Elections européennes 2019: Wauquiez contesté la débâcle... Hamon se met en retrait...

LIVE Suivez en direct les résultats des élections européennes avec nous, au lendemain du scrutin

M.C et L.Br

— 

Laurent Wauquiez, président LR, le 26 mai 2019 après la publication des premiers résultats.
Laurent Wauquiez, président LR, le 26 mai 2019 après la publication des premiers résultats. — Jacques Witt/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Le Rassemblement national de Marine Le Pen est arrivé en tête en France dimanche (23,31%), devant la liste soutenue par Emmanuel Macron (22,41%).
  • La participation, nettement plus élevée que prévu, est au-delà des 50%.
  • Malgré les victoires de Marine Le Pen, Matteo Salvini et Nigel Farage, la poussée eurosceptique attendue semble cependant avoir été contenue.
  • Selon des projections actualisées dans la nuit, le Parti populaire européen (PPE, droite pro-européenne) reste, avec 179 sièges, la première force du Parlement européen.

A LIRE AUSSI

A VOIR

 

22h30: Ce live est terminé

Bonne soirée à tous, on se retrouve demain pour suivre la suite des tractations, en France et en Europe.

21h15 : Ciotti soutient Wauquiez

Le député LR Éric Ciotti a appelé lundi son parti à être « beaucoup plus en phase sur les questions sociétales », au lendemain d’une défaite historique de la droite française lors des élections européennes, sans pour autant demander le départ de Laurent Wauquiez.

Interrogé sur la possibilité pour Laurent Wauquiez de se maintenir à la tête de LR, il a répondu : « Je le crois ». Mais « il faut qu’on soit beaucoup plus en phase sur ces questions, qu’on mesure les évolutions sociétales, peut-être même qu’on les anticipe, plutôt qu’on donne l’impression de rester figé sur un certain modèle », a-t-il fait valoir.

19 h 40 : Toujours la bonne ambiance chez les Républicains

 

 

19 h 25 : D'ailleurs, en parlant de Paris et d'Européennes

Il est temps de tester votre côté franchouillard 

19 h 15 : Les chiffres dans Paname

 

Si vous êtes fans de Paris et de chiffres d'élection, vous avez tout pour devenir ami avec ma collègue Rachel, mais vous pouvez avant tout consulter ses tweets pour savoir le score de chaque arrondissement 

 

19 h 05 : Et côté syndicats, c’est comment les votes ?

Chez les personnes se sentant proche d’un syndicat, la liste de LREM-Modem arrive en tête des suffrages auprès de cette population (21 %), devant la liste du RN (16 %) et celle d’EELV (13 %). La liste de la FI (12 %) et celle du PS-Place publique (10 %) arrivent ensuite, comme le rapporte AEF Info.

18 h 50 : Au nom du père, du fils et de LREM

Les catholiques pratiquants ont largement voté pour la liste LREM lors des élections européennes avec 37% des voix, un score qui monte à 43% chez les pratiquants réguliers, selon un sondage Ifop réalisé lundi pour La Croix.

 

« La principale leçon de cette élection est qu'Emmanuel Macron a perdu des voix venues de la gauche et les a compensées par des électeurs de droite parmi lesquels nombre de catholiques pratiquants », analyse Jérôme Fourquet, directeur Opinion et stratégie de l'Ifop.


 

18 h 45 : Selon vous, qui a le moins d'avenir ? 

 

18 h 30 : Crise chez les Républicains, partie 3

Fortement critiqué depuis la débâcle aux élections européennes ce dimanche, Laurent Wauquiez, président des Républicains, a proposé lundi « des états généraux » du parti à la rentrée, afin de « tout remettre à plat », selon des participants au bureau politique.

18 h 00 : Crise chez les Républicains, partie 2

Dans les couloirs de l’Assemblée nationale, le député Républicain de Paris ​Claude Goasguen a déclaré que le parti court « à la catastrophe » s’il se contente d’une « refonte de stratégie en gardant les mêmes ».

Jean-François Copé a lui indiqué : « Moi, en d’autres temps, j’ai pris mes responsabilités », invitant subtilement Laurent Wauquiez à démissionner. Grosse ambiance à droite.

