Présidentielle: Philippe Torreton pousse un coup de gueule contre Hamon et Mélenchon

COUP DE GUEULE « La gauche va perdre lamentablement et la droite va gagner », déplore-t-il…

C. Ape.

— 

L'acteur Philippe Torreton
L'acteur Philippe Torreton — BALTEL/SIPA

Philippe Torreton est colère. L’homme de théâtre a fustigé l’attitude Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon ce jeudi sur FranceInfo après avoir déjà écrit  une lettre adressée aux deux candidats à l’Elysée mardi dans L’Obs.

Il appelle les deux candidats à l’élection présidentielle à unir leurs forces ou à se retirer « afin de ne pas faire partie du club des couillons qui font perdre leur camp », alors que Jean-Luc Mélenchon a refusé mercredi de se rallier à Benoît Hamon.

« Toute cette verve pour préparer le discours de la défaite »

L’acteur fustige l’absence d’alliance entre les deux candidats avant le premier tour du scrutin. « L’union s’éloigne chaque jour davantage. Je n’ai pas envie d’aller voter ou de soutenir un éventuel quatrième ou un cinquième », explique-t-il.

« Toute cette énergie pour vous disputer la quatrième ou cinquième place au soir du premier tour. Toute cette verve pour ne préparer finalement qu’un seul discours, celui de la défaite avec les consignes de votes pour le tour suivant qui se passera sans vous », déplorait-il dans sa lettre.

« Deux animaux politiques bas de gamme »

Il estime que « tout un peuple de gauche se sent délaissé par l’attitude désastreuse de Jean-Luc Mélenchon et de Benoît Hamon. Hamon dit "viens me rejoindre" et l’autre dit non. En attendant, la gauche va perdre lamentablement et la droite va gagner. On tourne en rond alors que ces deux personnes mettent en avant des urgences sociales et écologiques sans être capables de créer une unité. Faire campagne dans ces conditions, c’est mentir. »

Interrogé sur les solutions à apporter, il répond : « Je ne sais pas et ce n’est pas mon problème de savoir qui doit se retirer. Ce sont eux qui ont décidé d’être candidat. Quand on est sérieux, on doit envisager tous les cas de figure et celui-ci était facilement envisageable. »

>> A lire aussi : Hamon «regrette profondément» que Mélenchon refuse de se rallier à lui

Les deux hommes sont pour lui « deux animaux politiques bas de gamme ». « C’est assez incroyable de privilégier son parcours ou celui de son petit parti. Qu’est-ce que j’en ai à faire de La France insoumise ou du PS. Ils vont laisser la droite, sous une forme extrême, traditionnelle ou moderne, gagner », déplore-t-il.

« Rendre son vote nul »

Que faire ? l’interroge alors la journaliste. « Ces deux personnes ne jouent pas la présidentielle mais les législatives. » L’acteur va donc « rendre son vote nul ». « Je vais glisser un bulletin Mélenchon et un bulletin Hamon dans l’urne. Ils ont acté qu’ils ne seraient ni l’un ni l’autre président. »

>> A lire aussi : «Le monde du travail tient sa revanche, il a son candidat», assure Mélenchon

L’hypothèse de voir Marine Le Pen se hisser au second tour ? L’acteur n’y croit pas. « Elle ne le sera pas, il faut arrêter de bassiner les oreilles des Français avec ça. Il y a de l’abus à brandir ce danger. Le Front national augmente, certes, mais il n’est pas en mesure de gagner. »