Législatives: Anne Hidalgo soutient Jean-Christophe Cambadélis, mal en point dans sa circonscription de Paris

SOUTIEN Il se présente pour un sixième mandat de député...

L.Gam. avec AFP

— 

Anne Hidalgo et Jean-Christophe Cambadélis, en grande conversation, lors du lancement de la campagne des élections européennes en avril 2014.
Anne Hidalgo et Jean-Christophe Cambadélis, en grande conversation, lors du lancement de la campagne des élections européennes en avril 2014. — JACQUES DEMARTHON / AFP

La menace de l’élimination plane sur le secrétaire du PS. Jean-Christophe Cambadélis, qui se présente dans la 16e circonscription de Paris, dans le nord-est de la capitale pour les législatives, a reçu la visite d’Anne Hidalgo ce vendredi. Ils se sont déplacés dans un fast-food casher, l’occasion pour la maire de Paris d’afficher un soutien clair : « On a besoin de députés comme lui, qui savent à quoi ils s’engagent ».

Jean-Christophe Cambadélis brigue un sixième mandat de député mais il est menacé d’élimination dès le premier tour. « Elle pensait que je n’étais pas le plus à plaindre », a-t-il déclaré concernant Anne Hidalgo. A l’échelle nationale, les sondages donnent le Parti socialiste et ses alliés autour de 8 % à 9 % des intentions de vote, avec des projections de 20 à 35 sièges, très loin derrière La République en marche (LREM).

>> A lire aussi : Législatives: Jean-Christophe Cambadélis fait campagne sur une palette en bois… et devient un mème

Confiant ou presque...

Le 2 mai, le patron du PS a déjà reçu le soutien de l’ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve, en visite éclair dans sa circonscription.

Député depuis 1988, Jean-Christophe Cambadélis risque pourtant d’être battu aux législatives, pris en tenaille dans la 16e circonscription de Paris entre le secrétaire d’État au Numérique Mounir Mahjoubi et la candidate LFI, Sarah Legrain. Vendredi, il a pourtant assuré qu’il « allait être au second tour » de l’élection législative, battant « au moins un des deux candidats » LREM ou LFI.

Mais « chaque voix compte », a-t-il également reconnu. Le candidat a donc prévu une longue soirée en compagnie de la maire de Paris, avec les commerçants d’abord, puis les associations et les jeunes du XIXe arrondissement. « Et on fera du boîtage (tractage dans les boîtes aux lettres, ndlr) jusqu’à minuit », a-t-il assuré. « Jusqu’à la dernière seconde », avant la fin de la campagne officielle pour le scrutin de dimanche.