Résultat présidentielle: «Emmanuel Macron remporte 90% des suffrages à Paris», selon Anne Hidalgo

PRESIDENTIELLE Venez suivre les résultats du second tour de l'élection présidentielle avec nous et découvrir le visage du successeur de François Hollande...

Fabrice Pouliquen

— 

Emmanuiel Macron, les bras en l'air, à son arrivée sur l'esplanade du Louvre où il avait réuni ses partisans ce dimanche 7 mai, soir du second tour.
Emmanuiel Macron, les bras en l'air, à son arrivée sur l'esplanade du Louvre où il avait réuni ses partisans ce dimanche 7 mai, soir du second tour. — AFP

L'ESSENTIEL

  • Emmanuel Macron est le 8e président de la Ve République. Il a remporté le scrutin avec 66,06% des voix contre donc 33,94% pour Marine Le Pen.
  • L'abstention est estimée à 25,3%. Une situation jamais vue depuis 1969
  • François Hollande et de nombreux ministres du gouvernement ont salué la victoire du candidat d'En Marche! 
  • Revivez la journée électorale du second tour par ici
  • Revivez le premier discours d'Emmanuel Macron, président, au Louvre 

REVIVEZ LA JOURNEE ELECTORALE GRACE AUX SNAPS DE 20 MINUTES

A LIRE AUSSI

>> Les comparatifs des programmes des deux candidats

>> QUIZ. Avez-vous bien suivi la campagne présidentielle?

Ce live est à présent terminé, merci de l'avoir suivi. Rendez-vous par ici pour suivre ce lendemain d'élection.

4h38: Vannes, WTF et poésie, l'Internet commente la victoire de Macron en GIFs

#Craquage. Après une longue et difficile campagne, Internet était dimanche soir en mode relâchement et pétage de plombs général. Emmanuel Macron et les moments étranges de sa soirée, Marine Le Pen, les candidats du premier tour et des primaires, Donald Trump, Vladimir Poutine… personne n’a été oublié dans la valse de GIFs qui a fait gazouiller Twitter. On vous a fait une sélection.

3h11: Petit récap' des moments «malaise» de la soirée électorale de Macron

Le discours déprimant au prompteur, la longue marche vers la pyramide du Louvre, le moment Illuminati... On passe en revue les moments «malaise» de la soirée.

 

2h13: Le PS doit être «constructif» et «exigeant» vis-à-vis de Macron, estime Najat Vallaud-Belkacem

La ministre de l'Education nationale, qui s'était engagée en politique après la qualification de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle le 21 avril 2002, a estimé que «l'essentiel» avait été fait après la défaite de Marine Le Pen. «Le FN a été battu, les idées d'extrême droite n'ont pas remporté le combat», a-t-elle constaté. Quoi qu'on pense du programme d'Emmanuel Macron, «c'est la victoire d'une France ouverte et optimiste contre une France rance et étriquée», a-t-elle insisté.

«Mais ensuite, il faut bien distinguer le deuxième temps qui vient, celui des législatives», a-t-elle poursuivi, jugeant «important de garder son identité politique». «Je pense qu'à l'Assemblée nationale, demain, les électeurs auront besoin que soient portées les idées qui ont été absentes pour certaines au second tour de la présidentielle», a-t-elle déclaré, appelant à être «à la fois constructif et exigeant».

«Moi, demain, quand Emmanuel Macron voudra augmenter le minimum vieillesse, je considère que c'est une bonne politique, et je la soutiendrai», a explicité la ministre. A l'inverse, «quand il voudra renforcer le contrôle sur les chômeurs et suspendre leurs allocations quand ils auront refusé deux offres d'emploi, je considère que ça n'est pas une bonne politique et donc je le combattrai», a-t-elle assuré.

