Européennes: l'ancienne avocate de Jacqueline Sauvage candidate sur une liste féministe

26 MAI Nathalie Tomasini a choisi le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, pour se déclarer

R. G.-V. avec AFP

— 

Nathalie Tomasini (à droite) se lance dans la bataille des européennes.
Nathalie Tomasini (à droite) se lance dans la bataille des européennes. — JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Du prétoire au Parlement européen ? L'avocate Nathalie Tomasini, qui a notamment défendue Jacqueline Sauvage, a annoncé vendredi être candidate aux élections européennes sur une liste paritaire pour "les droits des femmes".

"J'ai souhaité me présenter aux élections européennes, soutenue par une liste de personnes engagées et convaincues, pour créer un nouvel équilibre entre les genres que seule la reconnaissance des droits des femmes peut optimiser, pour créer le monde de demain" a déclaré Nathalie Tomasini, dans un communiqué envoyé à l'occasion de la 42e Journée internationale pour les droits des femmes.

223.000 femmes victimes de violences conjugales

La liste sera "transversale" et indépendante des partis politiques, a-t-elle ajouté. Selon elle, il est "indispensable de porter la voix de toutes ces femmes opprimées, violentées, harcelées, et de mener un combat sur le plan européen pour faire avancer et harmoniser la législation dans ce domaine", écrit cette avocate, "spécialisée dans la défense des droits des femmes".

Elle rappelle qu'aujourd'hui "encore, chaque année 223.000 femmes se déclarent de violences conjugales" et que depuis le début de l'année, tous les deux jours une femme meurt sous les coups de son compagnon (tous les trois jours en 2018), et que "les hommes perçoivent en moyenne un salaire supérieur de 22,8% à celui des femmes".

0,29 % en 2014

Me Tomasini a défendu, avec Janine Bonaggiunta, Jacqueline Sauvage, devenue un symbole des victimes de violences conjugales. Au terme d'un long parcours judiciaire et très médiatisé, Mme Sauvage avait été le 28 décembre 2016 graciée par le président François Hollande, après quatre ans de prison pour le meurtre de son mari violent.

Lors des élections européennes de 2014, une liste féministe s'était déjà présentée. A l'époque dans la circonscription de l'Île-de-France (les circonscriptions régionales ont été supprimées cette année). Caroline de Haas avait reçu 8.852 voix, soit 0,29 % des suffrages.