ne reposerons pas tant que le vote de chacun n'aura pas été compté », tweete Biden

Une réponse au tweet de Donald Trump ? Le président sortant a dénoncé il y a quelques minutes l’apparition de « bulletins surprises » dans des Etats clés

 

16h05 : Donald Trump poste son premier tweet de la journée

Et s'interroge sur l'évolution des résultats dans la nuit (il est 10 heures du matin à Washington)

 

16h00: Twitter met un avertissement sur un tweet du premier ministre slovaque

Janez Janša a annoncé ce matin la victoire de Donald Trump et accusé les « médias mainstream » de « nier les faits »

 

15 h 30 : 160 millions d'électeurs ont voté

La participation est estimée à 66,9%, contre 59,2% en 2016, selon le US Elections Project

15h15 : Biden légèrement en tête dans le Michigan, alors que le décompte est toujours en cours dans cet Etat

Léger avantage au candidat démocrate dans cet Etat clé selon le décompte d'AP, alors que 90 % des voix ont été dépouillées. 

15h00 : Je passe la main !

On est ensemble depuis 6h00 ce matin et il s’est passé VRAIMENT beaucoup de choses, c’était un immense plaisir de vous accompagner. Retenez une chose : Joe Biden est à cette heure, dans l’état actuel des bulletins dépouillés et dans ce qu’il est raisonnable d’attendre des bulletins non encore dépouillés, un clair favori. Mais Donald Trump a encore des chances, minces certes à cette heure, de remporter l’élection. Il va nous falloir simplement un peu de patience. Je laisse la place à Mathilde Cousin qui sera avec vous jusqu’à minuit !

14h49 : Un point sur le Sénat

Pour l’instant les démocrates ont gagné deux sièges (Colorado et Arizona) et perdu un (Alabama), cela devrait être insuffisant pour renverser la majorité, ce qui est une grosse déception pour eux.

Reste encore quelques courses non terminées : dans le Michigan, le sortant démocrate tire de l’arrière mais, comme pour la présidentielle, il reste beaucoup de bulletins à dépouiller dans des comtés démocrates ; dans le Maine et la Caroline du Nord, les sortants républicains sont pour le moment en tête ; dans les deux élections en Géorgie, un scrutin doit aller au second tour (ça existe dans quelques Etats !) début janvier et l’autre donne une avance au sortant républicain, pas impossible néanmoins qu’il y ait là aussi besoin d’un second tour.

 

14h36 : Marco Rubio veut qu’on compte toutes les voix

Toutes les voix « légalement exprimées », dit le sénateur républicain de Floride, une position plus modérée que celle de Donald Trump.

 

14h27 : De la marge pour Biden en Pennsylvanie ?

Je vous parlais un peu plus tôt de l’analyste en chef du New York Time qui estime qu’il reste, dans les bulletins encore non comptés, largement de quoi rattraper le retard de Biden en Pennsylvanie. Il a un peu étayé son analyse et il estime dans un article​ que si la marge de Biden dans le vote par correspondance se maintient, le candidat démocrate pourrait gagner avec une marge de 1,9 point Donald Trump. Attention ! Tout cela reste à confirmer mais il ne s’agit pas d’une analyse « optimiste » pour Biden non plus.

 

14h12 : Mirage rouge, donc ?

Il y a quelque chose comme vingt-quatre heures, mon collègue Jean-Loup, dans le live d’hier, vous parlait du « mirage rouge » et du « mirage bleu » dans le déroulé des résultats. Le « mirage rouge » : quand les premiers résultats donnent une large avant à Trump parce qu’on dépouille d’abord les votes « en présentiel » du jour de l’élection… avant les votes anticipés et postaux, largement démocrates, qui reversent la vapeur. Si la tendance se maintient, et ce n’est pas totalement fait, on est complètement dans ce cas en Wisconsin et Michigan.