2h07: Justin Trudeau a félicité Macron au téléphone

Le Premier ministre canadien a félicité dimanche le candidat d'En Marche! «de son élection à la présidence de la République française» au cours d'un entretien téléphonique. «Je suis impatient de travailler de près avec le président désigné Macron au cours des prochaines années» pour «mettre en oeuvre un agenda progressiste afin de promouvoir la sécurité internationale», renforcer la collaboration sur la science et la technologie et «créer de bons emplois pour la classe moyenne des deux côtés de l'Atlantique», a déclaré Justin Trudeau.

1h50: Macron à 66,06%, Le Pen à 33,94%

Selon les résultats quasi définitifs fournis par le ministère de l'Intérieur. L'abstention est de 25,38%.

1h47: Juifs et musulmans saluent la victoire de Macron

Le Grand rabbin de France a salué dimanche la victoire d'Emmanuel Macron face à Marine Le Pen, se réjouissant du «triomphe des valeurs républicaines», alors que la Mosquée de Paris y voyait un signe d'«unité» face «aux menaces de division».

Les catholiques, par le biais d'un tweet du porte-parole de la Conférence des évêques de France, se sont contentés d'adresser leurs voeux et prières au nouveau président, «pour sa lourde mission au service de la France en vue du bien commun».

 

1h25: L'euro grimpe face au dollar et au yen après la victoire de Macron

Après l'élection du candidat français libéral et pro-européen, l'euro s'affichait en hausse face aux principales devises lundi matin en Asie. Peu après l'annonce des résultats du scrutin, l'euro est monté à 1,1023 dollar, contre 1,09998 vendredi soir à New York. Il atteignait ainsi son plus haut niveau depuis novembre, mais les gains étaient plutôt modestes par rapport au premier tour. Vis-à-vis de la devise nippone, la monnaie commune grimpait aussi, s'affichant à 124,59 yens, son cours le plus élevé en un an, contre 124,05 yens en fin de semaine dernière.

1h19: «Le coeur du projet» de Macron «risque de nous affaiblir», estime Duflot

«Si Emmanuel Macron apporte des réponses qui vont dans le bon sens, il faudra les soutenir mais je suis absolument convaincue que le coeur du projet qu'il défend risque de nous affaiblir sur un certain nombre de ces critères», a déclaré l'ancienne ministre EELV sur BFM TV.

«Un certain nombre de personnes ne vont pas faire d'offre politique à Emmanuel Macron, j'en fais partie. Nous sommes nombreux à vouloir d'une gauche sociale, écologiste, cohérente avec ses valeurs». Le FN «n'a pas le monopole de l'opposition s'il faut s'opposer à des mesures d'Emmanuel Macron le cas échéant», a poursuivi la députée écologiste de Paris.

1h12: Marine Le Pen s'enracine un peu plus dans les Hauts-de-France

Malgré la montée en puissance d'Emmanuel Macron entre le premier et le deuxième tour, le FN a accentué dimanche son enracinement dans les Hauts-de-France, s'imposant dans l'Aisne et le Pas-de-Calais. 

Dans l'ensemble de la région, Macron s'impose avec 53% des voix (52,94% très précisément) contre 47% à son adversaire d'extrême droite. C'est 12,5 points de moins que sa moyenne nationale, et 12,5 points de plus pour Le Pen, qui progresse encore par rapport au deuxième tour des régionales de décembre 2015 (43%).

1h04: Macron démissionnera lundi de la présidence d'En Marche!

C'est son entourage qui l'annonce à l'AFP. «Un conseil d'administration d'En Marche! se tiendra [lundi] à l'heure du déjeuner. Emmanuel Macron y participera. Ce sera l'occasion pour lui de démissionner de la présidence du mouvement», a ajouté cette source.

00h36 : Theresa May a discuté du Brexit avec Emmanuel Macron

00h11 : « Il faut se réjouir car le pays a écarté un parti populiste dont la direction est fachisante », affirme l'eurodéputé Jean-Marie Cavada au Louvre

« C’est un succès implacable qui dit vraiment quelque chose. le peuple a envie de quelque chose de nouveau. Emmanuel Macron, qui n’était pas connu il y a trois ans et En Marche! qui n’existait pas il y a un an, ont séduit les Français », a confié l'eurodéputé à l'une de nos journalistes au Louvre. « Pour autant, il n’y a pas de quoi pavoiser ce soir, il faut une certaine modestie. Il faut aussi se réjouir car le pays a écarté un parti populiste dont la direction est fachisante, dirigé par une femme, on l’a vu lors de cette campagne, et je le vois au Parlement européen, qui ne connaît rien à rien ».

