Affaire Fillon: Penelope Fillon aurait été rémunérée par l'Assemblée dès 1982 et non pas 1986, affirme Mediapart

PRESIDENTIELLE L’épouse de François Fillon est mise en examen, notamment pour complicité et recel de détournement de fonds publics…

C. Ape.

— 

Penelope Fillon
Penelope Fillon — LIONEL BONAVENTURE / AFP

Nouvelle révélation de Mediapart dans l’affaire Penelope Fillon. Le pure player affirme ce lundi que l’épouse du candidat LR à la présidentielle n’a pas été rémunérée par l’Assemblée nationale depuis 1986 comme l’affirmait François Fillon… mais depuis 1982.

L’épouse de l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy aurait été chargée de missions. « Penelope Fillon a en fait bénéficié d’argent public dès le premier mandat parlementaire de son mari, grâce à des contrats d’études ou de missions commandées par celui-ci », selon les informations de Mediapart. Ces contrats, qui auraient été signés entre 1982 et 1986, sont étudiés par la justice.

>> A lire aussi : Après Nicolas Sarkozy, c'est au tour d'Alain Juppé de confirmer son soutien à François Fillon

Le 24 janvier, Le Canard enchaîné révélait l’emploi passé comme collaboratrice parlementaire de Penelope Fillon, sans en avoir trouvé trace. Le lendemain, le parquet national financier ouvrait une enquête préliminaire avant de confier plus tard le dossier à des juges d’instruction dans le cadre d’une information judiciaire.

>> A lire aussi : Déprimés, complotistes, prudents… Les militants de François Fillon partagés

Depuis, François Fillon a été mis en examen, notamment pour détournement de fonds publics et recel d’abus de biens sociaux. Son épouse a aussi été mise en examen, notamment pour complicité et recel de détournement de fonds publics. Les soupçons pèsent également sur l’emploi supposé de Penelope Fillon à La Revue des deux mondes.

>> Quel candidat à l’élection présidentielle correspond le mieux à vos idées ? Testez notre boussole ici dans sa version optimisée ou ci-dessous.