Résultat des municipales à Rennes : « Un choix clair, net et massif », se félicite Nathalie Appéré

ELECTIONS La maire socialiste sortante a été réélue dans un fauteuil à Rennes avec plus de 65 % des voix

Jérôme Gicquel

— 

Nathalie Appéré a été réélue haut la main à Rennes avec 65,35% des suffrages.
Nathalie Appéré a été réélue haut la main à Rennes avec 65,35% des suffrages. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • La maire socialiste sortante de Rennes Nathalie Appéré a été réélue ce dimanche avec 65,35 % des voix.
  • Elle devance largement la marcheuse Carole Gandon (17,49 %) et le candidat de la droite et du centre Charles Compagnon (17,15 %).

Un grand sourire mais aucune effusion de joie. Réélue haut la main à Rennes, Nathalie Appéré a le triomphe modeste. La faute à contexte « particulier et inédit » qui a conduit près de sept électeurs rennais sur dix à bouder les urnes ce dimanche. Mais avec un score de 65,35% des suffrages, le plus fort de la gauche depuis 1977, la victoire de la maire socialiste sortante ne souffre d’aucune contestation. « C’est un choix clair, net et massif des Rennaises et des Rennais », s’est félicitée Nathalie Appéré dans les salons de l’Hôtel de ville, entourée de ses alliés écologistes.

Il est vrai que la fusion des listes socialistes et écologistes durant l’entre-deux-tours avait tué tout suspense dans la capitale bretonne. Une liste de rassemblement qui a porté ses fruits selon la maire. « Rennes est ce soir à l’avant-poste d’une force sociale et écologiste sur laquelle il faudra pouvoir compter ces prochaines années », a-t-elle indiqué, remerciant les électeurs d’avoir « fait le choix d’une ville de respect, de cohésion, le choix d’une ville qui renforce sans cesse ses solidarités, accélère sa transition écologique et lutte toujours sans cesse pour défendre l’emploi ».

« La majorité devra travailler avec l’opposition », indique Carole Gandon

Derrière Nathalie Appéré, c’est finalement la marcheuse Carole Gandon qui est arrivée en seconde position (17,49 %), devançant d’une courte tête le candidat de la droite et du centre Charles Compagnon (17,15 %). « Ce second tour a surtout été la victoire de l’abstention », a réagi la candidate de La République en marche, pointant également « une vraie érosion du vote socialiste ». Alors certes, elle ne remet pas en cause la victoire de Nathalie Appéré, qu’elle a félicitée. Mais Carole Gandon met déjà en garde la future équipe municipale. « La majorité a pris l’habitude à Rennes de décider sans concertation mais il faudra demain qu’elle travaille avec l’opposition », a-t-elle indiqué.

Ravi d’avoir quasiment fait jeu égal avec la candidate marcheuse, Charles Compagnon entend également faire entendre sa voix au sein de l’opposition, qui devra toutefois se contenter d’une dizaine de postes contre plus de 50 pour la majorité. « On progresse par rapport au premier tour et ce score me donne envie de poursuivre le travail », a souligné Charles Compagnon, qui se voit déjà « s’inscrire dans la durée » à Rennes. Les urnes ayant livré leur verdict, tous les élus se retrouveront vendredi pour la séance d’installation du conseil municipal.