17 h 30 : 13.000 cartes électorales non-distribuées à Tours

 

Cela n’a pas porté à conséquence a déclaré la préfecture à notre chère AFP. Aucun procès verbal issu des 88 bureaux de vote de la ville ne fait mention d’incident à ce sujet, a affirmé François Chazot, le directeur de cabinet de la préfète.

 

17 h 00 : La crise chez les Républicains

Si les Verts ont réussi, les Républicains, eux, voient rouge (retrouvez-moi tous les soirs à 20h00 place de la République pour mon stand-up).

 

L’ancien président du parti Jean-François Copé a jugé ce lundi que la situation était « intenable » au sein de LR, visant sans le nommer Laurent Wauquiez, et a dénoncé un parti « verrouillé » depuis 18 mois, après la débâcle électorale aux Européennes.

 

« Si on continue comme ça, on va terminer de mourir », a-t-il alors qu’un bureau politique du parti est convoqué à 18 heures ce lundi.

16 h 45 : Vers la création d'un pôle écologie ? 

Autre vainqueur de ces élections, en finissant à une surprenante troisième place, le parti EELV attire désormais les regards ... et les alliances. 

La présidente de Génération écologie, Delphine Batho, appelle dans un communiqué lundi à la construction d'un « pôle » écologiste et se dit prête à échanger avec EELV dans cette perspective.

« L'écologie à plus de 20%, c'est possible. Le potentiel est là car l'addition des résultats d'EELV, du Parti animaliste et d'Urgence écologie représente 17,46% des suffrages »,a-t-elle affirmé ce lundi. 

16 h 40 : Coucou les loulous, premier sondage du jouuuur

On le rappelle quand même, ça n’a aucune valeur à l’échelle du pays vu que les biais sont flingués et que les échantillons ne sont pas vraiment représentatifs de la population française hein.

16h30 : C'est l'heure de vous laisser en compagnie de mon collègue Jean-Loup Delmas

16h22 : On vous en parlait plus tôt dans la journée… En Autriche, le chancelier Kurz a été officiellement renversé par le Parlement

Le chancelier conservateur autrichien Sebastian Kurz a été renversé par un vote des principaux partis d'opposition, dix jours après le scandale de l'Ibizagate qui a fait voler en éclat sa coalition avec l'extrême droite.

Ce vote sans précédent dans l'histoire de la République d'Autriche a été obtenu notamment avec les voix des sociaux-démocrates et du parti nationaliste FPÖ, dont le chef avait été contraint de démissionner de son poste de vice-chancelier à la suite de ce scandale.

 

16h08 : Quand les lecteurs de 20 Minutes nous expliquent pourquoi ils ont voté écolo

« J’ai décidé de mon vote une fois dans l’isoloir», « J’ai voté pour envoyer un message clair »... 20 Minutes a compilé dans un article les témoignages des électeurs de Yannick Jadot.

15h52 : Voici les dernières projections de la composition du Parlement européen

 

15h40 : Sibeth Ndiaye confirme que l’Assemblée ne sera pas dissoute

Alors que Marine Le Pen réclame une dissolution de l’Assemblée après l’arrivée en tête du Rassemblement national à l’élection européenne, la porte-parole du gouvernement estime qu’il n’y a pas de "crise politique". Vous pouvez lire sa déclaration en entier dans cet article.

15h20 : Amer, Benoît Hamon dénonce l’absence de bulletins Génération. s « officiellement livrés » dans certains bureaux de vote

 

15h07 : Emmanuel Macron a réuni ce lundi les responsables de la majorité pour « faire le point sur les prochaines étapes »

Le numéro 2 de la liste pour les européennes Pascal Canfin, le chef du parti LREM Stanislas Guérini, le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand ainsi que le chef du Modem François Bayrou et sa vice-présidente Marielle de Sarnez, étaient présents.

Au programme, les prochains scrutins, qui vont s’enchaîner quasiment tous les six mois désormais : municipales en mars 2020, sénatoriales en septembre 2020, puis départementales et régionales en 2021, avant la présidentielle et les législatives de 2022.

