Présidentielle: Où sont Juppé et Sarkozy dans la campagne de François Fillon ?

CAMPAGNE Après un message chacun posté vendredi sur les réseaux sociaux, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy restent très discrets dans la campagne de François Fillon…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

De gauche à droite, Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Fillon à La Baule, le 5 septembre 2015.
De gauche à droite, Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Fillon à La Baule, le 5 septembre 2015. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD/AFP

Mais où sont passés Alain Juppé et Nicolas Sarkozy ? Depuis la fin de la primaire à droite, puis l’annonce d’Alain Juppé refusant d’incarner un « plan B » à droite, début mars, l’ancien président et le maire de Bordeaux s’expriment très peu à propos de François Fillon. La proposition d’une rencontre tripartite est tombée à l’eau après le rassemblement du 5 mars au Trocadéro. La campagne présidentielle du candidat de la droite et du centre ? Très peu pour eux, à part un message de soutien sur les réseaux sociaux vendredi, deux jours avant le raout de François Fillon au palais des congrès, Porte de Versailles à Paris.

>> Les 5 infos à retenir du grand meeting de Fillon à Paris, le 9 avril

Un silence à dimension variable. S’ils ne s’expriment que très peu à propos de la présidentielle, les deux hommes politiques ne restent pourtant pas muets. Le maire de Bordeaux publie des informations concernant sa ville, ou donne son point de vue sur tel ou tel événement international. Au lendemain de l’attaque chimique d’une ville syrienne rebelle, Alain Juppé a ainsi lancé un message critiquant ceux qui ont soutenu le régime syrien, réprobant, sans le nommer, François Fillon qui s’est plusieurs fois révélé favorable à des négociations impliquant le dirigeant syrien Bachar al-Assad. « Les tenants de la "realpolitik" vont-ils encore oser nous expliquer que le régime de Bachar al-Assad est un partenaire fréquentable ?? », écrit le 5 avril le maire de Bordeaux sur Twitter. Quant à Nicolas Sarkozy, il s’est engagé pour la candidature de Paris aux JO 2024, et a accordé fin mars un entretien au Parisien sur le thème du sport…

>> A lire aussi: Les frappes américaines en Syrie forcent les candidats à la présidentielle à clarifier leurs positions

Pas de meeting commun dans les cartons

Le silence de ces deux grandes figures de la droite a poussé Xavier Bertrand, président LR des Hauts-de-France, à vouloir secouer le bananier. Le 9 avril dans Le Parisien, l’ancien ministre fait la leçon aux ténors de la droite. « Dans cette dernière ligne droite, tout le monde doit se mobiliser entièrement », écrit-il. « Je lance un appel à Nicolas Sarkozy ainsi qu’à Alain Juppé : François Fillon a besoin d’eux ! ». Xavier Bertrand plaide pour que les trois hommes fassent un meeting commun avant le premier tour, le 23 avril, en postant des appels sur Twitter.

Mais... cette idée d’un meeting commun n’est pas dans les projets immédiats. Tout comme une rencontre entre les trois hommes, ou une visite du candidat avec Alain Juppé à Toulouse jeudi, confirme-t-on à 20 Minutes ce mercredi dans l’équipe du candidat.

Aux Républicains, on ne veut pas vraiment s’étendre sur l’absence des anciens concurrents de la primaire de droite auprès de François Fillon. On préfère évoquer un problème d’agenda. « C’est vrai qu’un meeting des trois aurait de la gueule, et est attendu par nos électeurs. Mais la date sera difficile à trouver. Mais il est encore possible d’espérer, il reste dix jours », confie un parlementaire à 20 Minutes. En région, nombreux sont ceux qui s’attachent déjà à l’après-présidentielle, avec les législatives de juin. « C’est ma priorité [les législatives]. Même si la présidentielle n’est pas à jeter… non, non », louvoie un autre élu, qui ajoute : « honnêtement, je ne vois pas Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé avec François Fillon aujourd’hui. Des gestes ont été faits [début mars] et ils n’ont pas été suivis par François Fillon. C’est trop tard. »

>> Quel candidat à l'élection présidentielle correspond le mieux à vos idées ? Testez notre boussole ici ou dans sa version optimisée ou ci-dessous.