VIDEO. «Les mots ont une valeur, je n’ai jamais insulté François Fillon», se défend Jean-Jacques Bourdin

POLEMIQUE La querelle se poursuit entre Jean-Jacques Bourdin et François Fillon…

Fabrice Pouliquen

— 

Jean-Jacques Bourdin  lors d'une conférence de presse NextRadioTV en septembre 2015
Jean-Jacques Bourdin lors d'une conférence de presse NextRadioTV en septembre 2015 — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

« J’aurais insulté François Fillon, a-t-il dit hier… C’est faux ! » Avant de commencer son entretien avec Nicolas Dupoint-Aignan ce vendredi, le journaliste-présentateur Jean-Jacques Bourdin a remis une couche  concernant la querelle qui l’oppose au candidat des Républicains.

« Je lui ai proposé deux dates »

La prise de bec a commencé 24 heures plus tôt, déjà dans Bourdin Direct, l’émission matinale retransmise sur RMC et BFMTV. Jean-Jacques Bourdin pestait contre François Fillon l’accusant de refuser de participer à son interview. Interrogé dans la journée par la journaliste Ruth Elkrief, de BFM TV elle aussi, François Fillon a estimé que les propos de Jean-Jacques Bourdin étaient « malhonnêtes ». « Je n’ai jamais dit que je ne voulais pas venir chez monsieur Bourdin, je lui ai proposé deux dates, on était même en train d’en négocier une troisième. Et je me fais insulter ? Je me fais insulter en direct à l’antenne ? […] Donc je n’irai pas à ce rendez-vous. »

« C’est faux »

Ce vendredi matin, Jean-Jacques Bourdin précise à son tour que tout cela serait faux. Il précise ne pas l’avoir insulté. « Les mots ont une valeur, j’ai simplement dit que François Fillon se dérobait. » Quant aux trois dates proposées, « c’est faux », indique le présentateur radio. « A la demande de François Fillon, un rendez-vous a été pris pour le 21 avril. Un rendez-vous plusieurs fois confirmé. Lundi dernier, son équipe nous appelle pour annuler. Jamais, comme le dit François Fillon, trois dates nous ont été proposées. » On attend la réaction de François Fillon…