14h54 : Des internautes cherchent la date du deuxième tour des européennes...

... Selon cette capture d'écran d'un journaliste de franceinfo. Autant vous le dire tout de suite, il n'y en aura pas. NON, même pas un petit. Rien, nada. Dans 15 jours, c'est la fin de Roland Garros à la limite, mais c'est tout.

 

14h45 : TF1 devant France 2 pour la soirée spéciale consacrée aux élections européennes

L’émission présentée par Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau sur TF1 a attiré en moyenne 5,6 millions de téléspectateurs, avec 25 % de part d’audience. La soirée a enregistré un pic d’audience à 6,6 millions de téléspectateurs à 20h54, avant la diffusion du film «Bienvenue chez les Ch'tis».

Sur France 2, Anne-Sophie Lapix et Laurent Delahousse ont attiré plus de 3,4 millions de téléspectateurs et 15,2 % de part d’audience sur trois heures d’antenne, avec un pic à 5,8 millions à 20h15.

14h26 : Le RN en tête pour la première fois en outre-mer

Une majorité de territoires d’outre-mer ont pour la première fois placé le Rassemblement national en tête d’une élection, le département de Mayotte lui offrant même son meilleur score au niveau national aux élections européennes. Seuls trois territoires ultramarins sur onze ont préféré le parti d’Emmanuel Macron, comme nous l'expliquons dans cet article.

Même si les Outre-mer ont davantage voté qu’en 2014, les taux d’abstention restent beaucoup plus élevés qu’en métropole : 86,59 % en Guyane, 85,63 % en Guadeloupe et, pour le moins fort, 65,37 % à Wallis et Futuna.

13 h 45 : Theresa May déplore des résultats très décevants 

C'est sans doute un humour so british qu'on ne comprend pas ... 

13 h 30 : Benoit Hamon va se mettre en retrait 
 

Le fondateur de Générations et le plus célèbre des mangeurs de Kebab « va se mettre en retrait et ne va plus parler à la presse pendant longtemps », a annoncé à l'AFP son bras droit Guillaume Balas, coordinateur national du parti.

 

« C'est ce qu'il m'a dit », a-t-il précisé. «Il en a besoin pour des raisons personnelles et professionnelles. Il ne va plus porter la parole du collectif pendant un bout de temps», a-t-il ajouté, au lendemain de la défaite de Benoit Hamon aux européennes.

 

La liste tirée par l'ancien candidat à la présidentielle a obtenu 3,27% des voix, en dessous du seuil de 5% qui permet de faire élire des députés à Strasbourg.

12h47 : Les élections européennes en cinq chiffres passés sous les radars

Vote en prison, score du parti pirate, claque des « gilets jaunes »… 20 Minutes vous a concocté un topo pour briller à la machine à café.

12h41 : Des européennes, il y en a aussi dans le podcast Minute papillon de 20 Minutes

12h34 : Geoffroy Boulard, première victime de l’échec des Républicains

Le maire du 17e arrondissement de la capitale et secrétaire départemental des Républicains à Paris a publié un communiqué ce lundi pour présenter sa démission.

 

12h15 : Quel est le département où l’on s’est le plus abstenu ?

Roulements de tambour (histoire de mettre un peu de suspense dans ce live, soyons fous)

C’est la Guyane avec 86,59 % d’abstention. Les meilleurs élèves sont dans le Lot, avec seulement 40,78 %, soit 10 points de moins que la moyenne nationale.

12h08 : Le Rassemblement national arrive en tête dans les prisons

C’était une première au sein des prisons françaises. Les détenus ayant voté par correspondance aux européennes ont placé en tête la liste RN comme à l’échelle nationale, selon les résultats proclamés dimanche soir au ministère de la Justice. On vous explique tous ces résultats dans un article à lire par ici.

 

11h44 : Avant la pause déjeuner, c'est l'heure de s'aérer un peu l'esprit

Hongrie, Belgique, Pologne... Voici quelques photos insolites du vote d'hier...