 

00h06 : Le fief de Nicolas Dupont-Aignan, a voté majoritairement pour le candidat d'En Marche!

Fervent soutien de Marine Le Pen à qui elle avait promis le poste de Premier ministre en cas de victoire, Nicolas Dupont-Aignan, maire de Yerres voit sa commune basculer pour Emmanuel Macron à 68,47%.

23h49: Marine Le Pen garde le sourire et bouge ses hanches sur le dancefloor

Les journalistes de la Nouvelle Edition donnent des nouvelles de Marine Le Pen depuis le Chalet du Lac à Vincennes où le FN a fermé les portes au public à 22h. Visiblement, Marine Le Pen s'amuse bien tout de même. 

 

23h43: Emmanuel Macron avec François Hollande, ce lundi, pour les cérémonies du 8 Mai

Emmanuel Macron sera au côté de François Hollande demain pour les commémorations sur les Champs-Elysée du 8 mai 1945. Ce sera de la première participation du président élu à une commémoration officielle, au lendemain de son élection. 

23h38: Emmanuel Macron obtient 78,27% des voix à Lille

Marine Le Pen obtient donc 21,73% des voix. L'absention, elle, a grimpé à 30,24%.

23h33: En Marche! en tête des intentions de vote aux législatives

Le mouvement d'Emmanuel Macron arrive en tête des intentions de vote pour le premier tour des élections législatives le 11 juin, selon deux sondages Kantar Sofres-Onepoint et Harris Interactive publiés dimanche soir.

En Marche! recueillerait entre 24% et 26% des intentions de vote, devant Les Républicains (22%), le Front National (21 à 22%), la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon (13% à 15%) et le PS (entre 8 et 9%).

23h31 : Entre l’abstention et le vote blanc, un Français sur trois n’a pas choisi dimanche

Entre l’abstention et les votes blancs et nuls, un Français sur trois a refusé de choisir dimanche entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, un niveau record depuis 1969.

Selon les résultats du ministère de l’Intérieur à 23h00 portant sur plus de 80 % des électeurs, l’abstention est de 24,52 %, un chiffre plus élevé qu’au premier tour (22,63 %) et le plus haut enregistré depuis la présidentielle de 1969 (31,4 %).

Outre cette abstention élevée, le ministère dénombre un nombre record de bulletins blancs et nuls qui approcherait les 12 % des votants ou 9 % des inscrits.

23h19 : « Emmanuel Macron remporte 90 % des suffrages à Paris », se félicite Anne Hidalgo

A 23h30, sur son site Internet dédié, le  n’a toutefois pas encore publié les résultats des 20 arrondissements de la capitale, mais seulement des quatre premiers. Et à chaque fois, en effet, le candidat d’En Marche obtient 90 % des suffrages. Voire plus.

23h09 : Peut-être le clip de la soirée

En voilà trois plus qu’heureux de la défaite de Marine Le Pen ce soir… « Marine Le Pen, on est désolé… Ce n’est pas ce soir qu’on va décoller », commencent, grand sourire et en imitant l’avion qui décolle, le youtubeur Bayou Sarr et deux de ses amis.

 

22h56 : Le Pas-de-Calais, le voilà le premier département « noir » de notre carte interactive

Les résultats continuent de tomber département par département et la carte interactive de 20 minutes se met à jour progressivement. Jusque-là, nous n’avions que des départements « orange », ayant voté majoritairement pour Emmanuel Macron. Mais à 22h58, un point « noir » apparaît tout au nord de l’Hexagone. Le Pas-de-Calais a voté à 52 % pour Marine Le Pen, candidate frontiste.

