VIDEO. Cérémonie du 8 Mai: Retrouvailles chaleureuses entre Hollande et Macron sous l'Arc de Triomphe

POLITIQUE Pour les gens qui parlaient d’une « trahison » de François Hollande par Emmanuel Macron, la scène a pu paraître surprenante…

F.F. avec AFP
— 
Paris, le 8 mai 2017. François Hollande et Emmanuel Macron lors de la traditionnelle cérémonie du 8 mai.
Paris, le 8 mai 2017. François Hollande et Emmanuel Macron lors de la traditionnelle cérémonie du 8 mai. — Francois Mori / POOL / AFP

A peine élu, Emmanuel Macron a assisté ce lundi matin aux cérémonies du 8 mai au côté du président sortant François Hollande. Les retrouvailles entre le président de la République et son ancien ministre de l’Economie se sont révélées plutôt chaleureuses.

>> A lire aussi : «Macron partage beaucoup des défauts de l’orateur Hollande»

Le chef de l’Etat a déclaré ressentir « beaucoup d’émotion » à donner, lors de ces cérémonies, « la marche à suivre » à Emmanuel Macron, qui, dans son parcours politique, l’a « suivi » puis « s’est émancipé », sans trahir, et « a été élu ».

Côte à côte

Le président élu accompagnait le chef de l’Etat aux commémorations du 72e anniversaire de la victoire du 8 mai 1945. Après une poignée de mains et une accolade, ils ont déposé ensemble une gerbe devant la tombe du soldat inconnu et rallumé la flamme sous l’Arc de Triomphe. Les deux dirigeants seront également ensemble mercredi lors de la Journée nationale des mémoires de l’esclavage.

>> Suivez en direct l'actualité au lendemain de l'élection d'Emmanuel Macron

Des internautes ont d’ailleurs remarqué la complicité qui semblait unir les deux hommes ce lundi matin alors même qu’Emmanuel Macron avait décidé de quitter le gouvernement pour se présenter à la présidentielle avant que François Hollande n’annonce son intention de ne pas briguer un nouveau mandat. Certains ont ironisé sur le sujet.

Les législatives dans le viseur

Emmanuel Macron a également reçu les félicitations « pour cette belle élection » d’un autre prédécesseur présent sur les Champs-Élysées, Nicolas Sarkozy, qui « souhaite du fond du coeur le meilleur pour la France » mais sait « d’expérience » qu’à présent, « le difficile commence ».

Plus jeune président de l’histoire de la République (39 ans), Emmanuel Macron doit désormais dévoiler le nom de son Premier ministre, attendu dimanche, et la composition du futur gouvernement avant de solliciter une majorité aux législatives (11-18 juin).