14h00 : Il est désormais 8h00 sur la côte est, le soleil est largement levé là-bas

Joe Biden mène toujours la course (238 grands électeurs) et est, à cette heure un clair favori pour remporter la présidence, nonobstant les possibles développements juridiques. Donald Trump (213 grands électeurs) a toujours des chances de gagner, c’est vrai, mais sa route vers la Maison-Blanche semble désormais étroite alors que son avance sur les résultats partiels fond dans les Etats clés du nord-est.

13h51 : « Serrez les fesses »

Voilà le commentaire du journal de Détroit (Michigan), le Detroit Free Press alors qu’il annonce que l’avance de Trump a fondu à seulement 12.000 voix alors qu’il reste 10 % des bulletins à compter.

 

13h46 : Joe Biden a désormais 21.000 voix d’avance dans le Wisconsin

Et il ne reste plus que 3 % des bulletins à dépouiller. On est peut-être pas loin d’un résultat définitif dans cet Etat qui rapporte 10 grands électeurs.

 

13h34 : Le bordel

Il va être assez difficile d’analyser cette élection : pour l’instant il ne semble y avoir aucune cohérence apparente dans l’évolution des résultats par comtés par rapport à 2016.

 

13h25 : On va parler de la Pennsylvanie

20 grands électeurs à gagner ici. Nous sommes entre les Grands Lacs et la grande mégalopole du nord-est des Etats-Unis. Nous sommes aussi dans la « rust belt », la « ceinture rouillée » : une grande région frappée par la désindustrialisation. Donald Trump a gagné ici de justesse en 2016.

A cette heure, Trump est largement en tête : 2,969 millions de voix (55,1 %) contre 2,350 millions pour Joe Biden (43,6 %). Une avance qui paraît énorme : +11,5 points soit +619.000 voix environ. Ce n’est pourtant, là encore, pas décisif. L’analyste en chef du New York Time l’explique : il y aurait encore au moins 1,4 million de voix à dépouiller, des voix des votes par anticipation, qui jusque-là sont très favorable à Biden (78 % contre 21 % à Trump). Si Biden réalise la même performance sur ces bulletins, il a de quoi remporter la Pennsylvanie.

Ajoutons que la majorité de ces bulletins se trouvent à Philadelphie et dans sa banlieue : des zones très démocrates. Suspense donc, malgré une avance partielle qui paraît énorme.

13h13 : Dans le Michigan, l’avance de Trump a fondu

Toujours 16 grands électeurs à gagner ici : Donald Trump n’a plus que 54.000 voix d’avance alors qu’il en reste au moins 300.000 à compter dans le comté de Détroit, bastion démocrate et plus grande ville du Michigan.

13h07 : Au sujet de la participation

Notez que le taux de participation, qui pourrait donc être de 66,9 %, n’est pas calculé comme en France. Chez nous, on compte la participation sur les personnes inscrites sur les listes électorales. Aux Etats-Unis, on compte toutes les personnes éligibles à voter, même si elles ne sont pas inscrites : c’est-à-dire toutes les personnes qui ont plus de 18 ans et ne sont pas déchues de leur droit de vote.

12h49 : Une participation historique

Comme on s’en doutait, la participation à cette élection a été historique, avec 66,9 %. Du jamais vu depuis 1900, date à laquelle beaucoup moins d’Américains avaient le droit de vote.

 

12h29 : Dans le Michigan, de bonnes nouvelles pour Joe Biden

Apparemment, le comté de Wayne (Detroit), dans le Michigan, serait bien favorable aux démocrates.

 

12h12 : Plus de résultats dans le Nevada avant jeudi

La commission des élections dans le Nevada, vient d'annoncer que le reste des résultats seront donnés jeudi. Comme nous vous le disions, de nombreux bulletins de vote par correspondance restent encore à comptabiliser dans cet Etat où Biden est pour l'instant en tête d'un infime écart. 

 

11h59 : Pencil

Pour l’analyste en chef du New York Times, on peut mettre le Nevada dans la colonne Biden « au crayon de papier ».

 

11h55 : Pourquoi est-ce qu’on considère que le vote par correspondance ou anticipé est forcément très favorable aux démocrates ?

