Amiens: A deux ans des élections municipales, vers une alliance entre sortants et LREM ?

MUNICIPALES Les maires viennent de boucler la première partie de leur mandat. A deux ans des élections municipales, « 20 Minutes » se demande quelles sont les forces en présence à Amiens…

Mikaël Libert
— 
L'actuelle maire (UDI) d'Amiens, Brigitte Fouré.
L'actuelle maire (UDI) d'Amiens, Brigitte Fouré. — F. Lo Presti / AFP
  • La maire sortante d’Amiens, Brigitte Fouré, candidate a sa succession.
  • L’élue ouvre sa porte à LREM pour l’élection municipale de 2020.
  • L’adversaire à battre n’est plus le PS, mais La France insoumise.

Les ennemis de mes ennemis… Le paysage politique a radicalement changé depuis les dernières élections municipales, en 2014. Amiens, ne fait pas exception à la règle. Pour l’échéance de 2020, l’équipe sortante de Brigitte Fouré n’a plus en ligne de mire le Parti socialiste (PS), mais la France insoumise (LFI). Afin de remporter un second mandat, la maire se dit prête à faire de la place aux marcheurs sur sa liste.

Que va faire la maire sortante, Brigitte Fouré ?

Ce n’est plus une surprise, l’actuelle maire (UDI) d’Amiens est candidate à sa succession. « Et si Alain Gest (LR) est partant, j’irai avec lui évidemment », affirme Brigitte Fouré. Le mariage UDI-LR semble toujours d’actualité. Maintenant, la question est de savoir si un ménage à trois est envisageable avec La République en marche (LREM). « Une équipe municipale a une ou plusieurs étiquettes, ses projets sont trans-partisans. Ca paraît dans la logique d’envisager une alliance avec En marche », a déclaré la Brigitte Fouré.



Que va faire LREM ?

Si la maire sortante a ouvert sa porte à LREM pour les municipales de 2020, le parti de la majorité est, lui, plus prudent : « Nous allons recueillir les attentes des citoyens puis construire notre programme, explique Laurence David, représentante de LREM dans la Somme. Il y a une équipe sortante, à nous de voir comment on peut travailler avec elle. On ne ferme pas la porte. Mais avant, il faut que nous ayons un parti qui soit fort localement, structuré et avec un projet. N’allons pas plus vite que la musique », tempère-t-elle.

Qui pourra-t-on voir en face ?

Le Front national (FN) va y aller, pour la forme : « Il y aura une liste, c’est certain, confirme Jean-Louis Soufflet, chargé de mission pour le FN dans la Somme. Si on arrive à faire 20 % [15,81 % au 2nd tour en 2014], on sera contents », reconnaît-il.

Côté PS, 20 Minutes n’a trouvé personne pour lui répondre. « je ne sais pas s’il y aura un ou plusieurs candidats socialistes, ironise la maire sortante. Ils sont un peu éparpillés entre la tendance Valls et Hamon dans le département ».

L’adversaire qui fait peur est ailleurs : « La tendance lourde à Amiens, c’est la France insoumise avec François Ruffin », concède Brigitte Fouré. « Ce qui est sûr, c’est que nous serons présents pour les municipales à Amiens », affirme Pablo Toledo, militant qui s'exprime au nom de LFI dans la Somme. Sur une possible candidature de François Ruffin, mystère : « Pour la liste, ce ne sera pas avant six mois de l’échéance ».