 

22h47: Mais aussi à Nantes et Lyon

Plusieurs manifestations «anticapitalistes», émaillées de quelques incidents, ont aussi eu lieu dimanche soir à Nantes et Lyon, dans la foulée de l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République.

A Nantes, environ 450 personnes selon la préfecture, se sont rassemblées derrière une banderole «Soyons ingouvernables» et aux cris de «Macron démission» ou «Macron dégage, résistance et sabotage», a constaté un photographe de l'AFP.

A Lyon, environ 300 personnes se sont rassemblées dès l'annonce des résultats pour un «troisième tour social». «Antifascistes et anticapitalistes», «face à Macron et au capital, lutte sociale», «on prend les mêmes et on recommence, foutage de gueule» pouvait-on lire sur les pancartes devant l'Hôtel de Ville.

22h47: Des Manifestations «anticapitalistes» à Paris...

A Paris, plus de 300 manifestants se sont rassemblés dans le quartier populaire de Ménilmontant (nord-est). Aux cris de «Tout le monde déteste la police», de jeunes hommes pour la plupart, vêtus de noir, cagoulés ou bas du visage dissimulé, ont jeté quelques projectiles. Les policiers ont répliqué par du gaz lacrymogène et les ont rapidement encerclés. La police a procédé à plusieurs interpellations, selon une source policière.

22h39: «Ce soir, la France qui l'a emporté»

«Tout le monde nous disait que c'était impossible, mais il ne connaissait pas la France, lance Emmanuel Macron. Merci de votre engagement, merci à vous.» (...) Je serai fidèle à l'engagement pris. Je défendrai la République.»

22h36 : L’entrée théâtrale d’Emmanuel Macron a fait beaucoup rire à 20 Minutes

Son premier discours, qui ne transpirait pas vraiment la victoire, pouvait déjà surprendre. Sa très longue marche pour arriver jusqu’au podium au milieu l’esplanade du Louvre, avec l'hymne européen en fond sonore, prête aussi à sourire.

Emmanuel Macron se dirige vers l'esplanade du Louvre, le 7 mai 2017.
Emmanuel Macron se dirige vers l'esplanade du Louvre, le 7 mai 2017. - AFP

 

 

22h24 : Marine Le Pen devrait totaliser près de 11 millions de voix

Avec 34,2 % des voix au second tour de la présidentielle, l’Extrême droit établit un nouveau record en France. « Ce n’est pas un détail » pour le quotidien Libération

« Dès demain, c’est le verre à moitié vide qu’il faudra assumer de regarder en face, estime le quotidien. Avec 34,2 % des suffrages au second tour de la présidentielle et plus de quelque 11 millions de voix, l’extrême droite atteint un nouveau record. »

22h11: BFMTV premier... Etonnant?

 

22h04 : Qui a dit « Monsieur Philippot, l’un des principaux responsables de la défaite de Marine Le Pen » ?

C’est Jean-Marie Le Pen. Elle était facile celle-là tant l'homme n’a pas attendu ce dimanche soir pour exprimer le peu de sympathie qu’il avait pour le vice-président du Front National. « Je croyais avoir compris que c’était monsieur Philippot qui voulait changer de nom. Comme il est un des principaux responsables de la défaite de Marine Le Pen, je pensais peut-être qu’il songeait à s’esquiver », a confié le fondateur du Front National au micro de RTL qui l’interrogeait sur la volonté de sa fille d’engager une mutation profonde au sein du parti.

22h02: Emmanuel Macron est en route pour Le Louvre

Le nouveau président de la République vient de quitter son QG dans le 15e arrondissement pour se rendre sur l'Esplanade du Louvre où l'attendent déjà bon nombre de ses partisans.

22h : Marion Maréchal-Le Pen reconnaît une «déception» et appelle à la «réflexion»

La députée FN Marion Maréchal-Le Pen a reconnu dimanche soir «une part de déception» après la victoire d'Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle et a appelé à mener une «réflexion» sur la stratégie menée pendant la campagne par son parti.

