VIDEO. Elections européennes: Mélenchon dénonce la taille réduite des panneaux électoraux à Marseille

ELECTION Selon le député de Marseille et candidat aux européennes, la mairie n’a pas installé assez de panneaux d’affichage d’une taille suffisante

Mathilde Ceilles

— 

Sur les panneaux d'affichage en vue des élections européennes, de très nombreuses listes se côtoient.
Sur les panneaux d'affichage en vue des élections européennes, de très nombreuses listes se côtoient. — ALLILI MOURAD/SIPA
  • Dans un communiqué publié ce lundi, Jean-Luc Mélenchon se plaint de l'utilisation des panneaux d'affichage à Marseille pour les élections européennes. 
  • Ne disposant pas de suffisamment de panneaux, la mairie a en effet a décidé de les scinder en deux.
  • Dans un communiqué, la ville assure « respecter ses obligations »

Un problème de taille, selon Jean-Luc Mélenchon. Dans un communiqué paru ce lundi, le député La France Insoumise de Marseille, également candidat aux élections européennes, affirme que les panneaux pour les affiches des candidats aux européennes ne sont pas assez grands et nombreux à Marseille. « Ce lundi 13 mai, date de la campagne officielle pour les élections européennes en France, nous découvrons à Marseille que les panneaux officiels ont été divisés en deux pendant le week-end », écrit le chef de file de la France Insoumise.

Le hic ? « L’emplacement légal pour notre affichage électoral est plus petit que le format imposé aux affiches officielles. » Comprenez : en installant moins de panneaux que de candidats, la mairie a opté pour l’affichage de plusieurs candidats par panneau. Aussi, selon la France insoumise, il n’y a pas assez de place pour coller son affiche en entier, sans la voir se faire recouvrir par l’affiche d’un concurrent électoral. « La deuxième ville de France se guignolise elle-même en se montrant moins efficace que le plus humble village du pays », tacle Jean-Luc Mélenchon.

La ville dit « respecter ses obligations »

Et de lancer : « le choix de la mairie transforme en pantalonnade grotesque l’affichage officiel. La seule opinion qui sera affichée ainsi est celle des responsables municipaux qui ridiculise cette élection et se moque des électeurs. »

Dans un communiqué de presse, la ville de Marseille assure « respecter ses obligations ». « De nombreuses préfectures ont alerté le ministère de l’Intérieur sur le fait que les mairies ne disposent pas d’un nombre suffisant de panneaux électoraux », écrit la mairie. Ces élections comprennent en effet pas moins de 34 listes. En réponse, le ministère a donné un certain nombre d’autorisations, dont celle de scinder les panneaux électoraux pour leur utilisation.