VIDEO. Présidentielle: Jean-François Jalkh se retire de la présidence du FN, Steeve Briois le remplace

FRONT NATIONAL Le compagnon de route de Jean-Marie Le Pen a assuré l'intérim moins d'une semaine…

N.R.

— 

Marine Le Pen et Jean-François Jalkh au siège du parti à Nanterre, lors des élections internes au Front national en 2011.
Marine Le Pen et Jean-François Jalkh au siège du parti à Nanterre, lors des élections internes au Front national en 2011. — JACQUES DEMARTHON / AFP

Turbulences au FN. Marine Le Pen, qualifiée pour le second tour de la présidentielle, s’était mise en retrait de la présidence du parti. Jean-François Jalkh, membre du parti depuis 1974, devait prendre sa place. Mais ce proche de Jean-Marie Le Pen a été rattrapé par des accusations de négationnisme : un livre rapporte des propos qu’il aurait tenus sur l’utilisation du Zyklon B, le gaz utilisé pour exterminer les Juifs et les ennemis du régime nazi.

>> Lire aussi : Qui est Jean-François Jalkh ? 

« Je ne l’ai jamais entendu se prononcer sur ces sujets-là »

Invité de BFM-TV ce vendredi matin, Louis Aliot, le vice-président du FN, a annoncé la volte-face de Jean-François Jalkh. « Il considère qu’il n’y a pas la sérénité nécessaire à l’exercice de cet intérim, il veut se défendre, il va déposer plainte. Il conteste fermement et fortement ce qu’on lui reproche. Moi je connais Jean-François depuis 25 ans, dans l’intimité et la politique, je ne l’ai jamais entendu se prononcer sur ces sujets-là ». C’est donc Steeve Briois, maire d’Hénin-Beaumont, qui va prendre la présidence par intérim du FN.