Toulouse: A douze jours des élections, il manque toujours 80 assesseurs pour tenir les bureaux de vote

EUROPEENNES A douze jours des élections européennes, la mairie n’a toujours pas son quota d’assesseurs volontaires. Elle compte encore sur la mobilisation des partis politiques

Beatrice Colin

— 

Dans un bureau de vote pour les élections municipales à Toulouse.
Dans un bureau de vote pour les élections municipales à Toulouse. — FRED SCHEIBER

Pour les panneaux électoraux, la mairie a réussi le challenge d’en trouver 34 à apposer devant chacun des 263 bureaux de la Ville rose. Mais pour l’heure, si elle a rempli les conditions du code électoral pour les questions d’affichage, du côté des moyens humains, le compte n’y est pas.

A douze jours des élections européennes, il manque toujours des assesseurs à l’appel pour tenir les bureaux de vote la journée entière du 26 mai.

« Ils ont jusqu’à la veille pour se faire connaître, certains partis politiques attendent la dernière semaine pour envoyer leur liste. Nous avons besoin au total d’un peu moins de 530 assesseurs et aujourd’hui il nous en manque 80 », explique Sacha Briand (LR), l’adjoint en charge des élections.

Inscription en ligne

Ces dernières années, il a constaté « un effondrement du nombre d’assesseurs désignés par un candidat ». « Si les 34 listes désignaient chacune 10 assesseurs nous n’aurions aucun problème, car la campagne de recrutement que nous avons lancée a, par ailleurs, bien marché », poursuit l’élu.

Sacha Briand reste toutefois confiant et a prévu de pouvoir mobiliser quelques agents municipaux en plus, si besoin. Ils avaient été sur le pont au deuxième tour de la Présidentielle 2017 pour pallier le déficit de scrutateurs des représentants de LREM et du FN.

Les citoyens qui auraient encore l’envie de participer peuvent toujours déposer leur candidature en ligne sur le site de la mairie.