Jean-Luc Mélenchon en meeting près de Châteauroux, le 2 avril 2017.
Jean-Luc Mélenchon en meeting près de Châteauroux, le 2 avril 2017. — GUILLAUME SOUVANT / AFP

POLITIQUE

Présidentielle: Jean-Luc Mélenchon confiant quant à sa présence au second tour

Après avoir dépassé Fillon dans les sondages, le candidat de la France insoumise espère un « paysage entièrement nouveau »…

Les récents sondages lui donnent des ailes. Jean-Luc Mélenchon a affirmé ce mardi qu’il se qualifierait pour le deuxième tour de l’élection présidentielle, disant croire à un « paysage entièrement nouveau » dans lequel, après avoir dépassé François Fillon, l’argument du « vote utile » en faveur d’Emmanuel Macron va « s’effondre (r) ».

Qualifié pour le second tour, « je le serai », a martelé le candidat de la France insoumise sur RTL.

« S’assurer que la prise est bien faite »

Jean-Luc Mélenchon s’était fixé l’objectif de ravir la troisième place à François Fillon dans les sondages, ce qui est le cas, pour un point (18 % contre 17 %), dans la livraison Kantar-Sofres-OnePoint diffusée dimanche, derrière Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

A présent, a-t-il dit, son objectif est « d’abord de m’assurer que la prise est bien faite. Et vous voyez bien qu’un paysage entièrement nouveau se dessinerait tout aussitôt car si je suis devant François Fillon, alors tout l’argument d’après lequel le vote utile serait Emmanuel Macron pour éviter Fillon-Le Pen s’effondre ».

>> A lire aussi : A deux semaines du premier tour, un sondage place Mélenchon devant Fillon

Emmanuel Macron, « je lui disputerai le terrain le moment venu », a poursuivi le député européen, évoquant l'« agrégat assez fragile de gens qui le soutiennent ». « Les gens l’identifient : c’est un centriste, un libéral », dit-il. « Ce que je lui demande (…) c’est de garder à nos échanges la tenue qu’ils doivent avoir car l’un d’entre nous parmi les quatre que vous avez cités sera le président de la République dans un mois », a-t-il dit, après qu’Emmanuel Macron a notamment dénoncé sa « fascination » pour Vladimir Poutine.