A cause de la pandémie ! Pour éviter l’affluence aux urnes le jour de l’élection, les démocrates, Joe Biden en tête, ont largement engagé leurs électeurs et électrices à voter en avance ou par la poste. Trump, lui, a demandé à ses partisans de voter en personne, le jour de l’élection, considérant que le vote par correspondance, notamment, était à la merci de multiples fraudes. C’est en train de se vérifier dans les faits, et dans les grandes largeurs : les électeurs de chaque champ ont largement suivi les consignes de leurs partis.

11h46 : On retourne dans le Wisconsin, à Greenbay

D’après notre correspondant aux Etats-Unis, Philippe Berry (qui ne dort donc toujours pas) on attend deux tiers de votes par correspondance dans la ville de Greenbay, qui manque au compte dans le Wisconsin. Cela devrait être un gros avantage pour Biden.

 

11h42 : Des soucis provisoires pour les démocrates dans le Nevada ?

Il reste encore beaucoup de votes par correspondance à compter dans le Nevada. Ces votes sont réputés, cette année, plutôt très favorables aux démocrates. Si ça se confirme, pas de souci pour Biden ici… Mais ça transpire sévère.

 

11h37 : Un point sur la Chambres de représentants

Les démocrates vont conserver la majorité à la chambre basse du Congrès américain. Mais les républicains sont en passe de progresser : à cette heure ils ont gagné 4 sièges sur les démocrates. Loin d’être assez pour retourner la Chambre. A cette heure, les démocrates ont fait élire 190 députés et députées, les républicains 183. Il en fait 218 pour être majoritaire. Il reste 64 sièges non déclarés pour un ou l’autre des partis.

11h26 : Surprise dans le Nevada

Cet Etat de l’ouest, qui était attendu assez nettement en faveur de Biden s’avère plus difficile à remporter que prévu pour le candidat démocrate. Biden n’a plus qu’un point d’avance, et il reste 15 % des voix à dépouiller.

 

11h16 : On va bientôt être fixé dans le Nevada

Six grands électeurs ici, et le comté de Clark, celui de Las Vegas, habite une large majorité de la population de l’Etat.

 

11h04 : On attend maintenant les résultats de la ville de Greenbay, toujours au Wisconsin

Et là-bas on a du retard à cause d’un problème… d’encre dans l’imprimante. A quoi ça tient, la démocratie.

 

10h49 : Il faut encore prendre les résultats partiels du Wisconsin avec prudence

Il reste encore quelques milliers de voix à compter. Mais encore une fois, il semble, je dis bien il semble, que ce qui reste à compter est plutôt favorable aux démocrates. Prudence. On joue sur peu de chose.

 

10h42 : Le Wisconsin en train de basculer du côté bleu ?

C’est-à-dire du côté démocrate ? Ce n’est pas encore certain mais après un nouveau décompte, qui inclut la quasi-totalité des bulletins de Milwaukee, Joe Biden a une avance de 19.000 voix désormais au Wisconsin avec moins de 5 % des bulletins restants à dépouiller.

 

10h32 : Milwaukee est une ville de musique ?

La fonctionnaire qui transporte le résultat des votes de Milwaukee, escortée par la police :

Notre analyse :

 

10h22 : On annonce le résultat de la totalité du comté de Milwaukee (Wisconsin) dans une trentaine de minutes

C’est le plus gros comté de l’Etat et, a priori, un bastion démocrate.

 

10h14 : Le vote des latinos plus favorable à Trump que prévu

C’est là l’une des grandes lignes d’analyse de cette élection : Trump semble avoir réduit de moitié son retard dans les 32 comtés qui compte le plus d’électeurs et d’électrices latinos dans le pays. C’est notamment ce qui lui offre une victoire finalement plutôt facile en Floride. On s’attendait à ce que Trump fasse mieux chez les latinos qu’en 2016, mais probablement pas à ce point.

 

10h09 : Et si cette voiture détenait une partie de l’avenir des Etats-Unis ?

Le journaliste local explique que la voiture transporte les disques durs du résultat de plus de 170.000 votes anticipés de Milwaukee, au Wisconsin.

