Municipales 2020 à Marseille : Martine Vassal (LR) et Bruno Gilles (DVD) discutent en vue du second tour

BALLOTAGE Martine Vassal (LR) et Bruno Gilles (DVD) devraient se laisser la voie libre… sans s’allier

20 Minutes avec AFP
— 
Martine Vassal, la candidate officielle de LR à Marseille. (archives)
Martine Vassal, la candidate officielle de LR à Marseille. (archives) — GERARD JULIEN / AFP

Les deux candidats de droite à Marseille ont esquissé ce samedi un rapprochement en vue du second tour des élections municipales, la candidate investie par LR Martine Vassal apportant notamment son soutien au dissident Bruno Gilles dans son secteur. Lors d’une conférence de presse, Martine Vassal, présidente de la métropole et du département des Bouches-du-Rhône, arrivée deuxième sur l’ensemble de la ville à l’issue du premier tour a appelé une nouvelle fois le sénateur Bruno Gilles, lui aussi issu de la majorité de droite, « à la raison ». « L’heure est grave », a jugé Martine Vassal, alors que le dépôt des listes sera clos mardi.

Dans les 4e et 5e arrondissements, « j’appelle à voter Bruno Gilles parce qu’il est en grand danger face au Printemps marseillais et face à madame Rubirola », qui se présente dans le même secteur, a en particulier annoncé Martine Vassal à la presse. Tête de liste et maire sortant de ces arrondissements, Bruno Gilles a été largement devancé au premier tour, avec 22,1 % des voix, par Michèle Rubirola (37,4 %). Le candidat de Martine Vassal y avait rassemblé 9,7 % des suffrages.

« Prendre acte »

Dans un communiqué, Bruno Gilles a dit prendre « acte du retour à la raison de Martine Vassal et (du président la région Paca) Renaud Muselier », qui participait à la conférence de presse de Martine Vassal. Martine Vassal a aussi annoncé avoir obtenu le ralliement de Ludovic Perney, le candidat présenté par Bruno Gilles dans les 6e et 8e arrondissements, un secteur où elle se présente en tête au deuxième tour avec moins de trois points d’avance sur le Printemps marseillais – un ralliement dont Bruno Gilles a dit aussi « prendre acte », tout en regrettant de n’avoir pas été prévenu par Ludovic Perney.

Dans d’autres secteurs, notamment les 2e et 3e, où leurs listes sont au coude-à-coude, Martine Vassal et Bruno Gilles sont « en pourparlers pendant ce long week-end », a aussi assuré la présidente du département, Bruno Gilles évoquant de son côté le « possible retrait de Solange Biaggi (ndlr : candidate de Martine Vassal) » au profit de sa candidate dans les 2e et 3e arrondissements. Dans le centre-ville, le secteur des 1er-7e arrondissements, où sa liste est arrivée seulement sixième, Bruno Gilles a pour sa part appelé « à faire barrage à la liste emmenée par la suppléante de Jean-Luc Mélenchon, Sophie Camard », arrivée en tête devant la candidate de Martine Vassal.