«Il y a aujourd'hui une réflexion à mener car nous n'avons pas réussi à imposer l'idée que cette élection était un référendum, un référendum pour ou contre la France, pour ou contre l'immigration massive, pour ou contre la fatalité de l'insécurité, pour ou contre la France libre et souveraine, pour ou contre l'Union européenne telle qu'elle fonctionne aujourd'hui», a-t-elle poursuivi.

La députée du Vaucluse a insisté sur le fait qu'il y avait «manifestement quelques leçons à tirer». «Il nous faut rassembler au-delà de Nicolas Dupont-Aignan», a-t-elle jugé.

21h49: Ambiance festive au Louvre... bien plus tendue à République

Si l'ambiance est à la fête sur l'esplanade du Louvre, un peu plus au nord dans la capitale, place de la République, où se tient la Nuit des barricades, la situation est nettement plus tendue entre forces de l'ordre et militants d'extrême-gauche, rapporte Caroline Politi, notre journaliste sur place.

 

21h46 : Quelles seront les premières mesures du quinquennat Macron ?

Rédiger un projet de loi sur la moralisation politique, approfondir la loi Travail El Khomri, créer un état-major permanent des opérations de sécurité intérieureLe détail à lire ici.

21h45: Bruno Le Maire drague déjà Macron…

L’ex-ministre de l’Agriculture (Les Républicains), candidat défait à la primaire de droite, s’est dit prêt à travailler dans une majorité de gouvernement autour du nouveau président de la République Emmanuel Macron.  

"Après, c'est mon parti qui fera le choix qu'il voudra bien faire, mais entre une logique partisane et une logique d'intérêt général, entre une logique sectaire et une logique au service de la nation, mon choix est fait depuis très longtemps. L'heure est trop grave pour le sectarisme et le côté partisan, l'heure est à la France et à l'intérêt général", a encore estimé Bruno Le Maire.

François Baroin, qui mènera la campagne de la droite pour les élections législatives, a prévenu sur France 2 que si Bruno Le Maire entrait au gouvernement il aurait "un candidat LR face à lui" aux élections législatives.

21h31: Le détail des votes par départements...

Cette carte se mettra à jour petit à petit au fil de la soirée. Patience donc si les résultats ne sont pas affichés pour votre département.

 

21h25: Et Maintenant Trump qui se dit impatiant de travailler avec Emmanuel Macron...

Cela se passe toujours sur Twitter, il y a quelques minutes.

 

21h23 : Quand Bernie Senders félicite les Français…

Candidat perdant à l’investiture démocrate aux dernières élections présidentielles américaines, Bernie Senders est l’un des plus farouches opposants à Donald Trump.

 

21h22: A Strasbourg, des hommes cagoulés attaquent les manifestants à coup de pétards

 

21h20: Jean-Luc Mélenchon lance à son tour la bataille des législatives

«Une nouvelle majorité parlementaire est possible autour de nous», assure Jean-Luc Mélenchon qui lui aussi s'est exprimé depuis son QG de campagne ce vendredi soir. Lui aussi se dit tourné désormais vers les législatives de juin. « Notre pays a massivement refusé l'extrême drotie car elle est étrangère a l'identité républicainede la France», a déclaré Jean-Luc Mélenchon. « Le nouveau président est élu. La courtoisie et l'amour de notre démocratie commande d'en prender acte sans barguigner et de lui présenter nos voeux», a-t-il ajouté. Mais, a souligné le candidat de la France insoumise, « le programme du nouveau monarque présidentielle est connu : c'est la guerre contre les acquis sociaux du pays et l'irresponsabilité écologique». « Nous n'y sommes pas condamnés. Les élections législatives doivent montrer qu'après un vote de refus, et de peur, le moment est venu d'un choix positif , le choix de l'avenir en commun.» 