 

10h04 : L’Allemagne s’inquiète d’une « situation très explosive » aux Etats-Unis (ministre)

10h01 : Visiblement, on ne devrait plus trop attendre pour les résultats de Milwaukee, dans le Wisconsin

C’est la plus grosse ville de l’Etat.

 

9h57 : Les propos de Trump sur l’élection sont « scandaleux » et « sans précédent » (équipe Biden)

Les démocrates prêts à « combattre » en justice si Trump saisit la Cour suprême.

9h56 : Où vont aller les 15 grands électeurs de Caroline du Nord

Pour l’instant, aucun média américain ne donne de réponse à cette question. Néanmoins, ici, alors que 95 % des bulletins ont déjà été comptés, Donald Trump semble être un clair favori : il mène avec 2,732 millions de voix (50,1 %) contre 2,655 millions de voix à Joe Biden (48,7 %), soit une avance de 1,4 point à cette heure. Le New York Time, qui fait une estimation en direct depuis le début de la nuit, estime qu’au final l’avance de Donald Trump sera de 1,1 point en Caroline du Nord. Le grand quotidien new yorkais donne au président sortant 86 % de chances de gagner cet Etat.

9h47 : La une d’un des quotidiens de référence, le Washington Post

 

9h43 : Direction le Michigan

On reste dans la région des Grands Lacs et de la « rust belt » : ici aussi Trump a gagné de justesse en 2016. Seize grands électeurs sont à gagner dans cet Etat du Michigan. A cette heure, Donald Trump est en avance : 2,165 millions de voix (52,9 %) contre 1,857 million de voix pour Biden (45,4 %).

Le républicain est donc en avance de 7,5 points. Beaucoup ? Là encore, c’est une avance loin d’être assez confortable pour Donald Trump car il reste 28 % des bulletins à dépouiller ici, près d’un tiers ! C’est bien sûr considérable. Ici aussi, la plus grande ville de l’Etat, Detroit, bastion démocrate, est loin d’avoir rendu son verdict : Joe Biden obtient à cette heure 58,2 % des suffrages mais il reste 57 % des bulletins à dépouiller dans ce comté ! Rien n’est joué dans le Michigan.

9h35 : Un point sur le Wisconsin

10 grands électeurs sont à gagner dans cet Etat de la région des Grands Lacs, on est ici dans la « rust belt », la « ceinture rouillée » des Etats-Unis, soit une grande région industrielle aujourd’hui en difficulté. Trump avait gagné d’extrème justesse en 2016.

Ce matin, Donald Trump est en avance avec 1,514 million de voix (51,1 %) contre 1,396 million de voix pour Joe Biden (47,1 %). Soit une avance de 4 points pour le président sortant. Beaucoup ? Pas vraiment : il reste 18 % des bulletins à dépouiller ici ! Aussi : une majorité de ces bulletins semblent être dans des contés démocrates, dont celui de la grande ville de Milwaukee. Biden a actuellement 60 % des voix là-bas alors qu’il reste 60 % des voix à dépouiller. Rien n’est donc fait dans cet Etat.

9h26 : Le vote populaire devrait être remporté par Joe Biden, mais moins nettement que prévu

Pour le moment, Joe Biden a obtenu 66,3 millions de voix (49,7 %) et Donald Trump 64,6 millions de voix (48,5 %). Impossible de dire combien, au global sur les Etats-Unis, il reste de voix à dépouiller.

9h23 : Il reste 87 grands électeurs en jeu

20 en Pennsylvanie, 16 au Michigan et en Géorgie, 15 en Caroline du Nord, 10 au Wisconsin, 6 au Nevada, 3 en Alaska et 1 dans le Maine. Pour l’instant, 238 grands électeurs vont à Joe Biden, 213 à Donald Trump. Il en faut 270 pour devenir président des Etats-Unis.

9h16 : La famille républicaine unie ? Suite…

François Clemenceau est journaliste au Journal du dimanche.