C'était quoi comme élections déjà? (France)
C'était quoi comme élections déjà? (France) - ALLILI MOURAD/SIPA

 

Une très très grosse urne (ou une très petite dame), à Varsovie en Pologne.
Une très très grosse urne (ou une très petite dame), à Varsovie en Pologne. - Czarek Sokolowski/AP/SIPA

 

Quatre moines trappistes dans l'isoloir, en Belgique.
Quatre moines trappistes dans l'isoloir, en Belgique. - Olivier Matthys/AP/SIP

 

Deux femmes ont voté en costume folklorique à Bujak en Hongrie, le 26 mai 2019.
Deux femmes ont voté en costume folklorique à Bujak en Hongrie, le 26 mai 2019. - Peter Komka/AP/SIPA

 

Une urne mobile, pratique pour ce fermier hongrois vivant à Szentkiraly.
Une urne mobile, pratique pour ce fermier hongrois vivant à Szentkiraly. - Sandor Ujvari/AP/SIPA

 

 

11h28 : Vincent Lambert et anti-IVG… La droite tente d’expliquer sa défaite

La droite doit « se déringardiser d’urgence » et « abandonner son conservatisme sociétal », a estimé lundi le secrétaire général délégué des Républicains (LR) Geoffroy Didier, au lendemain d’une déroute sans précédent aux élections européennes (8,44 %).

« La droite doit se déringardiser d’urgence et doit notamment abandonner son conservatisme sociétal. L’avenir de la droite ça peut pas être d’être contre l’IVG », a déclaré Geoffroy Didier sur France Inter. « Nous avons perdu un point lorsque François-Xavier (Bellamy), malgré tout le respect que je lui porte, a commencé à faire revenir son conservatisme sociétal sur le dessus de la table en devenant un acteur de l’histoire sur Vincent Lambert », a-t-il ajouté.

« Cette droite-là ne nous fera jamais gagner, elle nous condamnera à l’échec », a-t-il conclu.

11h11 : Nathalie Loiseau a « fait le boulot » en « sautant du plongeoir le plus haut »

« Ni victoire, ni déroute, ni défaite, un bon score » : la tête de liste Renaissance Nathalie Loiseau a nié lundi sur Europe 1 tout échec de son parti aux Européennes, considérant avoir « fait le boulot ». « Je ne considère pas que ce soit un échec, ça fait deux ans que l’élection présidentielle a eu lieu, au bout de deux ans nous avons fait la preuve que la République en marche était un parti installé pour durer et pas un accident de l’histoire, que c’est un parti de la jeunesse française, donc c’est un parti d’avenir, et de ce point de vue là, beaucoup, beaucoup, beaucoup de commentateurs se sont trompés », a-t-elle déclaré.

« On est à moins d’un point du Rassemblement national et on a le même nombre de sièges que le Rassemblement national qui fait moins bien qu’en 2014 », a-t-elle insisté, « donc je considère qu’on a fait le boulot ». Elle a rappelé qu'« en 2014 la majorité de l’époque faisait 14 % ».

Interrogée sur la campagne, elle a reconnu y avoir « pris goût. C’était ma première campagne. Apprendre à nager au niveau national, en sautant du plongeoir le plus haut, ça prouve qu’on sait nager », a-t-elle expliqué, affirmant avoir montré qu’elle était « coriace ».

10h44 : Le gouvernement Merkel plus fragilisé que jamais

Le gouvernement d’Angela Merkel pourra-t-il aller à son terme ? L’incertitude est plus grande que jamais en Allemagne après le camouflet des élections européennes pour le centre-droit de la chancelière mais surtout pour son allié social-démocrate.

Si les deux formations conservatrices de l’alliance au pouvoir ont limité la casse ensemble avec 28,9 % des suffrages au final, la CDU de la chancelière avec 22,6 % recule de 7,4 points par rapport au dernier scrutin. Mais c’est du côté social-démocrate que les problèmes sont les plus sérieux et pourraient précipiter à terme la fin de l’actuelle coalition. "La débâcle du SPD fait tanguer la coalition", juge le quotidien Bild lundi. Le parti allemand n’a recueilli que 15,8 % des suffrages, en repli de plus de 11 points, se faisant doubler par des Verts qui doublent leur précédent score à 20,5 % et s’imposent comme la deuxième force politique du pays.