21h15 : Macron : « Bien des difficultés nous ont affaiblies depuis bien longtemps »

« Bien des difficultés nous ont affaiblies depuis bien longtemps », a estimé aussi Emmanuel Macron lors de son discours. « Je ne méconnais ni les difficultés économiques, ni les fractures sociales, ni les impasses démocratiques, ni l’affaiblissement moral du pays, a-t-il poursuivi. Je sais la colère, l’anxiété, les doutes qu’une grande partie d’entre-vous a exprimé. Il est de ma responsabilité de les entendre ? En protégeant les plus fragile, en luttant contre toutes les inégalités et formes de discriminations. »

21h06 : Macron : « Je ne me laisserai arrêter par aucun obstacle »

Emmanuel Macron s’est exprimé depuis son QG parisien. Bon, il n’avait pas l’air très heureux. Plutôt grave même, sans jamais un sourire. Après un salut « républicain » à Marine Le Pen, le nouveau président de la République a assuré qu'il «mettrait tout son soin et toute son énergie à être digne» des voix récoltées. « Je défendrai la France… Je défendrai l’Europe (…), a-t-il poursuivi. La France sera au premier rang de la lutte contre le terrorisme. Sur son sol comme sur le plan international. (…). Une nouvelle page s’ouvre ce soir. » (…) «Je ne me laisserai arrêter par aucun obstacle. »

21h03 : L'abstention, un 21 avril 2002 à l'envers?

Bon, en attendant qu'Emmanuel Macron, petit retour sur l'abstention, un fait marquant de ce second tour. Jamais, depuis 1969, l’abstention n’aura été si forte au second tour d’une élection de présidentielle oscillant entre 25 et 27 %.

 

21h : Emmanuel Macron va s’exprimer depuis son QG dans le 15e à Paris

Le candidat d’En Marche devrait s’exprimer dans quelques instants depuis son QG parisien dans le 15e arrondissement à Paris. Juste avant de prendre la direction de l’esplanade du Louvre pour la suite de la soirée. On suit ça.

20h59 : «Si vous rejoignez Macron…» François Baroin met en garde ses troupes

Bonne ambiance chez Les Républicains.François Baroin, chargé de conduire le parti pour les législatives, a mis en garde Bruno Le Maire, l’ancien ministre de l’Agriculture, contre toute tentation de rejoindre le gouvernement d’Emmanuel Macron. « Si Le Maire entre au gouvernement, il aura un candidat LR face à lui aux législatives », a-t-il prévenu.

20h52 : Un nouveau nom pour le Front National ?

Dans son bref discours, au Chalet du Lac, à Vincennes, où elle passe la soirée électorale, Marine Le Pen a évoqué « une transformation profonde « du Front National, » afin de constituer une nouvelle force politique que de nombreux Français appellent de leurs vœux «. Quasiment au même moment, le numéro 2 du Front National, Florian Philippot, indiquait sur le plateau de TF1 que le parti « va se transformer en une nouvelle force politique qui, par définition, n’aura plus le même nom ».

20h47: Pendant ce temps-là, le Medef met déjà la pression

Pierre Gataz, le président du syndicat patronal, a félicité Emmanuel Macron pour sa large élection ce dimanche soir. Avant d'ajouter, dans la foulée, que la tâche qui l'attend est «immense».

 

20h43: Il faudra attendre une semaine pour connaître le Premier ministre 

Le suspens perdure sur le nom du Premier ministre d'Emmanuel Macron. Et ce n'est pas Richard Ferrand, le secrétaire général du Mouvement En Marche ! qui a donné quelques pistes ce dimanche soir. «Il faudra attendre une semaine» avant de connaître le nom du Premier ministre, a-t-il assuré.

20h39 : Les chiffres s'affinent... Et Macron creuse l'écart

Ipsos/Sopra Steria continue d'affiner les résultats du second tour des présidentielles. Emmanuel Macron creuse un peu plus l'écart, puisqu'il est crédité désormais de 65,5% des voix contre 34,5% pour Marine Le Pen.

20h33: Une pluie de drapeaux français au Louvre pour la victoire d'Emmanuel Macron

Nos journalistes Laure Cometti et Olivier Philippe-Viela sont sur place et vous racontent tout ça sur Twitter.

