Législatives: 428 candidats En marche! investis, dont 52% de la société civile et 50% de femmes

ANNONCE La République en marche avait annoncé cinq critères sur lesquels les candidats seraient choisis…

Coralie Lemke

— 

Le secrétaire général du parti d'Emmanuel Macron, Richard Ferrand, a annoncé jeudi 11 mai 2017 l'investiture de 428 candidats de la République en marche.
Le secrétaire général du parti d'Emmanuel Macron, Richard Ferrand, a annoncé jeudi 11 mai 2017 l'investiture de 428 candidats de la République en marche. — AFP

​Sur les 577 candidats qui représenteront le parti La République en marche, le profil de 428 d’entre eux a été dévoilé cet après-midi. Le secrétaire général du mouvement, Richard Ferrand, est revenu sur les cinq critères évoqués par le parti pour faire son choix pour les législatives.

>> A lire aussi : EN DIRECT. Législatives. En marche! n'investit pas Valls mais ne présente pas de candidat contre lui...

  • Parité

L’égalité des sexes serait respectée. « Sur les 428 candidats choisis, 214 sont des femmes et 214 sont des hommes », a annoncé Richard Ferrand.

  • Renouvellement

Il y a légèrement plus de candidats issus de la société civile. « 52 % d’entre eux n’ont jamais exercé de mandat. Nous avons donc tenu notre promesse. » Le plus jeune de tous les candidats a 24 ans, la plus âgée 72 ans. 4 % sont des personnes retraitées, 2 % recherchent un emploi et 1 % sont des étudiants.

  • La pluralité politique

Le secrétaire général de La République en marche l’assure, toutes les sensibilités politiques seront représentées. « Les candidats sont issus de l’ensemble du spectre républicain. Ils sont l’expression de la recomposition du paysage politique français. »

  • La probité

Pour soumettre son profil au mouvement du futur président de la République, l’une des conditions sine qua non était de ne jamais avoir été condamné par la justice. « Tous les candidats se sont engagés à avoir un casier judiciaire vierge et à n’avoir jamais été déclaré inéligible », assure Richard Ferrand.

  • La cohérence

« Ils se sont engagés à soutenir et à mettre en œuvre notre contrat avec la nation », a-t-il souligné.