Dans la matinée, les états-majors des partis de la coalition se réunissent séparément pour analyser leurs scores. Puis, selon des médias allemands, une réunion autour d’Angela Merkel doit avoir lieu.

10h40 : Quels pays sont épargnés par la poussée eurosceptique ?

L’Europe fait ses comptes. Si en France, en Italie ou au Royaume-Uni, les eurosceptiques ont fait le plein de voix, plusieurs pays du continent ont été épargnés. 20 Minutes fait un tour d’horizon de ces pays où le populisme dégringole.

10h19 : Ils ont voté quoi les Français à l’étranger ?

Pas concernés par les européennes, les Français de l’étranger ? Les chiffres de l’abstention ont en tout cas explosé. Sur 1.247.127 personnes inscrites sur les listes électorales, seules 228.929 personnes sont allées voter. L’abstention est chiffrée à 81,64 %.

C’est Nathalie Loiseau (LREM/MoDem) qui arrive en tête avec 36,84 %, suivie loin derrière par Yannick Jadot (EELV) qui totalise 20,52 % des suffrages. François-Xavier Bellamy (LR) obtient la 4e place (8,33 %) et le Rassemblement national remporte 7,10 % des voix. Suivent Raphaël Glucksmann (6,86 %), Manon Aubry (LFI) (5,17 %) et Benoît Hamon (DVG) (3,50 %).

10h07 : Pourquoi avez-vous voté pour le parti animaliste?

Comme on le disait plus bas, le parti animaliste a créé la surprise parmi les petits partis, en totalisant 2,2% des voix. Si vous avez voté pour cette liste hier, envoyez votre témoignage à 20 Minutes. Et je vous remets un gif de chien, juste comme ça.

10h02 : Affiche publicitaire, mots doux ou parodies… Les bulletins nuls les plus originaux des électeurs repérés sur les réseaux sociaux

Certains électeurs ont fait preuve d’imagination (et d’humour) en déposant leur bulletin dans l’urne : vous pouvez lire notre article par ici.

 

09h54 : Autre conséquence de cette campagne des européennes, la chute du chancelier conservateur Sebastian Kurz en Autriche

Le parti d’extrême droite autrichien FPÖ va joindre ses voix à celles de la gauche pour démettre le chancelier conservateur Sebastian Kurz lors d’une motion de censure ce lundi. A elles deux, les formations politiques possèdent la majorité absolue.

Sebastian Kurz, futur ex-chancelier autrichien, le 21 mai 2019.
Sebastian Kurz, futur ex-chancelier autrichien, le 21 mai 2019. - Michael Gruber/AP/SIPA

 

La coalition droite-extrême droite au pouvoir en Autriche a explosé il y a une semaine après la diffusion d'une vidéo compromettante pour le FPÖ et des législatives anticipées sont prévues en septembre.

 

09h52 : Les Républicains (LR) réunissent ce lundi à 18 heures leur bureau politique

09h32 : Qui va succéder à Jean-Claude Juncker ?

Petit rappel : un successeur à Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, doit être désigné par les 28 chefs d’Etat et obtenir une majorité au Parlement.

Pour l’instant, trois candidats sont officiellement en lice :
- L’Allemand Manfred Weber, le favori de la droite
- Le Néerlandais Frans Timmermans, l’espoir de la gauche
- La Danoise Margrethe Vestager, la dame de fer des libéraux
- Le Français Michel Barnier, le candidat surprise

Plus d’explications dans notre article, par ici !

09h06 : Emmanuel Macron fait le tour des chefs d’Etat européens

Gros programme européen à l’agenda d’Emmanuel Macron. Avant le sommet européen de mardi soir, Emmanuel Macron doit s’entretenir plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, par téléphone ou au cours d’un dîner. Parmi eux, l’espagnol Pedro Sanchez, les Premiers ministres du groupe de Visegrad (Slovaquie, République tchèque, Pologne, Hongrie), le président du conseil Donald Tusk et Angela Merkel.