 

20h22 : Hollande et son gouvernement vont aussi de leurs applaudissements

François Hollande a «félicité chaleureusement» Emmaneul Macron pour son élection. Il indique sur son fil Twitter avoir contacté par téléphone son successeur.

François Hollande a suivi les résultats de ce second tour depuis les jardins de l'Elysée où il était entouré de nombreux ministres, dont le Premier ministre Bernard Cazeneuve, mais aussi Jean-Marc Ayrault (Affaires étrangères), Matthias Fekl (Intérieur), Michel Sapin (Economie)… L’apparition du visage d’Emmanuel Macron sur les écrans de télévision a été suivie d’une salve d’applaudissements, a raconté L’Elysée.

 

20h20 : « Une nouvelle page s’ouvre », promet Emmanuel Macron

Le nouveau président de la République a réservé ses premiers mots à l’AFP. « Une nouvelle page s’ouvre » pour la France, a-t-il assuré, souhaitant que ce soit celle «de l’espoir et de la confiance retrouvés».

20h19 : Marine Le Pen et Emmanuel Macron se sont appelés à 19h50

Le coup de téléphone a eu lieu vers 19h50, peu avant l’officialisation des résultats. L’échange été « bref » mais « cordial » indique l’entourage du nouveau président.

20h16: Au Chalet du Lac, l'ambiance a chuté d'un coup

 

20h12 : Marine Le Pen lance tout de suite le combat des Législatives

Dans son discours au Chalet du Lac, Marine Le Pen dit se tourner tout de suite vers les légilsatives : « Je serai à la tête de ce nouveau combat », assure-t-elle. « Le Front national doit se renouveler pour répondre à l’attente des Français ». « J’appelle tous les Français à me rejoindre dans ce nouveau combat qui commence dès ce soir ».

20h11: Marine Le Pen prend la parole en ce moment... 

Et devinez quoi, son micro ne marche pas. Un complot d'Emmanuel Macron? 

20h08: Ségolène Royal salue «la victoire de l'audace et de l'imagination»

Sur le plateau de France 2, l'ancienne ministre de l'Environnement souligne le jeune âge d'Emmanuel Macron (39 ans) et salue la victoire de l'audace et de l'imagination.

20h06: Et le Lucky Luke de la réaction est... 

Christian Estrosi ! Le maire de Nice a dégainé sur Twitter quelques secondes après l'annonce du résultat. Le maire de Nice félicite Emmanuel Macron et lui souhaite bonne réussite.

 

20h: Un record pour le nombre de votes blancs et nuls

Ipsos/Sopra-Steria chiffre à 4,2 millions le nombre de votes blancs et nuls, soit 8,8% des inscrits, ce qui représente un nouveau record.

20h : Emmanuel Macron élu président de la République

Le candidat d'En Marche ! est élu président de la République avec 65,1% des voix. La candidate du Front national Marine Le Pen obtient 34,9% des suffrages. 


 

19h47: Jean-Luc Mélenchon se mèle à la fête avec un discours prévu à 21h

Le candidat de la France Insoumise, bien que défait lors du premier tour, prendra la parole vers 21h, ce dimanche, depuis son QG, annonce BFMTV. 

19h44 : Et pendant ce temps-là à Hénin-Beaumont

 

19h35: La vidéo du photographe de Society expulsé par le service d'ordre de Marine Le Pen

Le journaliste freelance Robin d'Angelo et le photographe Yann Castanier ont été expulsé sans ménagement du Chalet du Lac où Marine Le Pen passe la soirée électorale.Le tout sous les yeux de nos journalistes Thibaut Le Gall et Coralie Lemke, sur place. 

 

19h32 : Vers une abstention record pour un second tour depuis l’élection de 1969…

L’abstention pour le second tour de l’élection présidentielle était estimée à 25,3 % à 19h15 ce dimanche soir, selon une estimation Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France LCP-Public Sénat, RFI-France 24, Le Point et Le Monde.