 

9h13 : Biden remporte le Maine

Il reste encore un grand électeur du Maine (un état qui ne donne pas ses grands électeurs en bloc) à déterminer. Mais Biden en gagnera au moins 3 sur 4, c’est certain.

9h08 : Le gouverneur démocrate de la Pennsylvanie affirme qu’il reste plus d’un million de voix à dépouiller

Il promet que chaque vote sera compté. Et ça, on n’est pas sûr : la Cour suprême a autorisé l’Etat accepter les bulletins postaux jusqu’à vendredi. Sauf que si la Cour suprême revote, avec l’arrivée de la nouvelle juge conservatrice Amy Coney Barret, la majorité peut être renversée.

 

9h02 : Avec cette victoire dans l’Arizona, Biden est le très clair favori de l’élection

Si on en croit le modèle de FiveThirtyEight, Biden a 96 % de chances de l’emporter, à date.

 

8h55 : C’est une énorme nouvelle, Joe Biden remporte officiellement les 11 grands électeurs de l’Arizona

Première grosse défaite de Trump ce soir.

 

8h52 : La famille républicaine vraiment unie derrière Trump ?

Chris Christy, ancien gouverneur républicain du New Jersey, proche de Trump, il a notamment été son coach pour les débats, dit sur ABC que Trump a fait un « faux pas » de soir, « légalement et en tant que président ». C’est la correspondante du New York Time à la Maison-Blanche qui le rapporte.

 

8h45 : Joe Biden gagne le premier district du Maine

Le Maine est le second Etat à ne pas donner ses grands électeurs en bloc. Il reste 3 grands électeurs encore non attribués dans cet Etat. Le nouveau total est de 225 pour le démocrate et 213 pour Trump.

8h41 : Biden en images

Paul Blin Kernivinen, du service vidéo de 20 Minutes, fait un point sur le discours de Joe Biden en vidéo, on revient très vite sur le discours de Trump bien sûr.

 

8h37 : « Presque tout ce qu’a dit le président n’est pas vrai »

Ça, c’est ce que dit une des journalistes de la nuit électorale de CNN.

 

8h35 : « Trump fasely claim victory »

« Trump revendique faussement la victoire » dit le bandeau de CNN, principale chaine info des Etats-Unis. C’est important.

8h33 : Confirmation, nous sommes dans la pire des situations puisque Trump réclame la victoire et annonce la saisie de la cour suprême

8h32 : Fin du discours de Donald Trump

Il a brièvement donné la parole à son vice-président Mike Pence.

8h29 : « C’est une fraude envers le peuple américain. Ça met le pays dans l’embarras (…) Nous avons remporté cette élection. (…) Il y a une fraude massive par conséquent nous allons saisir la cour suprême. Il faut que le vote s’arrête. (…) C’est un moment très triste que nous vivons là. Les chiffres sont de notre côté d’ores et déjà »

8h28 : « Regardez les marges de victoire que nous avons ! (…) Ils savaient qu’ils ne pouvaient pas gagner alors ils décident d’aller en justice. Je dis ça depuis le jour où on a su qu’ils allaient voter par millions par correspondance »

8h26 : « Regardez les chiffres en Michigan, wow, ça fait beaucoup ! (…) Et le Wisconsin ! On n’a pas besoin de tout ça ! »

Tout cela n’est absolument pas confirmé, l’avance de Trump n’est pas encore suffisante dans ces Etats, absolument pas.

8h26 : « Plus important, nous allons remporter la Pennsylvanie »

Il affirme avoir 690.000 voix d’avance, mais il reste énormément de voix à dépouiller, dont Philadelphie, bastion démocrate.

8h25 : Trump demande à attendre avant de déclarer un vainqueur en Arizona, où Biden a une bonne avance

Il parle d’une possibilité de gagner mais dit que ce n’est pas un passage obligé.

8h25 : Trump clame une victoire dans la Géorgie ce qui n’est absolument pas confirmé, au contraire

Il clame aussi victoire dans la Caroline du Nord, ce qui n’est pas confirmé non plus.

