Municipales 2020 à Bordeaux: Le délégué interministériel Thomas Cazenave investi par LREM

CANDIDATURE La République en Marche va bel et bien présenter une liste à Bordeaux contre celle de la majorité sortante, pourtant «assez proche dans les idées»

Mickaël Bosredon

— 

Thomas Cazenave devrait être le candidat En Marche ! à Bordeaux
Thomas Cazenave devrait être le candidat En Marche ! à Bordeaux — En Marche
  • Sans (grande) surprise, le parti de La République en Marche a investi lundi soir Thomas Cazenave en vue des municipales de 2020 à Bordeaux.
  • Ce Bordelais de naissance est actuellement délégué interministériel auprès du Premier ministre, en charge de la réforme de l’Etat.
  • Il devrait affronter la liste menée par le maire Nicolas Florian (LR), qui a pris la succession d’Alain Juppé en mars dernier.

Comme pressenti depuis plusieurs jours, le bureau exécutif de La République en Marche (LREM) a investi lundi soir Thomas Cazenave pour être candidat aux municipales de 2020 à Bordeaux.

« Agrégé d’économie-gestion et diplômé de Sciences Po et de l’ENA, Thomas Cazenave est actuellement délégué interministériel auprès du Premier ministre, en charge de la réforme de l’Etat, détaille le parti dans un communiqué. Bordelais de naissance, il porte un projet de renouveau pour sa ville, à la fois ambitieux et concret, qui s’attaque de front aux défis urbains d’aujourd’hui et de demain : circulation et mobilité, logement, transition écologique. »

Première réunion publique mercredi soir

La députée LREM de la deuxième circonscription de la Gironde, Catherine Fabre, a été la première à réagir. « Thomas Cazenave est mon candidat pour la ville, et celui également des marcheurs sur le terrain qui le soutiennent très largement. Je salue un choix cohérent, fidèle aux valeurs de liberté et de renouveau politique propres à notre mouvement. Nous construirons, avec tous ceux qui souhaitent prendre part à ce nouvel élan, une vision d’avenir pour Bordeaux, à ce moment particulier de son histoire. »

Sur Twitter, Thomas Cazenave s’est dit « très heureux d’être candidat pour porter un projet et une équipe pour Bordeaux. » Il tiendra mercredi soir une réunion publique à Bordeaux, pour le lancement officiel de son mouvement Renouveau Bordeaux.

Deux listes qui risquent d’être « assez proches dans les idées »

Une liste LREM risque donc d’affronter celle qui devrait être menée par le nouveau maire Nicolas Florian (LR), qui a pris la succession d’Alain Juppé en mars dernier. Cette liste de la majorité sortante sera pourtant « assez proche dans les idées » du projet de LREM, comme nous le confirmait le premier adjoint Fabien Robert (MoDem) dans une récente interview. « Il y a dans notre majorité l’ADN social-démocrate du Président de la République » nous disait-il encore, assurant qu’il trouverait « dommage » que le rassemblement avec les marcheurs ne puisse pas se faire.

Dans une interview à 20 Minutes il y a quelques jours, Thomas Cazenave expliquait pour sa part que « la transformation urbaine de la ville a été largement définie et engagée par Alain Juppé, et que les défis qui se posent sont moins de lancer de grandes opérations, que de vivre différemment la ville. »

Le départ soudain d'Alain Juppé pour le conseil constitutionnel le 13 février dernier, a clairement réveillé de nouvelles ambitions à Bordeaux.