Le Monde s’est plongé dans les archives. Il s’agit de la plus forte abstention pour un second tour depuis l’élection présidentielle de 1969. C’est aussi la première fois, depuis 1974, que la participation au second tour est plus importante qu’au premier.

19h28 : Des fêtes et manifestations post-résultats sous haute surveillance

Des dizaines de milliers de policiers et gendarmes sont mobilisés pour sécuriser des rassemblements et des manifestations post-résultats sous haute surveillance… Le détail des dispositifs à lire ici.

19h25: Hollande appelle son successeur à agir dans la suite de son quinquennat

François Hollande votait à Tulle, son fief de Correze, ce dimanche. «A chaque fois que je vote, c'est une émotion, a-t-il confié.C'est toujours un acte important, significatif, lourd de conséquences, voilà pourquoi il faut voter.»

Sans perdre le nord, le président sortant a appelé son successeur à agir «dans la poursuite de ce qui a été accompli, des acquis qui ont été obtenus durant tout ce quinquennat».

19h14: Ce soir, on a trois jeunes lecteurs à la rédac pour suivre la présidentielle...

Ils vont suivre cette soirée électorale avec nous et avec vous aussi si vous voulez les suivre sur Snapchat: vingt.minutes

 

19h11 : Marine Le Pen est au Chalet du Lac

On nous annonce dans l’oreillette que Marine Le Pen arrive au Chalet du Lac dans le bois de Vincennes. Elle avait quitté son QG en plein Paris à 18h30… ça en fait du temps pour faire quelques kilomètres, non ?

19h07 : Il est 19h, les bureaux de vote ont fermé… sauf dans les grandes villes

Ça y est, 19h est passé, la majorité des bureaux de vote ont fermé et les dépouillements commencent. On joue les prolongations dans les grandes villes où les bureaux de vote sont ouverts jusqu’à 20h.

19h01: Ah, visiblement le «ménage» continue à la soirée du FN

Le journaliste freelance Robin d'Angelo raconte avoir été mis à la porte à l'instant du Chalet du Lac où Marine Le Pen prévoit de passer la soirée électorale. Il était sur place avec le photographe Yann Castanier pour un reportage pour le magazine Society.

 

18h58 : Une quinzaine de médias se disent «interdits» de soirée électorale FN

Une quinzaine de médias ont dénoncé dimanche une «interdiction» d'assister à la soirée électorale FN pour le second tour de la présidentielle. Le parti de Marine Le Pen avance pour l'explication peu convaincante d'un «manque de place». 

Sur Twitter, des journalistes des sites d'information en ligne Buzzfeed, Mediapart, Les Jours, Rue89, StreetPress, Politico, Bondy Blog, Explicite, Brut, Konbini, mais aussi de l'hebdomadaire Politis ou de l'émission Quotidien présentée sur TMC par Yann Barthès, ont indiqué s'être fait refuser l'accréditation par le parti d'extrême droite.

Sur Twitter, un journaliste travaillant pour le mensuel américain The Atlantic a aussi dit s'être fait refuser l'accréditation, tout comme une journaliste de la télévision publique italienne Rai et un autre de la chaîne d'info britannique Sky News.

18h46 : On vous raconte le deuxième tour à Annezin, la ville des « connards »

Notre journaliste à Lille a passé son dimanche à suivre le second tour à Annezin, près de Béthune, dans le Pas-de-Calais. Vous connaissez sûrement : Au soir du premier tour de la présidentielle, le maire avait craqué en traitant les électeurs frontistes de « connards » après avoir constaté que sa ville avait voté majoritairement pour Marine Le Pen.

 

18h12 : On parle de Magic System pour mettre l'ambiance au Louvre ce soir...
En cas de victoire, la soirée électorale d’Emmanuel Macron se déroulera ce soir sur l’esplanade du Louvre. Et côté musique, c'est Magic System qu'on annonce sur scène. La première mauvaise décision de Macron? Sur Twitter, des internautes se plaignent...


 

18h10 : La presse s'installe au QG de Marine Le Pen