8h24 : « On s’attendait à faire une grande fête et puis ça a été remis. Les résultats sont phénoménaux. (…) Les citoyens de ce pays se sont rendus en nombre aux urnes. On a gagné la Floride, de très loin. On a remporté l’Ohio, le Texas »

8h23 : « Un groupe de personnes essaye de mettre à mal un autre groupe et personnes et nous n’allons pas accepter cela »

8h22 : Donald Trump prend la parole

8h16 : Très difficile de lire les évolutions par contés pour le moment

En tout cas c'est pour le moment très contradictoire d'un Etat à l'autre. Ici le sondeur de chez Ipsos France, Mathieu Gallard.

 

8h09 : Il est 2h09 à Washington

On attend Donald Trump.

 

7h59 : Le pupitre de Donald Trump est en train d’être préparé à Washington

7h53 : La Géorgie dans la marge d’erreur

Le New York Time réalise une estimation en direct sur trois Etats, dont la Géorgie (16 grands électeurs). C’est on ne peut plus serré alors qu’il reste des milliers de bulletins à dépouiller à Atlanta. Si Biden gagne ici, et en Arizona, il sera vraiment sur les marches de la Maison-Blanche. Mais il va falloir attendre.

 

7h46 : Il est presque 2h00 du matin à Washington, Trump va-t-il prendre le risque de parler en pleine nuit devant une audience réduite ?

7h41 : L’Arizona au centre du jeu ce soir

Il reste encore 20 % des bulletins à dépouiller dans cet Etat qui est un nouveau swing state après avoir été longtemps un bastion conservateur. Biden a actuellement une nette avance de 6,4 points. C’est beaucoup, mais pas assez pour que plusieurs médias annoncent qu’une victoire de Biden est certaine, seule la très conservatrice Fox News l’a fait. Une victoire ici est très importante : elle renforce la position de favori de Joe Biden. Et puis, à très court terme, l’analyste star Nate Silver estime que ce « call » de Fox News empêche Donald Trump de crier victoire ce soir. Et pour la sérénité du pays, déjà bien entamée, c’est pas rien.

 

7h32 : Le point

A cette heure, le consensus donne 224 grands électeurs à Joe Biden et 213 à Donald Trump.

7h31 : Le cas du Nebraska

Cet Etat conservateur du midwest est l’un des seuls qui ne donne pas tous ses grands électeurs en bloc au vainqueur. Sur les 5 grands électeurs, il semble désormais clair que Trump va en gagner 4 et Biden 1. Trump avait tout gagné en 2016.

7h21 : Où est l’incertitude ?

Les médias américains n’ont pas encore donné de vainqueur en Pennsylvanie (20 grands électeurs), Maine (4), Wisconsin (10), Michigan (16), Nevada (6), Alaska (3), Caroline du Nord (15). Pour les 11 grands électeurs de l’Arizona, ça penche vers Biden mais il n’y a pas encore de consensus. Sur les 16 de Géorgie, Le New York Time annonce un quasi 50/50 avec un léger avantage à Biden.

7h09 : Cette situation floue va durer

Il est une heure du matin sur la côte est des Etats-Unis et les dépouillements ne vont pas avancer dans bien des endroits avant le milieu de matinée outre-Atlantique. C’est le cas notamment en Pennsylvanie, qui s’annonce comme l’Etat le plus clef de l’élection : pour le moment Trump est largement en tête mais la mairie de Philadelphie, où l’avance des démocrates est traditionnellement extrêmement importante, a arrêté de dépouiller à seulement 20 % des bulletins de vote. C’est dire que rien n’est joué. La situation est en partie la même dans le Michigan et dans le Wisconsin.

7h07 : On est clairement dans le pire scénario possible

Au-delà du fait que les résultats sont bien plus serrés qu’attendus (car, pour le moment, Biden est toujours le favori si on en croit le modèle de prédiction du site FiveThirtyEight, avec les Etats déjà tombés) on a surtout une confusion entre les candidats et surtout un Trump qui clame plus ou moins la victoire et surtout qu’on essaye de lui voler l’élection. C’est, il faut le dire, une situation potentiellement délétère qui est en train de naître.