Ces derniers jours, Emmanuel Macron a reçu le Néerlandais Mark Rutte et le Portugais Antonio Costa. Emmanuel Macron a également appelé dimanche soir au téléphone la chancelière Angela Merkel.

08h42 : Qui veut la tête de Laurent Wauquiez ?

Selon le journaliste Paul Larrouturou, dans le Canard enchaîné de la semaine dernière, Nicolas Sarkozy rappelle à toutes fins utiles qu’il a démissionné au lendemain de son échec aux européennes en 1999.

 

08h36 : Un petit résumé des résultats en France, ça vous tente ?

C’est par ici, et c'est en vidéo !

 

08h24 : Qui est arrivé en tête dans votre commune ?

Des Landes aux Ardennes en passant par le Finistère, les résultats par ville, par département ou par région, c'est par ici !

08h16 : Les Verts font un score décevant en Suède, pays de Greta Thunberg

Les Suédois ont-ils été saoulés d’entendre Greta Thurnberg leur dire de trier leurs déchets ? Je pose la question.

 

08h11 : En Grèce, les observateurs signalent le crépuscule d’Aube Dorée

Le parti d’extrême-droite grec, considéré comme néo-nazi par ses adversaires, perd la moitié de ses voix par rapport aux européennes de 2014.

 

07h53 : Un dernier point sur la France avant d’aller observer ce qu’il se passe ailleurs en Europe

Parmi les petits partis, le parti Animaliste a créé la surprise lors de ce scrutin. Si leur score (2,2 %) ne leur permet pas d’envoyer un député au Parlement (il faut atteindre 5 %), le parti double ses résultats par rapport aux législatives de 2017, rappelle Le Monde.

Opposés à la corrida, aux animaux de cirque, aux expériences scientifiques sur les animaux, les animalistes ont reçu le soutien de personnalités comme Brigitte Bardot, Laurent Baffie ou Dave…

07h47 : Yannick Jadot, l’une des surprises de cette élection, s’exprime au lendemain du scrutin

La nuit a été courte pour Yannick Jadot, qui a fêté sa troisième place inattendue hier soir aux européennes. Invité sur Franceinter ce lundi matin, il s’est félicité de son résultat : « L’écologie est en train de devenir le centre de gravité politique européen. (…) Notre responsabilité est la construction d’une alternative afin de conquérir le pouvoir pour sortir la France du face à face entre le libéralisme et le populisme. »

 

07h33 : Valérie Pécresse envoie un message assez clair à Laurent Wauquiez

Après le score décevant des Républicains aux européennes (8,48 %, historiquement bas), la crise repart de plus belle. Ce lundi, Valérie Pécresse a indiqué sur RTL qu’elle démissionnerait « à la place » du patron du parti.

07h25 : On sait enfin qui arrive en tête entre LFI et le PS

C’est La France insoumise qui s’impose avec 6,31 % des voix, quelques dixièmes de points devant l’alliance Parti Socialiste-Place Publique, qui recueille 6,19 %, son plus mauvais score pour des européennes.

7h15 : Entre le RN et LREM, la différence est moins nette que prévu : les deux partis enverront le même nombre de députés au Parlement européen

Tout s’est joué à 205.000 voix près. La liste du Rassemblement national de Jordan Bardella devance de 0,9 point la liste LREM-MoDem soutenue par le président Emmanuel Macron (23,31 % contre 22,41 %), selon les résultats définitifs communiqués lundi matin par le ministère de l’Intérieur.

Les deux listes obtiendront le même nombre (23) de députés élus au Parlement européen après la sortie du Royaume-Uni de l’UE. La liste RN menée par Jordan Bardella obtient 5.281.576 voix, soit 205.213 voix de plus que la liste LREM-Modem de Nathalie Loiseau.

7h05 : Bonjour et bienvenue dans ce live !

Quels sont les résultats définitifs ? Quelles réactions politiques chez les vainqueurs et des déçus ? Quelles conséquences en France et en Europe ? On répond à toutes ces questions ensemble au lendemain du scrutin européen.