Elections européennes: Le vote a commencé en Outre-mer

AUX URNES A midi samedi en Martinique, la participation s’élevait à 5 %, contre 4 % à la même heure il y a cinq ans

VRB avec AFP

— 

Une carte électorale, et des tracts des candidats aux élections européennes du 26 mai 2019
Une carte électorale, et des tracts des candidats aux élections européennes du 26 mai 2019 — ALLILI MOURAD/SIPA

Le coup d’envoi est donné. Le vote pour les élections européennes a débuté ce samedi en Outre-mer, avec Saint-Pierre et Miquelon, qui a donné le coup d’envoi du scrutin à midi, avant la Guyane, les Antilles et la Polynésie.

Si le scrutin des européennes a lieu dimanche en France métropolitaine, il se déroule dès samedi dans une moitié des territoires ultramarins (Saint-Pierre et Miquelon, Guyane, Martinique, Guadeloupe, Saint-Barthélemy, Saint-Martin et la Polynésie française) ainsi que pour les Français habitant le continent américain, en raison du décalage horaire.

Saint-Pierre et Miquelon ouvre le bal

Comme à chaque élection​, les quelque 5.000 inscrits de Saint-Pierre et Miquelon, petite collectivité française de l’Atlantique nord, voisine du Canada, ouvrent le bal. La Guyane a commencé à voter à 13 heures, les Antilles à 14 heures et la Polynésie votera à 20 heures. Le vote démarrera à 22 heures à Wallis-et-Futuna et à 23 heures en Nouvelle-Calédonie où il sera déjà dimanche dans ces territoires-là.

Comme la métropole, les habitants de La Réunion voteront dimanche, mais dès 6 heures, et ceux de Mayotte à partir de 7 heures. En 2014, l’abstention avait atteint un record en Outre-mer, à 83 %. La palme était revenue à la Guadeloupe (90,74 % d’abstention) et la Guyane (89,99 %), tandis que La Réunion s’était abstenue à 79,64 %, Mayotte à 66,63 % et Wallis-et-Futuna à 51 %.