7h01 : Conséquences sur le Sénat

Cette élection présidentielle serrée rend une victoire des démocrates au Sénat désormais improbable d’après les analystes. Pour l’instant les démocrates sont en bonne place pour prendre deux sièges, les républicains un, ce n’est pas assez à cette heure. C’est une vraie déception pour le camp démocrate.

6h57 : Twitter signale le message de Trump accusant les démocrates de « voler » l’élection

6h56 : Joe Biden en appelle à la foi

 

6h50 : Trump va aussi parler, mais on ne sait pas quand

Il dit qu’il est largement en avance et que les démocrates veulent voler l’élection, un tweet un peu moins responsable, disons.

 

6h47 : C’est terminé pour le discours de Joe Biden

Dans un court speech, le candidat démocrate a dit son optimisme. Mais, et c’est important, il ne clame aucune victoire. C’est un discours assez responsable, vu l’état de la bataille.

6h46 : « Ce n’est pas à moi de dire qui a gagné, ce c’est pas à Donald Trump non plus de le dire »

6h45 : Biden dit qu’il est en bonne voie en Arizona

Un Etat non encore déclaré. Il dit son optimisme en Pennsylvanie et en Géorgie.

6h43 : « Peut-être qu’il faudra attendre encore un petit peu. (…) Ce soir nous sommes en bonne voie de remporter l’élection »

6h43 : Joe Biden prend la parole

6h38 : Le Minnesota (10 grands électeurs) donné pour Biden

C’était attendu mais c’est une confirmation. Le nouveau total est de 220 grands électeurs pour Biden à 206 pour Trump. Il en faut 270 pour gagner.

6h37 : Notez que si Biden gagne l’Arizona et la Géorgie, les chances de victoires de Trump devriendraient très très mince

Mais on aura pas de nouvelles définitives de la Géorgie ce soir (ce matin en France, on se comprend), ça semble évident désormais.

6h34 : Les espoirs de Biden

L’Arizona, un ancien bastion conservateur, semble aller vers Joe Biden, mais ce n’est pas encore tout à fait certain. Aussi, il y a quelques espoirs en Géorgie. Cet autre bastion conservateur devenu incertain semble pencher légèrement vers le démocrate, alors que toute la soirée il a tiré de l’arrière. C’est ce que nous dit le correspondant de 20 Minutes aux Etats-Unis.

 

6h29 : On fait le point sur la course à la Maison-Blanche
Les bureaux de votes sont fermés partout, sauf en Alaska. Et le consensus des médias américains donne pour le moment 210 grands électeurs à Joe Biden, le démocrate, et 206 au président sortant Républicain, Donald Trump. Il en faut 270 pour gagner. Le président sortant l’emporte dans les Etats clefs de l’Ohio et de la Floride : c’est très important. Ce sont ces résultats qui font que Donald Trump se trouve, clairement, en meilleure posture que prévu ce matin. Il est néanmoins encore loin d’une réélection, à cette heure.

6h23 : Biden doit parler dans les prochaines minutes

Son intervention sera à suivre ici, bien sûr.

6h07 : Too close to call !
C’est trop serré pour donner un vainqueur, comme on dit aux Etats-Unis. C’est même vraiment vraiment plus serré que prévu, sans doute en partie à cause des très très nombreux votes anticipés et par correspondance. Peut-être aussi parce que, à cette heure – et il est vraiment important de préciser « à cette heure »- les sondages semblent être en partie démentis, en faveur de Donald Trump. Mais prudence et surtout, pour le moment, d’après les résultats qui tombent, Joe Biden semble toujours être le favori.

Good morning France ! 

Mon collègue Philippe Berry, depuis la Californie, a mérité son repos. Ici Rachel, depuis Paris, on est ensemble pour suivre cette passionnante élection américaine, plus serrée que prévue, c'est ce qu'on va voir. Si vous souhaitez savoir ce qu'il s'est passé cette nuit, voici notre live des dernières heures